Malte, Gozo et Comino – 15 incontourables

novembre 1, 2019

 

Ahh Malte.. Cette petite île située au beau milieu de la mer méditerranée, où l’on parle maltais anglais et italien à la fois ! Je ne sais pas pourquoi, j’imaginais cette île remplit de végétation, avec un climat très humide. Mais arrivée sur place, j’ai vite compris que je me trompais ! L’île est très sèche, et les terres que l’on voit défiler pendant notre road-trip me rappelle celles qu’on voit sur les îles grecques comme Santorin ou Ios.

Pour être tout à fait honnête, j’ai été un peu déçue de l’idée que je m’étais faite de l’île.. D’après le discours de mes proches qui y ont été, Malte est tellement incroyable d’après eux, qu’ils y retournent pour certains chaque année et ont leurs meilleurs souvenirs là-bas ! Alors oui, il y a de très beau coins, des spots pour lesquels j’ai eu de vrais coup de cœur avec les yeux qui brillaient.. Mais contrairement à d’autres destinations que j’ai pu faire en Europe comme l’Algarve, l’Italie, ou l’Islande qui sont des pays où j’aimerais retourner, une fois à Malte à été suffisant pour moi, et je ne pense pas y retourner un jour sincèrement. En revanche, c’est à Malte que je me suis découverte une passion pour les églises et les cathédrales, qui sont toutes plus belles les unes que les autres ! Elles possèdent toutes leur charme, avec un côté un peu oriental je trouve. Mon vrai coup de foudre a été pour celle de Ix-Xewkija sur l’île de Gozo. En plus d’être la plus grande de l’île, elle détient le record du troisième plus grand dôme non soutenu au monde !

Mais en tout cas, si vous envisagez d’aller découvrir Malte, ne vous contentez pas de découvrir uniquement cette île. L’île de Gozo, située à seulement 25 minutes en ferry, est surnommée la sœur jumelle de Malte, et l’île de Comino est également incontournable, car c’est là-bas qu’on trouve le célèbre Blue Lagoon. Après avoir explorer les 3 durant mon voyage, je vous ai fait un petit récapitulatif des spots, plages, et villes à ne pas rater et que je considère comme incontournables !

 

 

 

Malte

Comment aller à Malte ?

Vu la situation géographique de l’île, le meilleur moyen de se rendre à Malte est l’avion. Il n’y a qu’un seul aéroport, situé à Luqa, qu’on rejoint en moins de 3 heures de vol depuis Paris. Le prix des billets varie de 80€ à 130€ par personne en fonction de la saison si vous vous y prenez un peu en avance. Je vous conseille de comparer les prix sur le comparateur Skyscanner (site via lequel je compare et réserve tous mes vols), pour avoir une idée du prix à débourser, surtout si vos dates de voyage sont plus ou moins flexibles.

 

La Grotte Bleue

On commence par un des lieux les plus connus à Malte, qui est la Grotte Bleue. Plus qu’une grotte « en surface », sa profondeur peut varier de 25 à près de 40 mètres, ce qui fait de cet endroit un spot de plongée populaire sur l’île. Il est aussi possible de faire une visite en bateau, pour observer la couleur claire que prend l’eau par endroit. Mais après avoir lu les nombreux avis négatifs sur cette sortie  très attrape-touristes et qui ne vaut pas forcément le détour, on a préféré se contenter de son belvédère. Il se trouve à environ 15 minutes en voiture de l’aéroport, sur la côte ouest de l’île. Des panneaux avec écrit « Blue Grotto » vous indiqueront le chemin à suivre jusqu’à un petit parking d’une dizaine de places au bord de la route. Il faudra ensuite descendre une quinzaines de marches tout au plus pour atteindre le belvédère et admirer le sublime panorama !

Mais si vous êtes quand même intéressé par une sortie en bateau pour admirer la grotte et ses falaises depuis la mer, sachez qu’il faut vous rendre au petit port de Wied iz-Żurrieq. Les tours sont à 8€ par personne, pour environ 15 minutes de navigation.

 

 

 

 

La Valetta, capitale de l’île

Il s’agit sans hésitation de ma ville préférée à Malte. Qu’on la voit de l’intérieur ou de extérieurement, on se sent plonger dans une autre époque ! La rue piétonne est gigantesque et vaut le détour, ainsi qu’une balade en voiture le long des remparts. Mais si je n’avais qu’un seul point de vue à vous conseiller, ce serait celui depuis Sliema, la ville juste en face. Particulièrement au coucher du soleil, quand la Valetta prend des couleurs orangées et que les bateaux touristiques type « pirates » rentre port, le tableau est sublime !

