Road-trip dans le nord de l’Islande ; entre paysages lunaires, sites géothermiques et cascades les plus puissantes d’Europe

novembre 24, 2017

 

Pour ceux qui ont suivit la première partie de mon road-trip, vous deviez avoir hâte de savoir la suite ! Je reprends donc à notre sixième jour de voyage, après avoir découvert le sud de l’île, du Cercle d’Or à Jokulsarlon et Diamond Beach.  Si vous avez raté les premiers jours d’exploration, vous pouvez toujours cliquer ICI pour lire ou relire mes péripéties !

 

JOUR 6 – Route vers le nord, Dettifoss, Selfoss, et Hverir

Ce sont de looongues heures de route qui nous attendent aujourd’hui. On doit passer du sud-est au nord-est de l’île, pour se rendre à côté du lac Myvatn ce soir. Soit plus de 460 kilomètres à parcourir, pour environ 5 heures de route. Une fois le pique-nique du midi acheté et le chauffage de la voiture allumé, nous voilà fin prêts pour cette journée en transport ! Heureusement, le temps passe vite avec ces  paysages exceptionnels.. On longe les fjords et la mer d’Islande, on admire les pêcheurs qui travaillent au milieu de l’eau et ces grandes montagnes noires qui nous entourent.. On s’arrêtera d’ailleurs plus de fois que prévu pour immortaliser ces paysages en photos et se dégourdir les jambes !

 

IMG_6260.JPG

IMG_6244

IMG_6246

 

 

Dettifoss

C’est seulement en milieu d’après-midi qu’on arrive sur le parking de la cascade de Dettifoss, accompagnés par la pluie. Mais il en faut plus pour nous décourager ! Il faut encore marcher quelques minutes avant de rejoindre la cascade la plus puissante d’Europe. Plus on s’approche, plus le bruit de de la chute d’eau se fait se fait entendre. Puis d’un coup, le bruit devient tellement fort et assourdissant, qu’il faut presque crier pour s’entendre ! Nous voilà arrivés, elle est là, juste en contre-bas, monstrueuse. La cascade de Dettifoss mesure 100 mètres de large pour 44 mètres de haut. Moi qui avait peur en m’approcher un peu trop près de Gulfoss, je me rends compte que ça n’était rien à côté de Dettifoss ! Je me sens si petite et minuscule face à cette force de la nature.. Sans parler de la météo qui va avec ; ciel gris, pluie, vent.. Qui donne un côté presque obscur à ce moment ! Vous l’aurez compris, avec ce palmarès de première place des cascades les plus puissantes en Europe, Dettifoss est évidemment un incontournable si vous visitez le nord de l’Islande.

 

IMG_6258 - Copie.JPG

IMG_6259 - Copie.JPG

IMG_6251

IMG_6252

 

 

Selfoss

Pour trouver la cascade de Selfoss, il n’y a pas besoin de reprendre la voiture. Il suffit de remonter le cours d’eau depuis Dettifoss, pendant environ 600 mètres. Beaucoup de personnes ne font pas l’effort de se déplacer jusqu’à elle, et se contentent d’admirer Dettifoss. Mais je trouve ça dommage de passer à côté alors qu’elle n’est qu’à dizaine de minutes à pieds.. L’avantage, c’est qu’il n’y aura pas foule sur place au moins ! Certaines personnes la compare même aux chutes du Niagara version réduite.

 

IMG_6253IMG_6254

 

 

Hverir

On reprend la route pour aller à Myvatn trouver notre hôtel après cette longue journée !  Mais au bout de quelques kilomètres, une odeur d’œuf pourrit se fait sentir, pendant qu’une montagne à l’air de brûler au loin. Mais oui ! Il y a bien une montagne qui fume ! On s’arrête sur un petit parking pour aller voir ça de plus prêt. Les panneaux nous indiquent que tout est normal, il s’agit du site de géothermie Hverir, une des zones les plus volcaniques de l’île ! Il y a de la vapeur, de la fumée, des source chaudes colorées et de la boue bouillonnante ! On se croirait carrément sur une autre planète.. Et l’odeur qu’on sentait en voiture n’était évidemment pas celle d’un œuf, mais celle du souffre. Elle provient des eaux souterraines qui entrent en contacte avec le magma brûlant sous terre. Il y a aussi d’énormes tâches blanches qui s’étendent sur la montagne, qui on l’air brûlantes. Ça me fait presque mal au cœur, j’ai l’impression que la montagne devant moi à mal ! C’est une découverte qui nous a laissé sans voix, pourtant pas prévu au programme. 

