Découverte de l’Islande en Octobre – Partie 2

 

Pour ceux qui ont lu la première partie, vous deviez avoir hâte que la suite soit publiée, chose enfin réalisée ! Je reprends donc le récit à partir de mon cinquième jour en Islande, après avoir découvert le Cercle d’or et les alentours de Vik. Si vous avez raté mes premiers jours, vous pouvez toujours cliquer ICI pour les lire ou voir les photos.

 

JOUR 5 – JOKULSARLON, DIAMOND BEACH, HOFN

C’est très tôt que nous partons ce matin, pressés de découvrir la particularité du site Jökulsárlón. Il s’agit de blocs de glace, qui, une fois détachés du glacier Vatnajökull dérivent le long d’un lac, avant de rejoindre la mer. La première vue du site se fait via le pont que nous traversons, sur la route 1. D’énormes icebergs glissent au cours de l’eau sous celui-ci, un spectacle hors du commun pour commencer cette journée. Arrivés sur place, le soleil n’est pas encore très haut, et surtout caché derrière de gros nuages. Mais les couleurs sont telles que l’on s’émerveille déjà. Ces blocs de glaces de toutes les tailles bleus et blancs rendent le lieu merveilleux. La plupart sont immobiles, mais lorsqu’un seul se décide à bouger, il peut en entraîner plusieurs dans sa course. D’ailleurs, c’est lorsqu’ils sont en mouvement que l’on peut voir leur taille réelle, car une partie souvent plus grosse est encore cachée sous l’eau. Le lieu est tellement magique et photogénique malgré ce ciel tout gris ce matin !

 

IMG_6140

IMG_6135

IMG_6137

IMG_6134

IMG_6247

 

Nous n’avons qu’à travers la route 1 pour nous rendre sur le second site de la journée ; Diamond Beach. C’est la plage de sable noir où tous les icebergs viennent s’échouer après leur long périple, partant du glacier puis passant par le lac. C’est impressionnant de voir à quel point certains sont encore immenses, et d’autres échoués très haut sur la plage, pas très loin du parking. Je crois qu’on aurait pu rester au milieu de ces blocs de glace toute la journée.. Puis tout à coup, les nuages s’écartent et font place au soleil.. et à un arc-en-ciel ! Quel spectacle ! Le contraste entre les icebergs et le sable noir est d’autant plus accentué, c’est vraiment merveilleux, comme un monde irréel.. Nous passons une bonne partie de la matinée sur le site, impossible de laisser ce paysage hors du commun. On arrive même à apercevoir des phoques nager au milieu des icebergs, ça ne pouvait pas être plus parfait !

 

IMG_6234

IMG_6235

IMG_6236

IMG_6238

 

Soudain, une idée nous passe par la tête : retourner voir le lac où flottent ces gros blocs de glace avant de s’échouer ici, cent mètres plus haut. Comme nous ne l’avions vu qu’avec de gros nuages le surplombant, c’est un tout autre point de vue que nous avons à présent. Le lac est tellement grand ! Et je ne vous parle pas du nombre d’icebergs, ils sont à perte de vue ! Je suis très heureuse d’avoir vu ce site sous deux ciels et deux lumières différentes. Merci Diamond Beach de nous avoir retardé aussi longtemps !

 

IMG_6136

 

C’est en début d’après-midi que nous arrivons à Hofn, et coup de cœur immédiat pour ce village de pêcheur, aux maisons de toutes les couleurs. Sur la recommandation d’une abonnée, nous déjeunons au Pakkhus Restaurant, une tuerie ! Je vous le recommande également si vous faîtes un arrêt dans le coin. Ils servent d’excellents poissons vrai, et le fish & chips était délicieux ! De plus, la décoration est magnifique à l’intérieur.

 

IMG_6241.jpg

 

Cet après-midi, nous profitons de la ville d’Hofn. Le port est vraiment joli, ainsi que certains quartiers de la ville. Nous tombons sur une sorte de grand trampoline à même le sol de toutes les couleurs. C’est très timide que nous nous approchons, avant de nous lancer et sauter aussi haut que possible ! On ne voit pas le temps passer. On s’amuse comme des enfants, entre fous rires et chutes à répétition. Nous remarquons une piscine municipale extérieure juste à côte. La prochaine activité est donc décidée ! Nous payons l’entrée, avant de nous rendre aux vestiaires.. et les douches doivent être nues. Une première pour nous ! C’est donc un peu angoissée que je me déshabille avec d’autres islandaises, mais je me sens très vite à l’aise, et au bout de plusieurs minutes, cela me paraît tout à fait normal. Il y a également des dessins dans les douches, pour vous indiquer ou vous savonner, avec du savon mis à disposition. Ces islandais sont irréprochables sur l’hygiène, et je trouve ça très bien. Une fois douchée et le maillot de bain enfilé, direction l’extérieur pour faire trempette dans la piscine, et jouer sur les toboggans, bien évidemment. Vous trouverez aussi un hammam, deux bains chauds pouvant aller jusqu’à 40°, ainsi qu’un bac d’eau gelée à seulement 4°. Et devinez quoi ? Nous l’avons essayé ! Je pensais sincèrement que ce serait plus difficile que ça d’entrer à l’intérieur. Je ne dis pas que c’est facile, loin de là ! Mais entrer une jambe après l’autre n’a pas été compliqué. C’est surtout pour le haut du corps que la température s’est réellement faite ressentir. Heureusement, après avoir plongé notre corps entier dans le bac, nous avons couru jusqu’à la piscine, qui paraissait brûlante, en comparaison à l’eau du bac. Mais une fois de plus, une belle expérience à réaliser pour les plus courageux !

Il est temps de rentrer nous reposer à notre hôtel Hofn Cottages, enfin, notre petite cabane en bois, avant de partir à la chasse aux aurores boréales ce soir. La cuisine intégrée à celle-ci nous permet d’économiser sur le prix du restaurant de ce soir. Des pâtes feront l’affaire ! C’est seulement vers 22 heures que nous reprenons la voiture, pour sortir de la ville et tenter de voir ces phénomènes lumineux. Et là, surprise ! C’est à peine sorti des lumières de la ville, qu’on aperçoit derrière les montagnes des lueurs vertes. On se gare rapidement sur le bas côté pour admirer ce beau paysage, si éphémère, qui ne durera que quelques minutes. Impossible d’en apercevoir d’autres de toute la soirée ! Mais l’on ne va pas se plaindre, ce n’est pas « les mains vides » que nous rentrons malgré tout.

 

IMG_6242

IMG_6243

 

JOUR 6 – ROUTE VERS LE NORD, DETTIFOSS, SELFOSS, HVERIR

Aujourd’hui, de longues heures de routes nous attendent. Nous devons nous rendre sur la rive du lac Myvatn ce soir, soit 460 kilomètres à faire dans la journée. Le pique-nique pour ce midi acheté, le chauffage de la voiture enclenché, nous voilà partis pour environ cinq heures de route. Mais le temps passe tellement vite avec ces paysages exceptionnels ; voir la mer d’Islande entrer dans les terres, les pêcheurs travailler au milieu de l’eau, ces grandes montagnes noires qui nous entourent.. On s’arrêtera d’ailleurs plusieurs fois pour prendre des photos et se dégourdir les jambes.

 

IMG_6260.JPG

IMG_6244

IMG_6246

 

C’est seulement en milieu d’après-midi que nous arrivons sur le parking de la cascade de Dettifoss, accompagnés par la pluie. Mais il en faut plus pour nous décourager ! Il faut marcher pendant quelques minutes avant d’atteindre cette dernière. Plus nous nous approchons, plus le bruit de la chute d’eau se fait se fait entendre. Quelques pas encore et là.. la puissance est telle que le bruit en devient assourdissant. Elle est là en contre bas, monstrueuse. Elle mesure 100 mètres de largeur pour 44 mètres de hauteur. On se sent tellement petit face à cette force de la nature, et pour cause, il s’agit de la cascade la plus puissante d’Europe. Cette chute d’eau me fait presque peur, avec tout ce décor qui va avec : ciel gris, pluie, vent.. Mais c’est un incontournable, si vous êtes dans le Nord de l’île, je vous la recommande, elle est vraiment très impressionnante.