 

 

 

 

Les Roman baths à Sliema

Les Roman baths à Sliema sont en fait des petites piscines naturelles, où les familles et amis aiment se retrouver l’été pour profiter de la mer. Il y en a une dizaine au total, et chacune possède son échelle ou son escalier en pierres pour descendre dans le bassin. C’est plutôt rigolo de voir ça ! La plage d’à côté est aussi atypique que ces piscines, puisque les roches forment un immense bassin naturel ou l’on à pieds, et où les enfants peuvent jouer. Mais ne vous attendez pas à trouver du sable, ici il n’y a que de la roche. Donc si il vous reste une petite place dans vos bagages, n’hésitez pas à prendre des chaussures d’eau ! Pour ce qui est du repas, je vous conseille d’emmener de quoi grignoter ou de vous adresser au restaurant juste à côté des piscines naturelles qui a bonne réputation.

Conseils : si vous voulez trouver une bonne place, essayez de venir avant 10 heures.

 

 

 

 

Marsaxlokk, le petit village de pêcheur coloré

Le petit village de Marsaxlokk est situé au sud de l’île, à quelques minutes en voiture de l’aéroport. Sa réputation lui vient de ses petits bateaux colorés traditionnels appelés Luzu ! Il y en a des dizaines, voir peut-être même une centaine, j’ai trouvé ça si mignon ! Tous les jours se tient aussi un petit marché de babioles et souvenirs, rien de très traditionnels, mais qui va bien avec le décor. Puis de l’autre côté, le village est très typique, et pour les amateurs de poissons frais, vous trouverez votre bonheur dans un des nombreux restaurants du port, qui cuisinent la pêche fraîche du jour.

 

img_0828.jpg

 

 

 

St Peter’s pool

Un des spots les plus réputés et connus de l’île, un endroit convivial et clairement incontournable quand on se rend à Malte. A la St Peter’s Pool, beaucoup de jeunes se réunissent pour passer un bon moment à sauter des falaises, avec une ambiance à la cool.  En arrivant vers 9 heures et demi sur le site au mois d’octobre, on a eu la chance de pouvoir en profiter seuls, avant qu’un homme et son chien viennent aussi nager et sauter des falaises. C’est un vrai spectacle qui commence, puisque je n’arrive plus à détacher mes yeux de ce chien noir qui court et saute à répétition dans l’eau, c’est clairement un moment de kiff pour lui, encore plus que pour son maître. Une vraie pile électrique ! Si vous venez vous aussi dans la matinée sur le site, vous pourrez peut-être les apercevoir, car d’après ce que j’ai compris, ce sont un peu comme les mascottes du spot, ils viennent ici tous les jours ! J’ai trouvé une petite ressemblance avec le site de Sarakinikos en Grèce, mais en moins beau et plus touristique.

Pour accéder au site, vous pouvez y aller à pied depuis le village de Marsaxlokk (environ 20 minutes de marche), en bateau en négociant avec les pêcheurs le prix (environ 10/15€ par personne) ou bien en voiture. Pour ce qui est du parking, il est gratuit mais très petit comparé à la fréquentation du site, et le chemin de terre pour y accéder est très étroit si y a 2 véhicules. Un local se sert également de son jardin comme parking un peu avant celui qui est « officiel », et vous demandera 3€ en contrepartie de votre stationnement. Donc si vous avez la possibilité d’aller jusqu’au vrai parking et qu’il n’y a pas encore trop de monde, allez-y.

Conseils : je vous conseille d’aller tôt sur le site (avant 9 heures en été), et de ne pas vous éterniser car peu importe la période de l’année il y aura forcément du monde, St Peter’s Pool fait parti des spots les plus touristiques de l’île.

 

img_1276

 

 

 

Le village de Popeye

Un endroit que je voulais absolument voir en me rendant à Malte ; le village de Popeye. Allez savoir pourquoi, après avoir vu passer quelques photos de cet endroit sur les réseaux sociaux, je l’ai immédiatement mis sur ma bucketlist, alors que je n’ai jamais vu le film Popeye..

Pour en savoir un peu plus, sachez qu’il ne s’agit pas d’un vrai village, mais de simples décors qui ont donc servis au film « Popeye » tourné en 1980 à cet endroit. Tout a été conservé à l’identique depuis 40 ans, ça s’est même transformé en petit parc d’attraction où des acteurs animent le village. L’entrée est au tour de 10€ par personne, et vous pouvez visiter les maisons, profiter d’une piscine, d’un tour en bateau si le temps le permet, et de manèges pour les enfants. Mais au mois d’octobre, le « parc » avait l’air un peu à l’abandon, sans un chat dans ses rues ! On a donc préféré ne pas y aller pour ne pas être déçus et en garder un bon souvenir.

