Budget et astuces pour réduire ses dépenses en Islande

 

Je ne vais pas vous mentir, l’Islande coûte cher. Très cher même. C’est d’ailleurs le voyage qui m’a coûté le plus jusqu’à présent. Le côté un peu plus positif, est que vous n’aurez besoin de payer que ce qui est matériel ici. Les accès aux sites touristiques sont libres et gratuits de partout, sauf pour le cratère Kerid, que je n’ai d’ailleurs pas fait. Il coûte 400 ISK, ce qui fait environ 3,5€ par personne.

Vos principales dépenses se feront donc dans les logements, la nourriture, la location de voiture, l’essence, les activités, les billets d’avion, et les achats éventuels de souvenirs sur place. C’est un budget à prévoir, et conséquent. Lorsque je regardais d’autres blogs pour préparer mon voyage en Islande, quasiment tous expliquaient qu’il fallait prévoir un budget aux alentours de 2000€, voir 2500€ pour une dizaine de jours et par personne ! De quoi m’affoler un peu. Dépenser entre 200€ et 250€ par jour chacun, cela me paraissait quand même énorme, pour ce que je comptais faire.

Mes comptes à la fin du voyage ? Quasiment divisés par deux. Voilà ce que nous avons dépensé  POUR DEUX en 9 jours sur le territoire Islandais :

Avion : 460€

Hotel : 900,48€

Alimentation : 417,61€

Essence : 182,23€

Location de voiture : 380€

Tunnel sous la mer d’Islande : 8,07€

Parking à Reykjavik : 4,03€

Souvenirs : 26,15€

Soit un total de 2378,57€, ce qui fait 1189,28€ chacun. Bien évidemment, si vous avez lu mon article sur mon road trip en Islande en Octobre, vous êtes au courant que nous n’avons pas pu aller au Blue lagoon par manque de place. Ce qui nous a valut une économie de 50€ chacun. Mais même avec ça, on reste nettement en dessous du budget qu’il y avait à prévoir. Après, tout dépend de ce que vous avez programmé pour votre voyage. J’aurais beaucoup aimé faire une activité d’observation de baleines aussi. Mais ce n’était pas la saison la plus appropriée pour, nous avons donc fait l’impasse dessus.

 

IMG_6851

 

Il existe néanmoins quelques astuces pour faire des économies, que je vous partage ci-dessous :

Dormir en camping : pour économiser sur les nuits à l’hôtel hors de prix, préférez dormir en tente. La nuit en camping ne coûte que quelques euros par personne et vous permettra de faire d’énormes économies sur les logements. Passer de 100€ la nuit d’hôtel à 10€ la place de camping, il n’y a pas photo. En revanche, il faut partir pendant l’été, soit la haute saison, pour se permettre de dormir quasiment à la belle étoile, car les températures le reste de l’année ne le permettent malheureusement pas.

Dormir dans la voiture : une solution que j’avais envisagé et qui me plaisait beaucoup. Malheureusement, étant partie au moins d’octobre, les températures auraient été un peu rudes durant la nuit. Je trouvais que c’était le logement idéal, pour cette aventure en Islande. De petites fourgonnettes confortables, aménagées de matelas et d’un petit coin cuisine, ce qui vous permettra d’économiser sur les repas au restaurants et les nuit à l’hôtel. Si vous voulez aller dans les hautes terres, des 4×4 sont également à votre disposition. De plus, il existe certains véhicules permettant jusqu’à 6 personnes d’y dormir, de quoi réduire considérablement le prix de location de celui-ci, et de partager  les frais d’essence à plusieurs. Seul petit bémol, les sanitaires. Mais vous pouvez toujours vous arranger avec les campings, et prendre votre douche pour quelques euros. Si vous êtes intéressés par ce mode de logement, je vous laisse ce site, sur lequel je voulais réserver avant de connaître les températures d’octobre dans le pays : Kukucampers.

Dormir dans les guesthouses : la solution que j’ai choisi la plupart du temps, quand ceux-ci n’étaient pas déjà complets. C’était la solution la plus économique que j’ai trouvé par ces températures très basses. En plus d’un prix plus bas que les hôtels, vous disposez d’une cuisine ou vous pourrez vous faire à manger. Au revoir les prix exorbitants des restaurants ! En plus, vous disposerez d’une nuit bien au chaud dans une chambre avec un matelas confortable, des oreillers et une grosse couette. Les parties commues avec les autres clients seront donc la cuisine et la salle de bain. Mais tout le monde est très propre et nettoie après lui, vous n’avez pas de soucis à vous faire.