 

IMG_6258 - Copie.JPG

IMG_6259 - Copie.JPG

IMG_6251

IMG_6252

 

Il faut ensuite parcourir environ 600 mètres à pieds pour remonter un peu le cours d’eau et tomber sur la plus petite cascade de Selfoss. Beaucoup de personnes ne font pas l’effort de se déplacer pour la voir, alors qu’elle n’est qu’à 10 minutes à pieds de Dettifoss. Personnellement, j’ai eu un petit coup de cœur pour cette jolie chute d’eau. Elle me fait penser un peu aux chutes du Niagara, version réduite.

 

IMG_6253IMG_6254

 

Nous reprenons la route pour nous rendre à Myvatn, et au bout de quelques kilomètres, une odeur nous prend le nez. On aperçoit au loin quelque chose qui à l’air de brûler. On se rapproche petit à petit, avant de se rendre compte que ce qui fume, c’est la montagne ! Un petit parking est aménagé pour aller voir ça de plus près. Les panneaux nous indiques qu’il s’agit du site géothermique de Hverir, une des zones les plus volcaniques de l’île. L’odeur du soufre est intense ici, et ressemble à l’odeur d’œufs pourris, imaginez le « plaisir ». Cela provient des eaux souterraines qui entrent en contacte avec le magma brûlant sous terre. On se retrouve alors au milieu de flaques de boue en ébullition, et rochers qui fument. D’énormes tâches blanches s’étendent sur les terre et la montagne, qui ont l’air brûlante. Ça me fait presque mal au cœur, j’ai l’impression que la montagne devant moi à mal. Ce la reste malgré tout un spectacle hors du commun, de voir la terre dans cet état, et toute cette fumée épaisse et blanche qui s’échappe vers le ciel.

 

IMG_6262.JPG

IMG_6256

IMG_6255

 

Nous arrivons ensuite à notre hôtel Vogafjos Farm Resort, sur la rive du lac Myvatn. Vous l’aurez sans doute compris dans le nom, il s’agit d’une ferme. Enfin, plus précisément, c’est le restaurant de l’hôtel qui se trouve dans le même bâtiment que la ferme, les chambres sont dans un lotissement un peu plus loin. Ce sera d’ailleurs la chambre la plus spacieuse et la plus cosy de notre voyage, avec son intérieur en bois. Il commence à se faire tard et nous sommes fatigués de cette journée, nous partons donc à la recherche d’un restaurant rapide. Et c’est seulement à quelques mètres que nous trouvons notre bonheur, des pizzas à emporter ! Beaucoup de personnes patientent pour faire leur commande, on en profite pour lire la carte. Mais, surprise ! La pizza la plus abordable est à 25€ ! Et elle ne contient que sauce tomate et fromage. Un bref coup d’œil, sur les pizzas qui sortent de la cuisine nous indique qu’elles ont l’air plutôt bonnes. Nous choisissons donc le modèle large que l’on se partagera, soit 32€ la pizza Marguerite. Encore une première dans ce pays ! Elle aura au moins le mérite d’être bonne, savouré sur le lit de l’hôtel.

 