 

IMG_6262.JPG

IMG_6256

IMG_6255

 

 

Vogafjos Farm Resort

C’est à la nuit tombée, qu’on arrive enfin à notre hôtel Vogafjos Farm Resort, sur la rive du lac Myvatn. Vous l’aurez sans doute compris dans le nom, plus qu’un hôtel, il s’agit d’une ferme. Enfin, plus précisément, c’est le restaurant de l’hôtel qui se trouve dans le même bâtiment que la ferme, les chambres sont dans un lotissement un peu plus loin. Ce sera d’ailleurs la chambre la plus spacieuse et la plus cosy de tout notre voyage, avec un intérieur spacieux, travaillé et en bois. On a qu’une seule envie ; se coucher après cette longue journée de route, pour être en forme demain matin. On part donc à la recherche d’un supermarché ou d’une restauration rapide pour essayer de ne pas se coucher trop tard. Et c’est seulement à quelques mètres de là qu’on trouve notre bonheur, avec une petite pizzeria qui fait ses pizzas au feu de bois. Il y a un peu d’attente, mais ça nous semble être la meilleure option de la journée. Petite surprise, la pizza la plus abordable est à 25€ ! Avec comme seules garnitures de la sauce tomate et du fromage. On décide de prendre le modèle « large » à 32€ pour deux au lieu d’acheter 2 pizzas à 25€. Ce sera suffisant pour ce soir ! C’est officiel, c’est la pizza la plus chère que je n’ai jamais acheté de ma vie, il aura fallut venir en Islande pour accomplir ce nouveau record ! Mais elle aura au moins le mérite d’être très bonne, savourée sur le lit de notre chambre cosy cosy !

 

 

JOUR 7 – Grjotagja, Godafoss, Aldeyjarfoss

 

Grjotagja

Le buffet sucré/salé du petit-déjeuner est en libre service dans le bâtiment à côté de la ferme. On peut d’ailleurs observer les vaches et leurs veaux dans l’étable à travers une baie vitrée, une expérience authentique ! Les plateaux de nourritures sont remplis et variés, avec énormément de produits locaux, la plupart même fabriqués sur place, au sein de la ferme. Une fois le ventre bien remplit, nous voilà repartis la source chaude de  Grjotagja. Elle se trouve dans une grotte, qui a été creusée par la lave du volcan Hverfjall suite à une ancienne éruption. Plusieurs panneaux nous déconseillent d’y entrer, en citant « à vos risques et périls ». Effectivement, les rochers qui s’entassent les uns sur les autres tiennent par je ne sais quelle force ! Mais tout le monde brave l’interdiction en entrant quelques minutes dans la grotte, alors j’ai moi aussi prit mon courage à deux mains, en mettant mes tendances claustrophobes sur le côté. La cave est petite, et la chaleur ambiante parfaite. L’eau qui fume est si claire.. Ça donne clairement envie de se baigner ! Je ne résiste pas à plonger ma main dans l’eau, qui est à la température idéal pour un bon bain chaud ! Je m’étonne un peu de ne voir personne toucher la source comme je l’ai fait, les touristes se contentent d’admirer et photographier les lieux. J’apprendrais en rentrant en France que la baignade ici est strictement interdite depuis quelques années, car des analyses ont révélées la présence de bactéries. Des baigneurs ont été malades après avoir fait trempette dans cette source chaude, mais rassurez-vous tout va très bien pour moi je suis en pleine forme !

Le lieu est vraiment sublime et photogénique. Presque envoûtant. D’ailleurs, si il y a des amateurs de Game Of Thrones, le lieu a servit au tournage d’un épisode.. Certains reconnaissent l’endroit ?

 

IMG_6264

IMG_6263 - Copie

 

 

Godafoss

Quelques kilomètres plus loin, bien indiquée et repérable depuis la route, on découvre la cascade de Godafoss ! Pour tout vous dire, après avoir vu des merveilles comme Gulfoss, Skogafoss ou Dettifoss, je me retrouve un peu sans émotion face à cette chute d’eau un peu « banale ». Elle est belle, mais sans plus ! On ne va d’ailleurs pas s’éterniser sur place bien longtemps, après l’avoir observé des deux côté de la rivière, on reprend notre chemin ! Et quel chemin si vous saviez..

