Visiter Rome en 3 jours, les incontournables à ne pas rater !

février 7, 2018

 

Je pense que passer un week-end à Rome fait parti des meilleures idées de courts séjours en Europe ! Une destination à 2 heures de vol depuis Paris, et à moins de 90€ l’aller/retour avec des compagnies low-coast comme Ryanair. Le petit plus une fois sur place, c’est qu’on peut tout visiter à pieds. Comme on dit ; « Rome ne s’est pas construit en un jour », mais tout a été construit relativement à proximité ! Et ça a tellement plus de charme de découvrir une ville en se perdant dans ses ruelles que de se déplacer d’un point A à un point B par un bus ou un métro. Le seul conseil que je peux vraiment vous donner si vous envisagez de d’explorer la capitale italienne, c’est de prendre une bonne paire de chaussures avec vous, car vous n’allez pas voir les kilomètres passer sous vos pieds découvrant la ville éternelle !

Mais le petit hic que j’ai eu au moment d’organiser un peu ce long week-end, c’était au moment de sélectionner les monuments et sites à ne pas louper. Bien sur, je savais qu’on allait voir le Colisée, la fontaine de Trevi.. Mais quoi d’autre ? Je ne voulais surtout pas passer à côté d’un incontournable ! Une autre petit hésitation a été pour les pass, qu’on peut acheter avant les visites, qui permettent d’avoir des réductions sur certains musées et qui servent surtout de coupe-file. Mais en partant en hors saison (janvier), on s’est dit que les billets coupe-file n’allaient pas servir à grand chose, on se lèvera tôt pour visiter les sites les plus touristiques ! En revanche ce sont des billets que je vous conseille si vous partez au printemps, été ou automne, car Rome reste une capitale extrêmement visitée toute l’année ! Et si vous voulez visiter plusieurs choses dans la journée, il sera inévitable.. Puis si vous avez un peu mal aux jambes, ce passe vous donne aussi l’accès gratuit et illimité aux transports en commun !

 

Notre avion atterrit vers 20 heures à l’aéroport de Fiumicino, à côté de Rome. Il faut suivre les panneaux « uscita » (sortie) puis « treno » (train) pour trouver la gare et le Leonardo Express. Le ticket pour ce train coûte 14€ par personne, et vous emmène directement au centre de Rome, à la gare de Termini, en seulement 30 minutes ! Comme ce week-end était un cadeau pour l’anniversaire de mon chéri, j’ai choisit un hébergement près du centre, à 500 mètres du Colisée (son monument préféré), avec une baignoire à remous pour l’occasion. On rejoint donc l’hôtel Impérial relais (qui a plutôt l’allure d’un Airbnb) en à peine 15 minutes de marche depuis la gare. L’entrée n’est pas facile à trouver, il n’y a pas de grande « enseigne » qui indique son emplacement. Il faut trouver un interphone près d’une immense porte en bois.

A peine les bagages déposés, on ressort de l’hôtel pour dévorer une pizza et partir rencontrer le Colisée.. On ne peut pas s’en empêcher ! Le savoir si près et rester là, c’est une torture ! Après seulement 5 minutes de marche, nous voilà face au célèbre édifice, magnifique et gigantesque. Je ne l’imaginais pas si grand et impressionnant ! On est plus que minuscules à côté ! On est quasiment seuls sur place, on prend le temps de l’observer, le découvrir, et en faire le tour. La fatigue finit par prendre le dessus en fin de soirée, et on rentre se reposer pour être en forme demain matin !