Mais si vous ne voulez pas voir le village de plus près et vous contenter de l’observer de loin comme on l’a fait, il y a un joli point de vue juste en face. Le contraste entre l’eau bleue et les maisonnettes en bois donne un charme unique, un peu à l’ancienne avec un côté vintage.

 

img_0214.jpg

 

 

 

Mdina, The Silent City

Il s’agit de l’ancienne capitale de Malte, surnommée la cité silencieuse pour son titre de localité la moins peuplée de l’île avec ses 300 habitants. Aucune voiture n’est autorisée à entrer, sauf celles des locaux ou des services. Il faudra donc laisser votre véhicules à l’extérieur, sur un parking.

Visiter la ville fortifiée de Mdina est un classique lors d’un voyage à Malte, et je comprends pourquoi. Certains peuvent même y voir un air de déjà vu, car quelques scènes de la série Game Of Thrones ont été tournées ici. Une fois passée la porte principale, on change complètement d’univers, voir d’époque. Les murs de pierres, les portes, les lampadaires.. L’ambiance médiévale est là pour nous donner une idée de ce qu’était la ville aux temps des chevaliers et des rois. La visite se fait assez rapidement si on ne visite pas les palais ou églises (payant), une heure suffit à avoir un bon aperçu.

 

 

 

 

Le Café Del Mar

Il paraît que c’est THE place to be à Malte, ou plutôt the bar to be. Depuis quelques années, tout le monde se passe le mot et le bar/restaurant est devenu un incontournable lors d’un séjour à Malte. Son immense piscine à débordement à quelques mètres de la mer à fait sa réputation, principalement pour admirer le coucher de soleil.

Malheureusement pour nous, on est tombés sur un jour de privatisation du restaurant pour une soirée de mariage, il n’y avait donc évidemment aucun accès possible hormis les invités. On a quand même pu admirer le cadre vu d’au dessus, et je peux vous confirmer que c’est sublime. Le restaurant se situe à la pointe de St Paul’s Bay, à côté de l’Aquarium National.

 

img_0737

 

 

 

Gozo

Comment aller à Gozo ?

Le seul moyen pour se rendre sur l’île de Gozo depuis Malte, est de prendre le ferry. C’est la compagnie officielle Gozo Channel qui opère ce trajet, en partant du port de Cirkewwa. Vous pouvez monter à bord avec votre véhicule, ou bien simplement en piéton (mais je vous conseille de garder votre voiture, ce sera plus facile pour explorer l’île). Arrivé au port de Cirkewwa, il faudra aller à gauche, en direction des gros ferrys. Si vous prenez à droite, vers l’hôtel, c’est pour aller à Comino et au Blue Lagoon. La traversée dure moins de 30 minutes, et vous avez wifi, toilettes et cafétéria à bord.

Prix : on ne peut pas réserver son trajet en ligne, il faut se rendre directement à l’embarcation. Le paiement ne se fait pas à l’aller, mais uniquement au retour, donc au port Gozo quand vous embarquerez de nouveau pour rentrer à Malte.

Prix :

  • 1 conducteur + sa voiture : 15,70€
  • Piéton supplémentaire : 4,65€
  • Enfant : 1,15€

 

 

Xwejni Bay

Wjejni Bay est une plage un peu spéciale au nord de l’île, faite de falaises jaunes et de roches. En plus d’être appréciée par les touristes, énormément de locaux viennent ici se réunir et se baigner ensemble. Petit coup de cœur pour cet endroit, même si je n’y serais pas restée une journée entière. Je pense qu’une heure ou deux ici est suffisant, le temps d’une baignade et d’explorer les alentours, ce que peu de personnes font ! En montant au niveau de la « pointe », on découvre un ancien fort caché accroché aux falaises, entouré de piscines naturelles qui devaient probablement être d’anciennes salines. Je vous conseille de venir profiter de cette plage et de ses alentours en fin d’après-midi, quand le soleil  va se coucher.. Les roches prennent une couleur orangée, le spectacle est magnifique !

 

img_0530

 

 

 

Les salines de Xwejni

Les salines se trouvent juste à côté de la plage de Xwejni, et sont d’après moi un incontournables si vous êtes de passage sur l’île de Gozo. On peut en distinguer deux types : les salines des producteurs, et les salines ouvertes au public.