 

IMG_6265

IMG_6267

IMG_6266

 

 

Aldeyjarfoss

La cascade d’Aldeyjarfoss faisait partie des spots que j’avais plus envie de voir en venant en Islande ! Mais je ne m’attendais pas à ce que son accès soit si compliqué, j’avais trouvé très peu d’infos sur elle avant de partir, je ne savais pas trop à quoi m’attendre.. Il faut bien ouvrir les yeux, car c’est un petit panneau qui indique sa direction, seulement quelques kilomètres après la cascade de Godafoss, en direction de Reykjavik. Le nom Aldeyjarfoss est écrit en petit au milieu d’autres directions, on a dû faire demi-tour car on l’avait raté la première fois. Sachez également que c’est un site où il est nécessaire d’avoir un véhicule 4×4 pour y accéder, contrairement à ce que j’avais cru comprendre..

C’est donc avec notre petite citadine qu’on s’engage dans cette direction, en pensant que ce site est aussi accessible qu’un autre. Un nouveau panneau nous indique qu’il reste 30 kilomètres à rouler avant d’atteindre la cascade. Mais le hic, c’est qu’on passe à ce même moment d’une route bétonnée, à un chemin de terre remplit de nids de poules et de graviers.. Heureusement qu’on a prit l’assurance graviers en récupérant la voiture ! On roule à 20 kilomètres heure, de peur de crever un pneu au milieu de.. nul part. Le trajet est très long à cette allure, et on ne croise ni voiture, ni maison. RIEN. Est-ce qu’il s’agit vraiment de la bonne direction ? On croise fort les doigts, et plus personne ne parle dans la voiture, on se demande un peu tous les deux ce qu’on fait là à ce moment précis ! Au bout d’environ 40 minutes, on aperçoit enfin des maisons ! Et des panneaux qui nous annoncent une mauvaise nouvelle : il est absolument INTERDIT de poursuivre le chemin avec une voiture autre qu’un 4×4. Il est aussi expliqué que, peu importe l’assurance de location souscrite, faire déplacer quelqu’un pour nous aider jusqu’ici nous coûterait une vraie fortune, et de très longues heures d’attente.

Le chemin est en effet un niveau au dessus pour la suite : très raide, et avec des cailloux et de nids de poule encore plus gros ! Vous voyez ces chemins de montagnes que seuls les 4×4 arrivent à monter ? C’est un peu ça qui se trouve face à nous et notre petite voiture de ville.. En plus, il arrive que certaines compagnies de location de voiture aient mis un mouchard sous votre véhicule, pour surveiller que vous ne vous éloigniez pas trop des sentiers battus. Si c’est le cas, ils vous demanderont une somme en plus à votre retour même si la voiture est en excellent état. Mais bon, je ne suis pas certaine que ce soit une pratique très répandue, il s’agit de « on dit ». Le problème étant toujours le même pour nous : que faire ? Prendre le risque ? Faire demi-tour après 45 minutes de galère ? Continuer en espérant que notre Toyota Yaris arrive à escalader ce chemin réservé aux 4×4 ? Mon chéri voulait faire demi-tour, mais j’arrive à le convaincre d’essayer de continuer, on n’a pas fait trois quarts d’heure de route en roulant à deux à l’heure pour ne rien voir refaire la même chose ! On est presque au but ! En croisant fort les doigts, on continue de grimper tant bien que mal, avec notre voiture pas vraiment tout terrain. Et après avoir serré les dents de longues minutes, nous voilà arrivés ! On est seuls face à cette chute d’eau incroyable, qui a l’air d’être au bout du monde ! Un moment incroyable, on ne regrette pas tout ce qu’il a fallut faire pour en arriver là ! La cascade est entourée de colonnes de basaltes noires, ce qui fait ressortir la couleur plus claire de l’eau. C’est officiel, entre sa beauté et la patience qu’il a fallut pour la trouver, Aldeyjarfoss sera ma cascade préférée d’Islande. On peut l’admirer d’en haut, mais aussi d’un peu  plus bas, en empruntant un chemin de terre qui laisse à désirer ! Vous me direz, on n’est plus à ça près pour aujourd’hui ! J’ai voulut essayer de me baigner dans une minuscule piscine naturelle face à la cascade, mais l’eau était encore plus froide que le bac d’eau gelé Hofn ! Impossible d’y tremper plus d’un orteil !

 

IMG_6268

IMG_6274

IMG_6273

IMG_6269

IMG_6271

IMG_6272

 

En y allant très doucement, le retour en voiture se passe aussi bien qu’à l’aller. Mais je vous déconseille fortement de faire comme nous ; si vous n’avez pas de 4×4, oubliez cette cascade. Vous êtes prévenu contrairement à nous, donc pas de fausses excuses ! On s’arrête manger dans un restaurant sur la route en début d’après-midi, avant de rejoindre notre auberge de jeunesse Laxarbakki Guesthouse dans la soirée. Elle se situe à environ une heure de route de la capitale islandaise Reykjavik, qui est au programme de demain. Le prix est très abordable, 69€ la nuit, pour une chambre double avec salle de bain, salon et cuisine commune. C’est l’occasion de finir nos paquets de nourriture entamés depuis le début du voyage, et de faire quelques économies supplémentaires en évitant le restaurant ! En plus, coup de chance pour nous, il n’y avait que notre réservation dans l’établissement pour ce soir là, on a pu donc profiter de toute la maison pour nous seuls.

 

 

JOUR 8 – Reykjavik, et aurores boréales

Un peu fatigués des derniers jours de route, c’est seulement en milieu de matinée qu’on repart ce matin. On longe la mer, en s’extasiant toujours autant que le premier jour devant ces paysages fabuleux. Et pour environ 8€, on achète un ticket directement au péage pour traverser le tunnel sous la mer d’Islande, qui raccourcit considérablement les kilomètres qui nous séparent de Reykjavik.

 

IMG_6275

 

 

Reykjavik

On a prévu de passer le reste de la journée à découvrir la  capitale et son centre ville. Moi qui n’était pas trop pour, je suis bien contente que mon chéri ait insisté ! Les rue du centre ont un charme fou.. Entre les façades colorées des bâtiments et les boutiques qui commencent déjà à se préparer pour noël, comment résister ! Je crois qu’on est entrés dans quasiment tous les magasins qu’il y avait, et même deux fois pour certains ! Une belle surprise et découverte cette capitale ! Et si vous êtes comme moi a hésiter pour y aller, n’hésitez plus ! Une après-midi suffit, et je  classe Reykjavík parmi mes incontournables à voir en Islande. Pour vous garer, vous pouvez trouver des places le long des rues ou dans des petits parkings extérieurs avec horodateur.

 

IMG_6280

IMG_6276

IMG_6279 - Copie

 

 

Chasse aux aurores boréales

En fin d’après-midi, on trouve dans notre chambre pour la nuit au The Capital-Inn. C’est un hôtel qui propose des chambres à bas prix (environ 40€) avec salle de bain commune par étage. Les douches sont très propres, et les lits tout conforts ! On est venus se reposer un peu avant de repartir en vadrouille à la nuit tombée. Le ciel est dégagé ce soir, c’est donc le moment idéal pour aller observer les aurores boréales. Je voulais en profiter pour réserver nos places sur internet pour le Blue Lagoon, mais apparemment tous les créneaux horaires sont déjà réservés pour demain. Alors qu’on est en basse saison ! Et comme ce sera notre dernière journée en Islande, pas moyen de déplacer l’activité à un autre jour.. On va quand même essayer d’aller négocier sur place demain !

C’est vers 21 heures, une pizza sous le bras et des sachets de bonbons plein les poches, qu’on s’éloigne de la capitale et des lumières artificielles. On trouve par hasard sur un lac, au détour d’un chemin de terre, loin de toutes traces humaines, en pleine nature. On passe donc la soirée à manger de la pizza et des bonbons, les yeux plongés dans le ciel. Il y a pire, non ? On verra même une petite aurore boréale en fin de soirée avant de rentrer à l’hôtel ! Une soirée magique dont on se souviendra longtemps..

 

 

JOUR 9 – Le Blue Lagoon, Brimketill, Pont des continents et Gunnuhver

Après un délicieux petit-déjeuner préparé par l’hôtel (un des meilleurs du séjour), on décide de tenter l’accès au Blue Lagoon malgré la mauvaise nouvelle de la veille.. Il est très tôt quand on arrive sur place, et il y a déjà pas mal de voitures garées sur le parking. Arrivés au guichet de l’entrée, on explique donc à la dame notre problème, qui nous répète que le site est complet pour aujourd’hui. Il n’y a aucun moyen de négocier, il fallait réserver à l’avance. On ressort du complexe déçus, même si on s’y attendais un peu.. On profite quand même d’être sur place pour visiter la partie « extérieure », qui se fait très rapidement. L’eau chaude bleue et laiteuse contrastée par les roches noires volcaniques rendent quand même le paysage unique, il faut bien se l’avouer ! Pour être moins « dégoûtée » de rater cette activité phare quand on vient en Islande, je me console en lisant les très nombreux avis négatifs qu’il y a sur Tripadvisor. Et c’est vrai qu’au bout de quelques minutes, je me dis finalement que c’était peut être un mal pour un bien ! Les clients qui sont venus au Blue Lagoon se plaignent de pas mal de choses, comme des prix qui ne cessent d’augmenter, des vestiaires sales, un personnel pas très aimable, l’eau du bassin froide et pas si bleue que ça.. Je pense que c’est quand même une chose à faire au moins une fois dans sa vie, donc ce sera pour une prochaine fois pour nous !

 

IMG_6287

IMG_6290

IMG_6288

 

 

Brimketill

Next stop, Brimketill ! Un site encore peu connu, où des rochers forment une piscine naturelle, remplit d’eau de mer. Elle a été créée par les vagues, qui se fracassaient à répétition sur les roches. En parlant de vagues, il y a tellement de vent aujourd’hui qu’elles sont énormes, et viennent s’écraser contre les falaises. L’eau salée est projetée en l’air, sur plusieurs mètres de haut ! C’est impressionnant, et très drôle à voir ! Et à trop vouloir m’approcher sur la plateforme, pour tenter d’apercevoir la piscine naturelle en contre bas, je me fais surprendre par une énorme vague qui vient finir son chemin en passant au dessus de moi ! Je me retrouve trempée de la tête aux pieds, heureusement qu’il y avait les barrières pour me tenir ! Je peux clairement essoré mes vêtements à la main tellement ils sont imbibés d’eau !

 

IMG_6294

IMG_6293

IMG_6295

 

 

Pont des continents

Notre dernière journée de road-trip continue, prochain arrêt au pont des continents, aussi appelé Midlina Bridge. Sa particularité est de lier deux continents, en effet ; d’un côté du pont on est en Amérique, et de l’autre côté en Europe ! C’est sympa de s’arrêter au passage, mais pas la peine de s’y éterniser ! Dix minutes suffisent amplement à découvrir le site. Le pont se situe au milieu d’un champ de lave noire, à peine quelques minutes de route après Brimketill.

 

IMG_6300.jpg

 

 

Gunnuhver

La dernière visite de la journée et du voyage est réservé à Gunnuhver : un site géothermique sur lequel on est tombés un peu par hasard, en apercevant de gros nuages de fumée au loin. Il ressemble au site de Hverir au nord de l’île, avec la boue bouillonnante en moins. Un gigantesque nuage de fumée s’échappe du sol en continu, comme si il y avait une usine souterraine ! Et ici aussi, on peut sentir l’odeur du souffre. Les panneaux le long du chemin nous indiquent qu’il est interdit de s’approcher de l’eau qu’on peu trouver sur le site, car elle avoisine les 100 degrés !

 

IMG_6296

IMG_6297

IMG_6298

 

En reprendant la route vers Keflavik, on s’arrête près d’un champs pour donner le pain dur de nos anciens pique-niques à des chevaux islandais, ravis de cet encas ! En 10 jours de road-trip, on n’avait jamais prit le temps de s’arrêter pour les voir de plus près et les caresser.. Ils sont tellement doux avec leurs longs poils d’hiver ! Ça donne presque envie d’en ramener un chez soi. D’ailleurs, saviez-vous qu’il est formellement interdit de faire entrer des chevaux sur le territoire islandais ? Un loi a été mise en place pour préserver la race, et qu’elle reste pure !

 

IMG_6303

IMG_6302

 

C’est chez KFC qu’on déjeune pour la dernière fois sur le sol islandais, avant de se rendre à notre hôtel Bed & Breakfast pour la fin d’après-midi. On a choisi de reprendre le même hôtel que le premier soir, déjà pour ramener la voiture qu’on avait loué sur place, et pour profiter de la navette gratuite pour l’aéroport, même en pleine nuit. C’est vraiment un logement que je vous conseille pour ses services, et pour son rapport qualité/prix. On profite de notre dernière soirée pour partir une dernière fois à la chasse aux aurores boréales. Et une fois de plus, la magie opère au dessus de Keflavik, avec une minuscule lueur verte.