 

img_9822

img_9825

img_9824

 

 

JOUR 1 – Colisée, Forum Romain, Panthéon, et Fontaine de Trevi

 

Le Colisée

Après un énorme et petit-déjeuner sucré/salé servit dans notre chambre, on retourne au Colisée pour l’admirer de jour, et surtout le visiter. Car aller à Rome sans voir le Colisée, c’est comme aller à Paris sans voir la Tout Eiffel ! C’est un in-con-tour-nable pour un premier voyage. Il est tout juste 9 heures quand on arrive sur place, et il n’y a quasiment personne ! Aucune file d’attente, le guichet est déjà pour nous à peine arrivés ! L’entrée est à 12€ par personne, et l’audioguide en français pour mieux comprendre l’histoire de l’édifice à 5,50€. Un pour deux est suffisant, je vous conseille vraiment d’en prendre un si vous faites la visite car tout est très bien expliqué en fonction de votre emplacement à l’intérieur du monument. Il est facile de s’imaginer ce qu’il s’y passait, et où exactement : entre les tribunes, l’arène, les souterrains, les couloirs, la place de l’empereur.. On prend conscience d’énormément de choses, et personnellement je ne voyais plus le Colisée de la même manière après cette visite.. La seule chose qui m’a un peu « déçue », c’est la boutique touristique du monument qui est à l’intérieur du Colisée. Je trouve que ça gâche un peu la visite, j’aurais préféré la voir à l’extérieur..

 

img_9690

img_9688

img_9689

img_9691

img_9692

 

 

Le Forum Romain

Direction ensuite le Forum Romain, situé à seulement deux minutes à pied du Colisée. D’ailleurs, on pouvait déjà l’apercevoir des balcons de l’arène pendant la visite ! Pas besoin de racheter un billet pour entrer, il vous suffit simplement de présenter votre ticket du Colisée, qui comprend aussi l’entrée pour  le forum. Le site est encore quasiment vide quand on entre, un peu avant 11 heures. On s’imprègne doucement des lieux en déambulant entre les colonnes cassées, les champs de pierres et les édifices abîmés par le temps. Mais malgré ces dégradations, il est facile de s’imaginer les romains de l’ancien temps vivre ici, en plein air. Le lieu avait une grande importance religieuse et politique, avec beaucoup de temples ! On peut apercevoir le Colisée de nombreux points de vue, ce qui rend les jardins encore plus charmants ! Dommage qu’il n’y ait pas de panneaux ou tableaux d’affichage qui racontent ce qu’ils s’y passaient vraiment autrefois.. Mais il me semble qu’il est possible de louer des audio-guides vers l’entrée pour les plus intéressés ! Puis d’un coup, c’est la foule ! Les vacanciers ont fini par se réveiller et envahir les lieux. Je peux vous le confirmer, même en basse saison, il y a énormément de monde à Rome ! Je vous conseille de faire comme nous et de visiter les monuments les plus touristiques en début de matinée pour être plus tranquille !

 

img_9711

img_9708

img_9709

img_9713

img_9712

img_9702

 

 

Le Panthéon

Il aura fallut une bonne matinée pour visiter le duo Colisée/Forum Romain ! On décide de s’éloigner un peu des foules en découvrant les ruelles italiennes. L’idée est de trouver un restaurant pour manger un bout se s’asseoir un peu entre les visites. Mais avant de trouver un restaurant, on tombe nez à nez avec le Panthéon ! Et qu’est-ce qu’il est grand et impressionnant ! C’est un des rares monuments quasiment intact à nos jours, qui atteint les 43 mètres au sommet de sa coupole. C’était à la base un immense temple romain antique dédié à tous les dieux, qui s’est ensuite fait convertir en église. L’entrée est gratuite, n’hésitez pas à passer les deux grosses portes de bronze à l’entrée ! C’est ouvert tous les jours à partir de 9 heures, sauf le 25 décembre et le 1er janvier.

On fait d’une pierre deux coups en décidant de déjeuner sur la place, sur une terrasse au soleil. Notre table est située à seulement quelques mètres de l’édifice, avec une vue imprenable à seulement quelques mètres du Panthéon. Rares sont les personnes qui vous recommanderont de manger à côté d’un monument ou d’un site touristique qui sont souvent qualifiés « d’attrapes-touristes ». Les prix auront tendance à être plus élevés, et la nourriture parfois de mauvaise qualité.. Et bien je suis heureuse de pouvoir vous recommander les petits restaurants autour de la place Rotonda et du Panthéon ! Certes, les prix vont être un peu plus élevés que dans d’autres restaurants de Rome, mais vous n’aurez pas la même vue non plus.. On a testé un petit restaurant à seulement quelques mètres du Panthéon et il était plutôt bon ! Et pas si hors de prix que ça, contrairement à ce que j’imaginais. En plus, vous pourrez sûrement assister à une drôle de scène en voyant des hommes déguisés en romain de l’époque qui demandent quelques euros contre une photo ! Une scène plutôt drôle à voir !