JOUR 7 – GRJOTAGJA, GODAFOSS, ALDEYJARFOSS

Le petit-déjeuner se passe donc dans le bâtiment de la ferme, où une baie vitrée nous permet de voir les vaches dans l’étable, ainsi que de petits veaux. Le buffet est très complet, avec des aliments aussi bien salés que sucrés. C’est remplit d’énergie que nous débutons cette nouvelle journée. Le premier arrêt ne se situe qu’à quelques minutes de voiture à peine ; il s’agit de la source d’eau chaude Grjotagja. Elles est dissimulée dans une grotte créée par une coulée de lave du volcan Hverfjall. Les panneaux nous indiquent qu’il est d’interdit d’y entrer, et que si nous bravons l’interdiction, ce sera à nos risques et périls. C’est très rassurant.. En effet, dès l’entrée de la grotte, d’énormes rochers nous surplombs, et tiennent les un sur les autres par je ne sais quelle force. Cela ressemble à un effondrement au dessus de nos têtes, pas de quoi nous rassurer.  La cave est petite, et le nombre de personnes pouvant y accéder en même temps est très restreint. De toute façon, le site est quasiment vide. Il fait bon à l’intérieur grâce à la chaleur que l’eau génère, et la couleur de l’eau est turquoise. J’ai presque envie de m’y baigner. Malheureusement, des analyses ont révélées la présence de bactéries, et des baigneurs ont été malades après avoir fait trempette. J’approche ma main malgré tout de l’eau, et sens les vapeurs chaudes monter vers elle. Je plonge mes doigts dans cette eau bleutée, à la température parfaite. Je suis une femme qui prends des risques ! En vrai, j’ai seulement appris que des gens étaient tombés malade APRES avoir touché l’eau. Mais rassurez-vous, tout va pour le mieux, je suis en pleine forme !

Le lieu est juste sublime et plutôt photogénique. D’ailleurs, si il y a des amateurs de Game Of Thrones, le lieu a servit au tournage d’un épisode.. Certains reconnaissent l’endroit ?

 

IMG_6264

IMG_6263 - Copie

 

Direction à présent la cascade de Godafoss ! Très bien indiqué par les panneaux et le nombre de touristes sur place, nous y sommes rapidement. La cascade est belle, mais ce n’est pas ma préférée. Il est possible de l’approcher des deux côtés, tout dépend de la route que vous prenez avec votre voiture.

 

IMG_6265

IMG_6267

IMG_6266

 

Maintenant, je veux voir la casccade de Aldeyjarfoss ! C’est à peine plus loin sur la route 1 qu’il faut prendre un embranchement sur la gauche, ne le ratez pas pas comme nous ! Il est indiqué sur un panneau avec d’autres directions, ouvrez bien les yeux si vous voulez y faire un tour. Sachez également que c’est un site où il est nécessaire d’avoir un véhicule 4×4 pour y accéder, contrairement à ce que j’avais cru comprendre. C’est donc avec notre petite citadine que nous nous engageons dans cette direction, pensons le site accessible aussi bien qu’un autre. Le panneau nous annonce une distance de 30 km avec la cascade. Le seul hic ? C’est un chemin de terre avec des graviers et des cailloux un peu plus gros. Nous roulons au pas, de peur de crever un pneu au milieu de.. nul part. Le trajet est très long à cette allure, sans croiser qui que ce soit. Est-ce la bonne direction ? Nous nous efforçons de continuer, vraiment pas rassurés de ce qu’il pourrait arriver à notre voiture ici. Au bout d’environ 40 minutes, un gros panneau nous informe qu’il est absolument INTERDIT de poursuivre le chemin avec une voiture autre qu’un 4×4, que faire déplacer quelqu’un pour nous aider jusqu’ici nous coûterait une vraie fortune, ainsi que plusieurs heures d’attente.

Le chemin est en effet un niveau au dessus pour la suite : pentu, et avec des cailloux encore plus gros ! De plus, il est possible que certaines compagnies de location de voiture ai mis un mouchard sous la vôtre, pour surveiller que vous ne vous éloigniez pas trop des sentiers battus. Si c’est le cas, ils vous demanderont une somme en plus à votre retour même si la voiture est en excellent état. Mais bon, je ne suis pas certaine que ce soit une pratique très répandue, il s’agit de « on dit ».