 

IMG_6301

 

Voilà, c’est la fin de notre voyage incroyable au pays du fantastique. On en a prit plein les yeux pendant presque dix jours sur cette île volcanique. Il y a une diversité de paysages surprenantes en Islande : des volcans au glaciers, en passant par les plages de sable noir et les cascades.. C’est la nature à l’état brut en fait. Une destination où l’on se sent tellement proche d’elle et des grands espaces. On s’est d’ailleurs répété tout le séjour « ce ne sont pas des vacances, c’est une expérience ».

J’espère que cet article vous a plu et aider à préparer votre voyage. Quoi que vous choisissiez, vous aurez toujours les yeux grands écarquillés en Islande ! Si vous avez des questions, des remarques, ou que cet article vous a simplement bien servit, n’hésitez pas à laisser un commentaire ça fait toujours plaisir ! En attendant de nouveaux articles, on se retrouve sur Instagram ! 🙂

Et si vous voulez en savoir plus sur l’Islande et mes expérience, voici les autres articles en ligne qui peuvent vous aider :

 

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Plume d'Auré novembre 27, 2017 at 8:44

    Mon dieu c’est magnifique !
    Merci pour ton article si détaillé et ces sublimes photos !
    Plume d’Auré
    http://www.plumedaure.com

    • Reply leadorablee novembre 29, 2017 at 8:50

      Oh merci beaucoup pour ce petit commentaire motivant ! 🙂

  • Reply Mamie Bulle novembre 27, 2017 at 11:22

    Toujours aussi captivant, c’est vraiment splendide, entre les lacs ,les icebergs,et les roches, vous aviez bien préparé votre circuit, les cas cades sont magnifiques ainsi que les chutes , grandioses.

    • Reply leadorablee novembre 29, 2017 at 8:50

      Pourtant on est parti sur un coup de tête 😉

  • Reply Johanne décembre 25, 2017 at 4:38

    Allo, je suis du Québec et je vais étudier ton journal pour planifier mon voyage en Islande.
    Vraiment une mine d’informations. Merci d’avoir partagé cette belle aventure.

    • Reply leadorablee janvier 18, 2018 at 3:01

      C’est avec plaisir ! Tu vas adorer l’Islande ! 🙂

  • Reply Chrissand voyage février 8, 2018 at 9:03

    Superbes photos! Ca donne vraiment envie de découvrir l’Islande. J’ai beau lire de nombreux récits de voyageurs sur cette destination, je m’en lasse jamais! Surtout avec des photos comme les tiennes! Bravo

    PS: je me suis permis de partager ton blog sur mon twitter .

    • Reply leadorablee février 9, 2018 at 10:28

      J’espère que tu auras l’occasion d’y aller, c’est un voyage hors du temps ! Tu vas adorer !
      Oh merci beaucoup, ça me fait énormément plaisir 🙂

  • Reply Tendron mai 2, 2018 at 6:36

    Magnifique blog et les photos waouhhhh.
    Peut tu me dire le prix de la location de la voiture ainsi que les prix pour la nourriture.
    B aimerais programmer ce voyage avec mes 2 enfants et mon cheri. Merci

    • Reply leadorablee mai 2, 2018 at 6:47

      Merci beaucoup pour le compliment, tu verras qu’il est facile de faire de jolis clichés en Islande ! J’ai un article où j’ai détaillé toutes mes dépenses si ça peut t’aider, dans la catégorie « Islande », et il s’appelle « budget et astuces pour réduire ses dépenses en Islande »
      Mais pour la nourriture sur 10 jours c’était environ 200€ par personne et la voiture on l’a eu pour 380€, une vrai bonne affaire ! Mais c’était en octobre aussi, en basse saison 🙂

  • Reply Nadège juillet 23, 2019 at 4:15

    Bonjour,
    Merci pour ce beau retour de voyage. J’avais une petite question: à quelles dates exactes êtes vous partis ? Car nous prévoyons de partir pour fin octobre-début novembre, et faire sensiblement le même trajet que vous, et j’hésite encore entre louer un 4×4 et une citadine. On m’a conseillé le 4×4 par rapport au risque de neige, mais le prix n’est pas le même…
    Merci

    • Reply leadorablee juillet 27, 2019 at 6:10

      Bonjour Nadege,
      Contente que le récit et les photos vous aient plues 🙂
      Je suis partie du 3 octobre au 15 environ.. a priori, la route principale est assez rapidement dégagée de ce que j’avais pu entendre, mais on n’est jamais à l’abris d’un risque.. à vous de voir 🙂

    Leave a Reply