 

img_9719

img_9720

img_9721

 

 

La Fontaine de Trevi

L’exploration reprend après avoir mangé, pour LE monument que je ne voulais surtout pas rater en venant à Rome, la Fontaine de Trevi. Elle est à moins de 10 minutes à pied du Panthéon, en plein centre ville, donc hors de question de faire l’impasse. Et c’est au détour d’une minuscule ruelle où on ne s’attend pas du tout à la voir, qu’elle trône entre 3 bâtiments depuis 1762. Et hormis la horde de touristes qui se bouscule pour apercevoir la vasque, je suis entièrement sous le charme. Elle est encore plus belle que ce que j’imaginais ! Si grande et imposante, je vous jure elle est gi-gan-tes-que ! 25 mètres de haut pour 20 mètres de large, on bat des records ! C’est sans aucun doute la plus grande fontaine que je n’ai jamais vu de ma vie ! Mais il est difficile de se frayer un chemin parmi la foule, et quasiment impossible d’avoir une photo sans personne dessus. Avec le coup de cœur que j’ai eu pour elle, je ne peux que la qualifier d’incontournable lors d’un voyage à Rome !

La tradition veut qu’on se place dos au bassin, et qu’on lance une pièce de monnaie de la main droite, par dessus notre épaule gauche ! Cette superstition devrait normalement vous assurer un nouveau voyage à Rome dans les années à venir !

 

img_9715

img_9714

 

 

Restaurant Obica

Après un retour à l’hôtel en fin d’après-midi pour se reposer et récupérer un peu, nous voilà repartis au milieu des ruelles romaines à la nuit tombée, à la recherche de quelque chose de bien précis ; un bar à mozzarella. Plusieurs fans de mozzarella m’ont conseillés le restaurant Obica, et le consept m’a beaucoup plu ! La carte propose différentes mozzarellas et burratas à déguster sous forme d’apéro, qu’on peut accompagner de charcuteries italiennes. Un délice ! Je sais que je reviendrais si un nouveau voyage à Rome se représente !

 

img_9929

 

 

Le Vatican et le Château de Sant’Angelo

Puis ne me demandez pas pourquoi, sur un coup de tête de fin de repas, nous voilà en route pour le Vatican à presque 21 heures ! Ce n’était pas du tout prévu au programme de la journée, mais nous voilà pourtant bien décidé, même si ce dernier se trouve à 4 kilomètres de notre hôtel. On passe par de jolies ruelles, encore décorées des fêtes de noël. Puis on tombe un peu par hasard sur le Château de Sant’Angelo, éclairé par des projecteurs. Ça non plus ce n’était pas au programme (pour tout vous dire, je ne savais même pas que ce monument existait), mais c’était une jolie surprise sur la route !

On aperçoit notre but un peu plus loin : la coupole de la Basilique Saint Pierre. La magie opère dès qu’on arrive dans l’allée face au monument, et le charme opère déjà ! Les illuminations sont très bien placées, et mettent la Basilique en valeur, j’ai un vrai coup de cœur ! En plus il n’y a quasiment personne sur place à cette heure là, on peut profiter pleinement de ce lieu ! Si vous avez un peu de motivation, je ne peux que vous conseiller de venir admirer la plus petite principauté au monde à la nuit tombée ! On reviendra demain matin pour pouvoir visiter l’intérieur de la Basilique Saint Pierre et les alentours. C’est au moment du retour qu’on se rend compte que la route est longue.. Encore 4 kilomètres de marche, on est plus à ça près pour la journée finalement, puisqu’on est bientôt sur un total de 20 kilomètres dans les jambes ! J’ai hâte de retrouver la baignoire à remous à notre hôtel L’Impérial Relais.. Je vous l’avais dit, préparez vous à marcher à Rome ! On a toujours envie d’en voir plus, avec des bâtiments, monuments et site incroyables à quasiment tous les carrefours de la ville..

 

img_9826

img_9828

img_9830

 

 

JOUR 2 – Piazza di Spagna, Piazza Navona, Monument Victor Emmanuel II

 

Piazza di Spagna

Deuxième réveil dans la capitale italienne, et deuxième petit-déjeuner de rêve au lit. Qu’est-ce que j’aimerais me réveiller avec ce festin chaque matin ! Comme je vous le disais, on voulait retourner au Vatican visiter la Basilique Saint Pierre aujourd’hui. Mais une fois arrivée sur place, soit après 4 kilomètres de marche, on se rend vite compte qu’on est tombés sur le mauvais jour. C’est mercredi et le pape organise une messe.. Ce qui signifie que les visites du Vatican sont impossibles. Par curiosité, on s’approche de la cérémonie dans la cour en plein air, et on aperçoit le pape François en chair et en os dans sa papa-mobile en train de saluer ses croyants. C’est dingue, on est à quelques mètres de lui seulement ! Mais comme il est impossible de visiter les lieux, on change de plan pour aller découvrir la Piazza di Spagna , la Place d’Espagne ! C’est l’une des place les plus connues de Rome et pour cause, elle est sublime et plutôt atypique. La place est reliée à l’église de la Trinité des Monts par de nombreuses marches, faisant le charme du lieu ! La vue du bas des marches est sublime, et celle d’en haut encore plus ! On y voit les toits de Rome, et les différentes couleurs des maisons. Très prisée, les gens viennent s’asseoir sur les marches pour se reposer, manger une glace ou simplement bavarder. Difficile donc d’être seul sur cette place si vous ne venez pas aux aurores, mais elle vaut le détour !

 

img_7874

img_9769

img_9742

 

 

Piazza Navona

Le prochain arrêt est prévu pour la place Navona, située à une vingtaine de minutes de marche. Il y a de jolies fontaines, mais elle ne vaut clairement pas la Piazza Di Spagna ! En revanche, c’est sur cette place que j’ai mangé la meilleure pizza de touuute ma vie. Un vrai régal ! Je ne me souviens pas du nom du restaurant, mais c’est celui situé pile en face de la plus grande des fontaines, pour les intéressés  ! On passe le reste de l’après-midi à déambuler dans les ruelles romaines, à faire les magasins et déguster un tiramisu de chez Pompi !

 

On pense aussi à louer une vespa pour profiter de nos dernières 24 heures à Rome, et on trouve justement un petite garage près du Colisée, pas très loin de notre hôtel ; Centro Moto Colosseo. Le propriétaire s’appelle Adolfo, et c’est un vrai personnage ! Il parle fort, fait de grands gestes, des blagues, des mimes.. Un vrai italien quoi ! Mais il est d’une gentillesse incomparable. Il prend le temps de nous expliquer comment bien utiliser la vespa qu’on va avoir, nous la fait essayer, nous donne des conseils.. Puis on règle 70€ pour la location des prochaines 24 heures.

Sachez que la conduite à Rome est compliquée, beaucoup plus que je ne l’aurais cru ! Non pas par le style de conduite des romains, mais plutôt par l’organisation des routes et des carrefours, et des routes à sens unique. Pour se rendre à un monument, il faut généralement faire de très grands détours, et ne surtout pas se tromper de rue sinon il faut tout recommencer ! Je ne vais pas vous le cacher, il a fallut utiliser le GPS de mon téléphone pour se déplacer en scooter dans Rome. Et encore, il nous indiquait souvent de prendre des routes qui étaient en sens interdit ! Une vraie catastrophe. Mais une fois qu’on a un peu compris comment fonctionne les routes, on commence petit à petit à se faire des repères et ça va mieux ! Pour résumer, si vous n’avez pas l’habitude de conduire un scooter ou une moto, je vous déconseille de louer une vespa à Rome, elle va vous faire perdre du temps plus qu’autre chose. Tout se fait très bien à pieds !