Le problème étant toujours le même pour nous : que faire ? Prenons nous le risque ? La voiture arrivera-t-elle à monter ces chemins réservés au 4×4 ? Les roues vont-elles tenir le choc et ne pas crever ? Il aurait été sage de faire demi tour, mais on n’a pas fait près de trois quarts d’heures de route pour rien, juste à l’aller ! On est presque à notre but ! En croisant fort les doigts, nous continuons donc de grimper tant bien que mal, avec notre voiture pas vraiment tout terrain. Ce sera finalement sans gros problème que nous finirons notre ascension. Et nous sommes seuls sur le site à en profiter ! Mais on l’avait deviné au nombre nul de voiture croisées sur le chemin. Je ne suis pas déçue de l’épopée pour la voir, elle est splendide sous tout les points de vue ! Elle est entourée de colonnes de basaltes noires, ce qui fait ressortir la couleur de l’eau. Ce sera ma cascade préférée d’Islande, c’est décidé. Il est possible de la voir d’en haut, mais également de descendre par un chemin de terre qui laisse un peu à désirer, mais nous ne sommes plus à ça près aujourd’hui, pour la voir de plus bas ! Il y a même une grosse flaque d’eau, où j’ai vu certaines personnes s’y baigner sur des photos. J’ai voulu essayé, mais c’était encore pire que le bac d’eau gelée à Hofn avec ce vent ! Un orteil seulement aura suffit à stopper ma folie.

 

IMG_6268

IMG_6274

IMG_6273

IMG_6270

IMG_6269

IMG_6271

IMG_6272

 

En y allant très doucement, le retour en voiture se passe aussi bien qu’à l’aller. Mais je vous déconseille fortement de faire comme nous ; si vous ne possédez pas de 4×4, oubliez ce site. A moins que vous n’essayiez de faire du stop, il doit y avoir plus de passage en haute saison. Vous êtes prévenu contrairement à nous, donc pas de fausses excuses !

Nous nous arrêtons manger dans un restaurant sur la route dans l’après-midi, et arrivons à notre Laxarbakki Guesthouse dans la soirée, qui se situe à une heure de Reykjavik. Le prix est très abordable, et il y a tout ce qu’il nous faut dans les parties communes : salle de bain et cuisine, un bon moyen d’économiser sur le budget.

 

JOUR 8 – REYKJAVIK, AURORE BOREALE

C’est seulement en milieu de matinée que nous repartons ce matin. Et pour environ 8€, nous achetons notre ticket pour le tunnel sous la mer d’Islande, qui raccourcit considérablement les kilomètres qui nous séparent de Reykjavik.

 

IMG_6275

 

Nous avons prévu de passer l’après-midi dans le centre ville de la capitale, et je suis agréablement surprise. Je suis sous le charme, on se croirait un peu au Pôle Nord, de jolies façades, de jolies boutiques avec déjà les décorations de Noel.. Moi qui n’était pas trop pour, je suis bien contente que mon amoureux m’y ai traîné ! On commence par regarder les restaurants, et choisissons une délicieuse pizzeria ! On passe notre temps à aller de magasins en magasins, ne voyant plus le temps passer ! Je trouve même un joli souvenir à ramener de mon voyage : une petite planche en bois qui représente l’île.

 

IMG_6276

IMG_6277

IMG_6279 - Copie

IMG_6278 - Copie

IMG_6280

 

On décide ensuite d’aller à notre nouvelle guesthouse : The Capital-Inn pour se reposer, car ce soir c’est reparti pour une chasse aux aurores boréales comme le ciel est dégager aujourd’hui ! C’est vraiment une guesthouse que je vous recommande ! Le prix est très bas pour une chambre de qualité avec un lavabo, il y a seulement la salle de bain à partager et le petit-déjeuner est délicieux.

Je profite d’avoir un peu de temps libre pour aller réserver nos places sur internet pour le Blue Lagoon demain. Malheureusement tous les créneaux horaires sont déjà réservés, bien qu’on soit en basse saison. C’est très déçus qu’on se retrouve avec une activité en moins pour demain. Mais nous tenterons malgré tout en allant directement surplace, on ne sait jamais..

C’est vers 21h, une pizza sous le bras et des sachets de bonbons plein les poches, que nous nous éloignons des lumières de la ville pour tenter d’apercevoir des aurores boréales. Nous trouvons un endroit parfait, sans lumière artificielle et près d’un lac. D’autres voitures viendront d’ailleurs se garer près de nous. Nous passons donc la soirée à manger de la pizza et des bonbons, les yeux plongés dans les étoiles. Il y a pire, non ? C’est très furtivement que nous finirons par en voir une, avant de rentrer nous coucher. Une fois encore, on ne peut pas dire que nous n’avons rien vu. Une, c’est mieux que rien. Je n’ai en revanche pas de photos cette fois-ci à vous montrer.

 

JOUR 9 – BLUE LAGOON, BRIMKETILL, PONT DES CONTINENTS, GUNNUHVER

Comme prévu, après notre petit-déjeuner délicieux, nous tentons de nous rendre au Blue Lagoon. Il est très tôt et énormément de voitures et bus touristiques sont déjà garés devant le site. En revanche, il n’y a pas trop de queue pour aller au guichet, et la dame chargée des entrées nous demande rapidement ce que nous souhaitons. Malheureusement, elle nous répète que c’est complet pour aujourd’hui, sauf pour le créneau de 20 heures. Mais payer plus de 70€ pour faire trempette dans une eau noire, ça ne nous intéresse pas. Nous ressortons de l’établissement forcément déçus, mais en profitons tout de même pour visiter la partie extérieure, gratuite mais très rapide à faire. Cette eau bleue laiteuse, en contraste avec le sol volcanique noir rend le paysage féerique, tout droit sorti d’un dessin animé. On peut voir que l’eau fume, et elle est tiède quand j’y plonge la main.

Je me suis rassurée en lisant tous les avis négatifs qu’il y avait sur cette source chaude (pas naturelle), et je me remets petit à petit de cette mauvaise nouvelle. Les clients qui ont laissés des avis sont nombreux et se plaignent de beaucoup choses : les prix ne cessent d’augmenter, les vestiaires sont très sales, le personnel très peu aimable, l’eau pas si chaude et de plus en plus sale.. Mais je pense que c’est une expérience à faire une fois, ce sera donc pour un prochaine fois !

 

IMG_6287

IMG_6290

IMG_6288

 

A présent, direction Brimketill ! Un site peu connu, où des rochers forment une piscine naturelle, remplit de l’eau de la mer d’Islande. Elle a été créée par les vagues, à force de se fracasser sur les rochers. En parlant de vagues, il y a tellement de vent aujourd’hui que ces dernières sont bien présentes, et viennent s’écraser contre les falaises. C’est donc un mal pour un bien, car on rigole tellement en voyant jusqu’où elles peuvent monter, pour ensuite nous éclabousser ! Les vagues sont vraiment très grosses et très hautes, et à trop vouloir m’approcher pour apercevoir la piscine en contre bas, je me retrouve trempée de la tête aux pieds. Mais quand je vous dis trempée, c’était vraiment le cas ! Une vague s’est cassée sur moi, alors que j’étais sur la partie aménagée avec des barrières. J’aurais pu essorer mes vêtements et mon bonnet à la main. Heureusement, j’avais de quoi me changer dans la voiture. Je suis d’ailleurs tombée malade le lendemain.. Coïncidence ? Je ne crois pas.

 

IMG_6294

IMG_6293

IMG_6295

 

Notre journée se poursuit par un arrêt rapide au Midlina Bridge ; le pont entre deux continents. En effet, d’un côté de ce dernier vous êtes en Amérique, et de l’autre côté en Europe ! Il se situe au milieu d’un champ de lave noir, quelques minutes après Brimketill.

 

IMG_6300.jpg

 

Le dernier site de la journée sera celui de Gunnuhver : un site géothermique sur lequel on est tombé par hasard. Il ressemble à Hverir, mais en plus impressionnant encore. Un énorme nuage de fumée s’échappe de la terre en continu, bien plus gros que dans le Nord de l’île. L’odeur du soufre est bien évidemment présente elle aussi, pour notre plus grand bonheur. Des panneaux nous indiquent qu’il ne faut pas s’approcher de l’eau qu’on peut trouver sur le site, qui avoisine les 100°.

 

IMG_6296

IMG_6297

IMG_6298

 

Sur la route vers Keflavik, nous faisons un dernier arrêt pour donner du pain dur de nos anciens pique-niques à des chevaux islandais. Ils sont tellement doux avec leur longs poils ! J’ai envie d’en prendre un et de le ramener en France. D’ailleurs, savez-vous qu’il est formellement interdit d’importe des chevaux en Islande ? Une loi a été mise en place afin de préserver la race, et qu’elle reste pure.