  • Les salines des producteurs :

C’est ici que les producteurs s’occupent des bassins et récoltent le sel de mai à septembre. Cette tradition aurait été transmise de génération en génération depuis plus de 300 ans, avec des bassins qui datent de l’époque romaine. En remplissant ces bassins à l’eau de mer, il ne suffit ensuite que de 7 jours pour que l’eau s’évapore grâce au soleil et au vent, et que le sel soit récolté. Après ça, le sel est stocké et divisé dans des grottes creusées dans la roche. Vous pouvez acheter des sachets de sel directement aux producteurs contre quelques euros, il paraît qu’il est très bon !

Attention toutefois à ne pas trop s’approcher des bassins, des panneaux vous rappellent qu’il est interdit de marcher dessus !

 

 

  • Les salines ouvertes au public :

Un des plus gros coup de cœur pour moi sur cette île à été les salines ouvertes au public, où il est possible de s’approcher et de toucher ces salines qui ressemblent à des piscines naturelles ! Il y a des bassins de toutes les tailles, et de toutes les couleurs ! Il y en a tellement qu’on ne sait plus où donner de la tête, cet endroit à un charme de fou ! Elles se trouvent juste après les « vraies » salines, un peu en contre-bas.

Je ne sais pas si l’accès est le même en plein été (pendant la saison de la récolte) qu’au mois d’octobre, mais en hors saison il n’y avait aucune interdiction d’approcher les bassins et de se baigner.

 

img_0323

 

 

 

La « crique » de Dahlet Qorrot

J’avais repéré cette sorte de crique sur une photo instagram, qui ne donnait aucun détail de sa situation géographique, hormis qu’elle se trouvait à Gozo. C’est en affinant mes recherches sur Google Map et en recherche un endroit à la forme similaire le long de la côte que j’ai trouvé sa position. Et bingo, l’eau était encore plus belle en vrai qu’en photo ! Une vraie piscine d’eau turquoise qui scintillait sous les rayons du soleil ! La couleur de l’eau m’a même rappelé la Sardaigne tellement elle était belle.. Parce qu’étonnement, c’est assez compliqué de trouvé une eau turquoise à Malte contrairement à ce que je croyais.

Malheureusement, cette « crique » n’a aucun nom.. Mais vous pouvez la trouver en vous garant à la plage de Dahlet Qorrot, et en longeant le littoral à pieds. En moins d’une dizaine de minutes vous devriez la trouver, ouvrez bien les yeux et n’hésitez pas à vous rapprocher de la mer par les rochers !

 

 

 

 

Les piscines naturelles de Gozo

C’est complètement par hasard qu’on est tombé sur cet endroit, situé juste à côté du spot précédent. Des piscines naturelles d’eau de mer situées en contre bas, aussi claire que de l’eau de roche ! Une des plus belles choses que j’ai vu pendant mon séjour.. Il n’y avait absolument personne sur place, hormis deux femmes maltaises qui avaient l’air de connaître le coin. Mais a mon avis, c’est un spot encore très peu connu et bien caché, loin du tourisme de masse. La seule chose qu’on a regretté, c’était de ne pas avoir prit de pique-nique avec nous pour pouvoir profiter de cet endroit toute l’après-midi ! La faim nous a rattrapé et on a dû repartir plus tôt que ce qu’on aurait voulu..

 

 

 

 

La Grotte de Tal-Mixta

La grotte de Tal-Mixta est également un gros coup de cœur pour moi. La vue sur la plage aux tons orangés de Ramla depuis le haut de la colline est déjà sublime, mais d’autant plus depuis l’intérieur de la grotte qui lui donne un côté atypique et unique en son genre. Ce n’est pas un endroit où on s’éternise, mais je vous conseille de faire le détour si vous êtes à Gozo !

Vous avez deux options pour rejoindre la grotte :

  • à pieds : il y a un petit chemin au départ de la plage de Ramla, comptez environ 15 minutes de balade !
  • en voiture : en tapant le nom de la grotte sur votre Gps, vous devriez trouver le chemin à suivre, qui est un peu étroit à la fin. On a préféré laisser notre voiture sur le côté avant d’arriver aux pancartes « Private » et « No enter », pour continuer à pieds. Sachez que le terrain n’est pas privé, mais que les locaux ont mis ces panneaux pour limiter le passage et ne pas se retrouver avec la route bloquée. On a d’ailleurs croisé un homme qui habitait là, qui nous a dit bonjour avec un grand sourire. Je vous conseille donc de faire comme nous si vous venez en voiture et de la laisser en amont pour ne déranger personne.