On profite de notre nouveau moyen de locomotion pour rapidement retourner admirer nos deux monuments préférés à la nuit tombés, le Colisée et la Fontaine de Trevi..

 

img_9926

img_9832

Jour 3 – Fontaine de Trevi, Visite du Vatican, et de la Basilique Saint Pierre

La Fontaine de Trevi

Pour notre dernière journée à Rome, on décide de partir aux aurores pour tenter d’admirer la célèbre Fontaine de Trevi, mais sans touristes. Et en arrivant avant 8 heures sur place, ça change tout ! Le lieu nous appartient pendant quelques minutes, où tout est encore calme et silencieux. Je suis toujours aussi impressionnée par la beauté de l’édifice, d’autant plus sans personne autour. On en profite pour faire quelques photos « sans personne », qui sont absolument impossible à faire à un autre moment de la journée !

 

img_9718

img_9928

img_9927

 

 

Le Vatican et la Basilique Saint Pierre

Jamais deux sans trois, nous voilà une fois de plus de retour au Vatican ! Mais cette fois, c’est la bonne. Il est 10h30, et on trouve rapidement une place ou garer notre jolie vespa. Il n’y a pas encore trop de monde, 15 minutes d’attente suffisent avant de passer le contrôle de sécurité de la Basilique Saint-Pierre, l’édifice religieux le plus important du catholicisme. Une fois à l’intérieur, on est obligé de se tordre le cou pour essayer d’apercevoir le plafond, il est si haut ! Les détails sont impressionnants et minutieux, autant pour murs et les colonnes, que les statues. L’entrée à la Basilique est gratuite, il faut juste ne pas avoir peur de faire la queue, surtout si vous venez en milieu de journée.

 

img_9722

 

Avant de quitter la basilique, je vous conseille vraiment de monter au sommet du dôme de la Basilique pour profiter de la sublime vue sur la place Saint-Pierre. L’accès pour le dôme est payant : 8€ si vous montez à pieds, et 10€ si vous voulez prendre l’ascenseur pour la première partie. La deuxième partie se fait obligatoirement à pieds. On a préféré choisir la première option en faisant tout à pied, pour un côté plus authentique que touristique ! Un premier stop entre les deux parties nous permet d’être au plus près du dôme, à l’intérieur de la Basilique. Et c’est à ce moment là, que l’on se rend réellement compte de la hauteur de l’édifice. Les personnes tout en bas paraissent minuscules. Coup de cœur pour le travail fait sur les mosaïques, si beau et minutieux.

 

img_9724

img_9723

img_9725

img_9726

 

J’ai trouvé la montée de la deuxième partie moins facile que la première. Pas forcément par le nombre de marche, mais plutôt par ses couloirs très serrés. Ils sont à peine plus grands qu’une largeur d’épaule, avec quasiment pas de fenêtres ! On suit les passages aménagés sous la voûte, on emprunte des escaliers entre les parois internes et externes du dôme, à l’intérieur même des murs. Avec une petite tendance claustrophobe, j’ai trouvé la fin interminable, je n’en voyais pas le bout ! Mais rassurez-vous, ce n’est pas si long que ça.. Après un dernier un escalier en colimaçon, me voilà à l’air libre ! Ça valait le coup, arrivée en haut, la vue sur Rome est à couper le souffle. Après avoir observé la place Saint-Pierre, n’oubliez pas de jeter un œil vers les jardins du Vatican qui sont tellement beaux ! On peut même apercevoir une cascade artificielle est une gare avec un train.

 

img_9727

img_9728

img_9729

img_9730

img_9731

 

La descente du dôme se fait de l’autre côté, par des escaliers et des couloirs aussi larges que ceux de la montée ! On a eu la chance d’être peu nombreux au moment de monter, on pouvait donc avoir pas mal d’espace entre chacun, sinon par sûre que j’aurais résisté à être comprimée comme ça ! Etre enfermée dans de petits espaces à faire la queue, très peu pour moi ! Si vous êtes un peu comme moi, je vous conseille de vraiment venir à l’ouverture pour pouvoir monter plus facilement les escaliers, avec de l’espace, car la vue du sommet en vaut vraiment la peine ! A la descente, on fait de nouveau un arrêt entre les deux parties, et on se retrouve sur un toit aux couleurs pastels. Je me suis vraiment prise d’affection pour cet endroit, ça me fait un peu pensé à la maison des poupées à Disney !

 

img_9732

img_9733

 

 

Cajo & Gajo

Notre avion part en fin d’après-midi, on n’a donc malheureusement pas le temps de visiter la Chapelle Sixtine, qui est d’après-moi un incontournable à voir quand on vient à Rome. L’entrée est à 17€ par personne, et il faut compter au moins une heure et demi de visite en prenant son temps. Ce sera pour une prochaine fois ! On repart donc sans voir la chapelle, trouver un dernier restaurant italien avant de quitter cette capitale culinaire. On trouve notre bonheur dans le quartier romain de Trastavere, qui m’avait été conseillé par une amie. C’est la devanture du restaurant Cajo & Gajo qui nous a fait craqué, avec la présentation « réelle » des plats devant la terrasse. Les prix sont moitiés moins chers qu’en centre ville, et nos assiettes délicieuses ! Vous pouvez y aller les yeux fermés !

 

img_9925

 

On retourne voir Adolfo pour rendre la vespa, et il nous remet gentiment un sachet remplit de souvenirs ! Un vrai personnage, je vous l’avais dit ! On le remercie pour cette gentille attention, avant de filer à la gare de Termini prendre le Leonardo Express jusqu’à l’aéroport.. J’espère vous avoir aidé au mieux à organiser votre week-end à Rome ! Vous verrez, cette ville est géniale ! Si vous avez des questions, des remarques, ou que cet article vous a simplement bien servit, n’hésitez pas à laisser un commentaire ça fait toujours plaisir ! En attendant de nouveaux articles, on se retrouve sur Instagram ! 🙂

Et si vous voulez en savoir plus sur l’Italie et mon expérience, voici les autres articles en ligne qui peuvent vous aider :

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply just nadia février 18, 2018 at 12:53

    merci pour tout ses renseignements
    cela va m’aider pour mon prochain séjour au mois de septembre

  • Reply Alain juillet 25, 2018 at 6:56

    Merci beaucoup Lea pour ces précieux renseignements qui vont bien nous aider lors de notre voyage en Août de cette année.
    Nous allons y rester 5 jours, je pense que je pourrai visiter l’essentiel.

    • Reply leadorablee août 10, 2018 at 12:19

      Bonjour Alain, contente que cet article ait pu vous aider. Rome est une ville magnifique, profitez en bien !

  • Reply Cass octobre 21, 2018 at 5:55

    Bonjour,
    Quel était ton hôtel ? Combien ce voyage t’as couté ?
    Merci pour toutes ces informations !

    • Reply leadorablee novembre 2, 2018 at 8:52

      Bonjour Cass, normalement l’hôtel est noté dans l’article.. c’est l’impérial relais près du Colisée 😊

  • Reply Mc novembre 7, 2018 at 8:33

    Bonjour, avez tu pris des billets coupe file pour le Colisée ? Si oui est il possible de louer des audio guide sur le moment en entrant ?
    Merci d’avance 🙂

    • Reply leadorablee novembre 8, 2018 at 7:55

      Hello 🙂
      Je suis partie en Janvier (donc en basse saison), et on s’est rendu aux alentours de 9 heures au Colisée, et il n’y avait personne ! J’avais donc misé sur le fait qu’il n’y aurait pas la queue et je n’ai pas prit de billets coup file 🙂

    Leave a Reply