 

IMG_6303

IMG_6302

 

C’est chez KFC que nous déjeunons pour la dernière fois sur le sol islandais, avant de se rendre à notre hôtel Bed & Breakfast pour la fin d’après-midi. Nous avons choisi de reprendre le même que le tout premier soir, pour déjà ramener la voiture que nous avons louer sur place, et de profiter de la navette gratuite pour l’aéroport, même en pleine nuit. C’est vraiment le bon plan que ce soit pour l’arrivée en Islande ou le retour en France.

Dernier soir, obligé de retourner à la chasse aux aurores boréales, avec de nouveaux des bonbons, notre petit rituel. Et la magie opère une dernière fois au dessus de Keflavik. J’ai immortalisé une toute petite lueur verte dans le ciel grâce à mon téléphone.

 

IMG_6301

 

Voilà, c’est la fin de notre voyage incroyable au pays du fantastique. On en a prit plein les yeux pendant presque dix jours sur cette île volcanique. Il y a une diversité de paysages surprenantes sur cette terre : des volcans au glaciers, en passant par les plages de sable noir, et les cascades.. C’est la nature à l’état brut en fait. Une destination où l’on se sent tellement proche d’elle et des grands espaces.. On s’est d’ailleurs répéter tout le séjour « ce ne sont pas des vacances, c’est une expérience ».

J’espère que cet article vous a plu et aider à préparer votre voyage. Quoi que vous choisissiez, vous aurez toujours les yeux grands écarquillés en Islande.

Si vous voulez en savoir plus sur l’Islande, voici les autres articles en ligne qui peuvent vous aider :

N’hésitez pas à vous abonner en entrant simplement votre mail, et à me laisser un petit mot dessous si ça vous a plu, ça fait toujours plaisir ! 🙂

10 Replies to “Découverte de l’Islande en Octobre – Partie 2”

  1. Mon dieu c’est magnifique !
    Merci pour ton article si détaillé et ces sublimes photos !
    Plume d’Auré
    http://www.plumedaure.com

    1. Oh merci beaucoup pour ce petit commentaire motivant ! 🙂

  2. Toujours aussi captivant, c’est vraiment splendide, entre les lacs ,les icebergs,et les roches, vous aviez bien préparé votre circuit, les cas cades sont magnifiques ainsi que les chutes , grandioses.

    1. Pourtant on est parti sur un coup de tête 😉

  3. Allo, je suis du Québec et je vais étudier ton journal pour planifier mon voyage en Islande.
    Vraiment une mine d’informations. Merci d’avoir partagé cette belle aventure.

    1. C’est avec plaisir ! Tu vas adorer l’Islande ! 🙂

  4. Superbes photos! Ca donne vraiment envie de découvrir l’Islande. J’ai beau lire de nombreux récits de voyageurs sur cette destination, je m’en lasse jamais! Surtout avec des photos comme les tiennes! Bravo

    PS: je me suis permis de partager ton blog sur mon twitter .

    1. J’espère que tu auras l’occasion d’y aller, c’est un voyage hors du temps ! Tu vas adorer !
      Oh merci beaucoup, ça me fait énormément plaisir 🙂

  5. Magnifique blog et les photos waouhhhh.
    Peut tu me dire le prix de la location de la voiture ainsi que les prix pour la nourriture.
    B aimerais programmer ce voyage avec mes 2 enfants et mon cheri. Merci

    1. Merci beaucoup pour le compliment, tu verras qu’il est facile de faire de jolis clichés en Islande ! J’ai un article où j’ai détaillé toutes mes dépenses si ça peut t’aider, dans la catégorie « Islande », et il s’appelle « budget et astuces pour réduire ses dépenses en Islande »
      Mais pour la nourriture sur 10 jours c’était environ 200€ par personne et la voiture on l’a eu pour 380€, une vrai bonne affaire ! Mais c’était en octobre aussi, en basse saison 🙂

Laisser un commentaire