Les pique-niques : vous vous apercevrez rapidement que le prix des plats en Islande n’est pas à prendre à la légère. Environ 30€ par personne, sauf pour les burgers, qui seront généralement en dessous de 20€, et encore. Nous sommes même tombés sur des pizzas à 30€ pour vous dire ! La solution la plus économique était d’acheter du pain et des aliments en supermarchés, puis les manger sur le bord de la route ou dans notre voiture. C’était tout aussi bon, mais nous divisions par trois le prix d’un repas au restaurant, et prenions même un dessert. Bien sûr, nous ne nous sommes pas privés pas d’aller au restaurant, nous y allions d’ailleurs une fois par jour en général. Mais c’était un moyen de réduire notre budget, et le temps avant d’aller sur les autres sites à visiter.

Les magasins Bonus : en parlant de supermarchés, privilégiez l’enseigne qui répond au nom de Bonus, l’équivalent de Lidl en France. De quoi réaliser encore quelques économies supplémentaires.

La compagnie WOW air : il s’agit de la compagnie islandaise d’avion la plus low coast. Vous n’aurez ni repas à bord, ni couverture, ni écran pour regarder des films, mais un prix attractif assuré pour le voyage Paris-Reykjavik. De plus, si vous voyagez de nuit, les prix seront généralement encore un peu plus bas.

Louer une voiture citadine : je ne le répéterais jamais assez, regarder bien votre itinéraire avant de louer votre véhicule, vous n’aurez sûrement pas besoin d’un 4×4 pour un premier voyage en Islande. Ça sert à rien de payer plus cher pour faire ce que vous pouvez faire en voiture citadine. Seulement dépenser plus inutilement.

Voyager hors-saison : vous l’aurez sûrement compris si vous me suivez sur instagram. Je ne pars JAMAIS durant la haute saison de chaque destination. Et je n’ai jamais eu de problème avec le temps. Hormis quelques degrés, vous ne perdrez rien à la beauté de votre destination et vous n’aurez que des avantages : moins de monde avec vous sur les sites, le prix des hôtels, restaurants et activités quasiment divisés par deux. Voilà un de secrets révélé pour ceux et celles qui me demandent comment je fais pour voyager autant ! Je me débrouille pour avoir des vacances décalées de tous les autres.

 

IMG_6850

 

 

QUELQUES ANECDOTES SUR LES ISLANDAIS

Vous devez sûrement déjà connaître quelques anecdotes sur les islandais, comme le fait que la plupart d’entre eux croient aux elfes, lutins, fées et autres farfadets. Mais je vais plutôt vous parlez de petites choses que j’ai pu remarquer durant mon séjour :

  • Vous vous en apercevrez vite sur place : il y a énormément de moutons sur l’île : Environ 1 000 000, pour seulement 334 000 habitants, ce qui représente plus de 3 moutons pour une seule personne. L’Islande est donc plus peuplée par les animaux (enfin les moutons), que par les hommes.
  • Peu importe l’hôtel ou auberge de jeunesse que vous réserverez, si vous choisissez une chambre avec un lit double, vous aurez quand même chacun votre matelas, et chacun votre couette simple. Les deux lits individuels seront seulement collés l’un à l’autre avec un drap. Je vous avoue qu’avoir chacun sa petite couette est bizarre, quand on a l’habitude de dormir à deux avec une couette double. Cette dernière ne sera d’ailleurs pas étendue sur le lit comme dans nos hôtels en France, mais pliée en deux au bord de chacun des deux matelas. Les islandais se prennent bien moins la tête que nous !
  • Deuxième phénomène étrange, je n’ai jamais trouvé de tapis de bain en sortant de ma douche. Pas une seule fois en dix jours. Et je n’ai toujours pas trouvé d’explication à cette situation..
  • Les noms de famille islandais sont différents et surprenants comparés aux nôtres ! En effet, les noms des hommes vont se terminer systématiquement par « son », et ceux des femmes par « dottir ». Il suffit simplement d’utiliser le prénom du père, et de rajouter « son » ou « dottir » en fonction du sexe de l’enfant !

exemple : si votre père s’appelle Michel et que vous êtes un garçon, cela donnera Michelson ! En revanche, si vous êtes une fille, ce sera Micheldottir ! Les islandais donnent plus d’importance aux prénoms, c’est d’ailleurs par ces derniers que l’annuaires est classé.

Voilà pour cet article sur le budget à adopter un Islande ! J’espère qu’il en aidera beaucoup d’entre vous. Et si certains connaissent d’autres petites particularités ou anecdotes sur l’Islande ou ses habitants, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire sous cet article, je me ferais un plaisir de le rajouter à la liste ! Ainsi que de répondre à vos questions également si vous en avez ! ❤

Si vous voulez en savoir plus sur l’Islande, voici les autres articles en ligne qui peuvent vous aider :

One Reply to “Budget et astuces pour réduire ses dépenses en Islande”

  1. Toujours très intéressant de lire tes commentaires et tes conseils.

Laisser un commentaire