 

img_0403.jpg

 

 

 

Les ruines de l’Azur Window, le Blue Hole et la baie de Dwerja

C’est en voyant une photo du Blue Hole, que j’ai confirmé mon envie de découvrir Malte. Il y a quelques années, une arche naturelle appelée Azur Window était formée à côté, au dessus de la mer, mais après une violente tempête elle s’est effondrée en 2017.. Il restait néanmoins ce fameux Blue Hole, cette piscine naturelle au bleu intense. En plus c’être une piscine, c’est un des plus célèbres spots de plongée de Malte, car il s’agit en fait d’une arche sou-marine, ou l’eau s’infiltre à l’intérieur 15 mètres plus bas.

Au final, j’ai été un peu déçue de ce spot que je ne voulais absolument pas rater.. Peut-être à cause de la mer très agitée ce jour là, des nuages bas qui ne faisait pas se refléter le bleu intense du trou comme je l’imaginais. C’est aussi un des rares spots du séjour où il y avait le plus de touristes, avec des bus qui déversaient les touristes par dizaines..

On a finalement été plus charmés par la baie de Dwejra, en marchant du côté opposé au Blue Hole.  Un petit bout de mer s’est infiltré dans les terres par une faille dans les falaises, creusée naturellement. Il y a un petit port tranquille où des excursions en bateau et plongée sont proposées.

 

img_0555

Comino

Comment aller à Comino ?

Sur la petite de île de Comino, située entre celle de Malte et celle de Gozo, aucun véhicule n’est accepté. Vous l’aurez donc compris, le seul moyen de se rendre au Blue Lagoon est d’emprunter un bateau en tant que piéton, et en laissant votre voiture sur le port.. De plus, il n’existe qu’un seul hôtel sur l’île, le Comino hôtel. Et si vous voulez passer plusieurs jours sur l’île, il vaut mieux réserver vos nuits à l’avance pour être sur d’avoir une place.

C’est cette petite île, qui abrite le fameux Blue Lagoon, le spot le plus célèbre de Malte. Vous pouvez vous y rendre via des compagnies privées en achetant directement vos billets sur place, aux de Cirkewwa, Gozo, Sliema.. On a choisit le port de Cirkewwa, où l’on a pu garé notre voiture gratuitement sur le parking et prendre le deuxième ferry de la journée à 9:30, en payant 13€ par personne l’aller-retour.

 

 

Le Blue Lagoon

La traversée entre Cirkewwa et le Blue Lagoon se fait en environ 30 minutes, avec un arrêt aux grottes de Santa Maria, pour nous donner un avant goût. Je suis un peu surprise en arrivant à Comino, certes par la couleur du lagon, mais également par toute « l’attraction » mise en place à l’arrivée des touristes. Ça ressemble un peu à un parc d’attraction, avec plusieurs baraques  à frites, des stands pour réserver son tour en jet ski, en bateau, ou en banane, et des loueurs de transats qui cherchent à croiser votre regard.. Mais on nous avait prévenu, c’est LE spot touristique par excellence à Malte, et on s’y attendait. Et encore, on a de la chance de faire parmi des premiers à mettre le pied sur l’île aujourd’hui, le cadre reste paradisiaque malgré tout ! Point négatif pour ces nombreux gobelets, mégots et pailles qui gisent sur le sol.. On a prit 5 minutes de notre temps pour en ramasser.

Que ce soit en plein été ou en hors saison, je vous conseille de partir avec le premier ferry, ou avec le deuxième maximum. En arrivant les premiers sur place, ce sera plus agréable de profiter du lagon avant que la foule n’arrive. Vous pouvez louer des chaises longues et des parasols contre quelques euros, le prix varie du plus ou moins bon emplacement de ces dernières. Une fois que la foule arrive vraiment en fin de matinée, je vous conseille de partir à la découverte de l’île, il y a d’ailleurs le Crystal Lagoon situé un peu plus loin, avec une eau aussi belle que le Blue Lagoon, et un peu moins fréquenté.

Pour résumer, même si le Blue Lagoon est extrêmement fréquenté toute l’année et peut même ressembler à Disneyland  les deux mois d’été, ça reste d’après moi un incontournable pendant un voyage à Malte, et c’est ici que j’ai vu la plus belle eau du séjour..

 

img_1263

 

 

 

J’espère vous avoir aidé à finaliser votre voyage à Malte en vous partageant mes 15 spots préférés, et en les classant comme incontournables. En attenant de nouvelles escapades, on se retrouve sur instagram !

 

 

 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply