Mon voyage à Bali – Les îles Gili – Partie 2

 

JOUR 9 – GILI TRAWANGAN

L’île de Gili Trawangan, surnommée Gili T, est réputée pour son côté festif dès la nuit tombée. Rassurez-vous, pas au point de vous empêcher de dormir. J’ai d’ailleurs trouvé un côté très calme et apaisant à cette île, contrairement à l’idée que je m’en étais faite. Les véhiculesq à moteur y sont interdits, et le moyen de locomotion le plus prisé ici, ce sont les charrettes tirées par des poneys.

Après être descendus du fast-boat, nous nous faisons tout de suite accoster par les chauffeurs de charrette. Nous savons que la plupart des hôtels sont à moins de cinq minutes à pied du centre, et déclinons leurs propositions. Nous déambulons dans la rue principale de Gili Trawangan, et tombons immédiatement sous son charme. Des parapluies sont accrochés au dessus de nos têtes, c’est vraiment magnifique ! Les restaurants sont implantés côté plage, et les hôtels côté île, si je puis dire.

 

img_3790

img_3792

 

C’est sans grandes difficultés et après quelques minutes de marches que nous trouvons notre hôtel Black Penny Villas, réservé le matin même pour une nuit. Il ne restait pas énormément de chambres disponibles, mais nous en avons trouvé une avec une petite piscine privée, très jolie et pas très chère !

 

img_3793

 

C’est déjà l’heure de manger, et nous trouvons un restaurant juste en face de notre hôtel, qui possèdent une décoration sublime, à moins de 10 mètres de la plage. Nous sommes quasiment seuls, et les plats sont servis assez rapidement. Je ne sais pas si nous avions très faim ou les ingrédients étaient incroyables, mais c’est vraiment bon !

 

img_3791

 

Après le repas, nous repassons rapidement à l’hôtel chercher nos maillots de bain et affaires de plage pour aller nous baigner dans cette eau bleue ! Nous passons le reste de l’après-midi à profiter de la mer et ensuite de notre petite piscine privée. Au moment de ressortir dîner, le côté un peu plus festif de Gili Trawangan est mis en avant : les rues sont illuminées avec de la musique, et les restaurants remplis ! Cette après-midi, je n’aurais jamais imaginé qu’il puisse y avoir autant de monde sur l’île ! Mais nous trouvons un nouveau restaurant une fois encore très beau, pour y dîner en toute tranquillité. Nous ne faisons pas la fête ce soir car nous sommes un peu fatigués du trajet et du soleil..

 

 

JOUR 10 – GILI TRAWANGAN

Après cette longue nuit de repos, c’est en pleine forme que nous nous réveillons. Notre hôtel ne faisant pas les petits-déjeuné (le seul point faible), nous sommes contraints de sortir dans les ruelles le ventre vide. En passant devant l’accueil, nous demandons à garder cette chambre une nuit de plus. Heureusement, c’est la dernière disponible ! Si vous venez sur les îles Gili en haute saison, je vous conseille de réserver vos chambres un peu à l’avance, sans quoi vous vous verrez à la rue.. En parlant de rue, celles de Gili Trawangan sont bien vides ce matin. Les bars et restaurants sont fermés, tout comme les supérettes. Nous ne croisons quasiment personne sur notre chemin, alors qu’il est déjà 9 heures. Comme l’île est très active le soir, les locaux et les vacanciers doivent dormir un peu plus longtemps le matin certainement.. Tant pis, il est bon de faire quelques pas dans le calme, avec la brise fraîche du matin.

Après quelques minutes de marche, nous finissons par tomber sur un bar qui propose des petits-déjeuné. Le personnel est en train de mettre en place les chaises et les tables sur la plage, c’est tout juste l’ouverture. Nous commandons des smoothies et des omelettes, qui mettront un peu de temps à arriver. Mais comme personne n’a l’air du matin ici, nous décidons de faire de même et de souffler en profitant de la vue. En faisant le chemin inverse, nous tombons sur un loueur de vélo, juste à côté du bureau de change de l’île. Il est vrai que nous avons croisé de nombreux cyclistes hier, ce qui nous semble une bonne idée pour se déplacer ici. Nous trouvons un  vélo tandem bleu, que nous payons 7€ la journée. Les premiers mètres sont compliqués, mais très drôles ! C’est une façon originale pour découvrir l’île, et parcourir les mètres un peu plus rapidement.. Nous trouvons de jolies plages où nous reposer et où explorer les fonds marins. Il y a quelques coraux à observer sous la surface de la mer, et certains sont magnifiques. Il ne faut pas hésiter à essayer plusieurs plages, c’est d’ailleurs ce que l’on a fait de toute notre journée. Seulement un déjeuné au bord de la mer pour nous ravitailler et une crêpe pour le goûter nous a fait sortir de l’eau aujourd’hui. Pour ceux qui n’ont pas emmené leur masque et tuba en voyage, tout comme nous, il est facile d’en louer à la journée pour quelques euros un peu partout ici. Vous pouvez même demander à l’accueil de votre hôtel, certains en prêtent gratuitement ainsi que des vélos.

 

img_3805-1

img_3827-1

img_3826-1

img_3813-1

img_3815-1

img_3812-1

img_3817-1

img_3816-1

 

C’est seulement en fin de journée que nous retournons profiter de notre piscine privée. A cette allure, nous allons nous transformer en poisson ! Nous passons plus de temps dans l’eau qu’à l’air libre ! Après une douche rapide et des vêtements secs enfilés, nous voilà de nouveau à airer dans les jolies ruelles de Gili Trawangan. Un joli bar de plage près de notre hôtel nous fait de l’œil.. Nous nous installons sur des poufs dans le sable, et commandons une chicha à fumer pour une dizaine d’euros. J’ai l’impression que c’est un endroit très fréquenté, de nombreux couples et amis viennent également ici admirer le coucher de soleil autour d’une chicha. En revanche, même si quelques amuses bouches peuvent être commandés, nous décidons de changé d’endroits pour dîner. C’est juste à côté que nous décidons de manger. Un concert en plein air est donné par 3 jeunes balinais, qui divertissent leurs publics venu nombreux ! Les chansons sont commerciales et tout le monde s’ambiance très vite. Une atmosphère de bonheur règne ici, où les touristes aident le groupe à chanter les refrains. En revanche, ce n’est pas pareil pour le dîner.. Je ne suis pas convaincue, voir même déçue de mon plat, qui paraît mal décongelé. Dommage.. Mais on ne peut pas être satisfait à tous les coups ! Nous profitons encore de la musique avant de rentrer nous coucher, il se fait tard et nous avons quelque chose de précis en tête à faire demain..

 

JOUR 11 – GILI TRAWANGAN

Comme chaque matin en me réveillant, je regarde mon téléphone pour faire un tour rapide sur les réseaux sociaux, et être au courant des actualités. Mais aujourd’hui, ce sont de très mauvaises nouvelles que j’apprends. Quelques heures plus tôt s’est passé une chose affreuse à Paris : un attentat au Bataclan. C’est la panique, je réveille Xavier qui essaie de joindre ses proches, domiciliés à la capitale. Malheureusement, personne ne nous répond, c’est le milieu de la nuit en France. On imagine tout de suite des milliers de scénarios dans nos têtes, avec nos amis et nos familles.. C’est très frustrant d’apprendre des choses comme cela à des dizaines de milliers de kilomètres de notre pays. Il fait un grand soleil dehors, mais impossible de sortir, de quitter le wifi et de profiter de l’île tant que nous n’aurons pas de nouvelles.

C’est seulement à la nuit tombée que des nouvelles positives nous parviennent, tout le monde va bien. Il est 18:00 lorsque nous sortons enfin de notre tanière pour manger quelque chose, et réserver une petite excursion pour le lendemain. Nous achetons deux billets pour partir en bateau, à une des petites cabanes en bois de l’île. Ces dernières proposent de nombreuses activités à pratiquer, et ressemblent à de petites offices du tourisme. Nous rentrons ensuite nous coucher, avec une pensée pour la France et pour les familles des victimes..

 

JOUR 12 – GILI TRAWANGAN

Ce matin, nous devons refaire nos bagages pour changer d’hôtel. Nous avons opté pour une chambre à moindre coût, pour faire des économies. Pour 9€ la nuit, nous ne nous attendons vraiment pas à du luxe ! L’accueil de notre hôtel actuel veut bien garder nos sacs pendant la durée de l’excursion. C’est vers 9:30 que nous avons rendez-vous dans le centre de Gili Trawangan. L’équipe n’est pas pressée, et c’est seulement vers 10:00 que nous embarquons sur le bateau. Programme de la journée : observer les coraux, voir des poissons, et nager avec des tortues au large des îles Gili. Je suis tellement excitée ! J’espère vraiment qu’on va en croiser.. Le capitaine du bateau nous explique que les tortues ont l’habitude de nager près des côtes de Gili Meno, au milieu de nombreux et jolis coraux. Nous sommes une dizaine à bord, et il y a même des français avec qui nous faisons connaissance ! Mais soudain, le bateau s’arrête et se stabilise. L’équipe nous incite à sauter à l’eau en nous tendant des masques et tubas, pour aller observer le spot de coraux juste en dessous. Xavier saute en premier à l’eau, tandis que je règle encore mon équipement de snorkeling. Viens donc mon tour de me jeter à la mer. Les fonds marins sont tellement beaux, je ne sors plus la tête de l’eau ! Les minutes défilent et je ne vois pas le temps passer.. L’équipage siffle déjà pour nous dire de revenir à bord du bateau. Et puis là, à seulement quelques mètres de moi.. Une tortue ! Je n’en reviens pas, c’est incroyable ! Je la suis et la fixe durant de longues secondes.. Avant de sortir enfin la tête de l’eau et de chercher Xavier. Je regarde à droite, à gauche, devant et derrière moi, mais je ne le vois pas. De nombreux tubas sortent de l’eau, mais ils se ressemblent tous !  Et enfin, je le vois. Je crie son nom, vite il faut qu’il vienne, la tortue continue de nager et s’éloigne.. Je lui fais de grands gestes et ce dernier se décide enfin à venir. Il comprend immédiatement pourquoi il est là, et son visage s’illumine à son tour.. Cette tortue est tellement majestueuse, elle monte prendre de l’air, avant de continuer son bout de chemin vers je ne sais où.. L’équipage nous attend et s’impatiente, il faut faire demi tour.. Mais c’est avec un sourire jusqu’aux oreilles que nous remontons à bord pour raconter nos aventures.

 

img_3830-1

img_3829-1

img_3828-1

img_3831-1

 

Le prochain arrêt est situé à peine quelques minutes plus loin, près de Gili Meno. Le sol du bateau est transparent, ce qui nous permet de voir ce qu’il se passe en dessous. De petits poissons défilent sous la coque, puis des tortues, posées au fond de la mer en train de manger des coraux. En voilà une, puis une autre un peu plus loin, et encore une là-bas ! Il est temps de retourner à l’eau, et d’aller les voir de plus près. Cette fois je suis la première à sauter à l’eau ! Une tortue est posée en dessous de nous, à environ 4 mètres. Il faut donc prendre une grande inspiration pour l’approcher et la voir de plus près. Pendant qu’une ou deux personnes plongent, le reste du groupe reste en surface pour reprendre de l’air. On peut même apercevoir des plongeurs un peu plus loin et plus en profondeur, qui observent une autre tortue.. Pour le coup, je trouve ça vraiment plus sympa de le faire en snorkeling plutôt qu’en plongée ! Puis le prix n’est pas le même non plus..

 

img_3832-1

 

Nous remontons ensuite tous à bord de notre embarcation, pour rejoindre notre dernier spot de l’excursion. Une fois encore, il ne nous faut pas plus de quelques minutes pour le rejoindre. Nous sommes très proches de la la plage de Gili Air cette fois-ci. Rien n’a l’air incroyable à première vue. Cette une fois le visage plongé sous la surface de l’eau, que la magie opère. Des centaines de poissons de toutes les couleurs virevoltent autour de nous. Il y en a tellement, qu’il est difficile de nous voir les uns les autres ! Je vous jure, c’est incroyable ! Un vrai spectacle marin se passe sous mes yeux ! Après de longues minutes à jouer avec ces derniers, il est temps de retourner sur le bateau. L’équipage nous amène sur une jolie plage de Gili Air, où il est possible de prendre un verre dans le restaurant présent. Malheureusement, nous n’avons pas prit d’argent avec nous, nous attendrons notre retour sur Gili Trawangan..

Il est presque 14 heures lorsque nous revenons sur notre île de séjour. Nous remercions chaleureusement tout notre équipage, avant de leur dire au revoir. Une excursion incroyable, qui nous a coûté seulement 10€ par personne ! Je suis conquise. Nous trouvons un nouveau restaurant pour déjeuner à l’ombre, puis repassons chercher nos bagages à l’hôtel. Notre nouveau logement est situé plus au centre de l’île, et loin des plages. C’est en fait une guest house, tenue par des jeunes. Nous découvrons notre chambre, très rudimentaire. Mais on s’y attendait. Un lit, une lampe, un ventilateur, une douche et un lavabo. Est-ce qu’il y a vraiment besoin de plus finalement ? Pour ceux qui seraient intéressés, le lieu s’appelle Mad Hatters Guest HouseMad Hatters Guest House. Mais je vous préviens, n’en attendez pas trop ! En revanche, le wifi fonctionne très bien. Nous prenons quelques instants pour nous reposer dans cette chambre, puis ressortons avec une petite idée en tête. Il faut marcher plusieurs minutes, et bien ouvrir les yeux pour trouver l’enseigne de Sunset Stable, situé près de l’hôtel Omback Sunset. Personne ne nous accueil, mais nous trouvons rapidement ce que nous cherchons : des chevaux. Nous finissons par remarquer une femme australienne à cheval, que nous regarde de haut, sans même nous dire bonjour. Elle donne des ordres à des hommes balinais, elle a l’air d’être la patronne des lieux. Un homme vient finalement nous voir avec un grand sourire et nous demande ce que nous voulons. L’heure se fait tardive, mais nous lui demandons quand même si une balade à cheval est possible. Il nous répond que les balades de groupe sont terminés pour aujourd’hui malheureusement. Mais on ne se démonte pas et nous lui demandons si il est possible de faire un petit tour quand même, seuls. Il hésite, avant de nous répondre oui, en nous accompagnant. Il nous explique que le soleil va se coucher, et nous propose 30 minutes, pour 20€ par personne. Ça paraît un peu cher, mais nous lui donnons l’argent. Après tout, nous avons payé notre chambre pour la nuit 9€, on peut bien se faire plaisir ! Il prépare rapidement deux chevaux, et nous demande qui sait le mieux monter. Je lève doucement la main, en espérant ne pas avoir une tornade entre les jambes et pouvoir profiter du paysage.

Une fois en selle, nous sortons du domaine accompagnés de notre petit balinais qui nous ouvre le chemin, à pied. Je sens tout de suite que ma monture veut courir, et est plutôt instable. Je sers les jambes, et dois bien tendre les rennes pour l’empêcher de partir en courant ! Celui de Xavier paraît un peu plus calme, et se laisse guider tranquillement. Nous nous retrouvons tout de suite sur la plage, avec les vagues qui viennent s’échouer sur le sable et chatouiller les sabots de nos montures. De nombreuses personnes sont assises aussi sur le sable, pour profiter du coucher du coucher de soleil qui va commencer. Et la situation est drôle à voir, car nous nous faisons plus prendre en photos par les touristes que le coucher de soleil ! Nous sommes une vraie concurrence !

Nous avons simplement à profiter, l’homme qui nous accompagne s’est proposé de prendre des photos avec mon téléphone, j’ai tout de suite accepté. Nous allons même dans l’eau avec les chevaux, c’est génial ! Le seul hic ? Nos deux montures ne se supportent pas et cherchent à se donner des coups par tous les moyens dès que nous sommes à moins de deux mètres l’un de l’autre. Tant pis, nous restons à une certaine distance l’un de l’autre ! Mais le cheval de Xavier s’excite de plus en plus, et lui fait même du rodéo ! C’est la deuxième fois seulement qu’il monte à cheval et je suis surprise par sa capacité à rester sur l’animal, qui ne demande qu’à courir ! Le mien fait également du trot sur place et attend seulement que je lâche un peu les rennes pour partir à toute vitesse. Xavier finit finalement par être un peu paniqué, et le petit balinais reste donc avec lui et l’aide à tenir les rennes. Personne devant moi, je finis par ouvrir les doigts, et faire un galop incroyable sur cette plage. J’ai l’impression de voler ! Mais la fin de la plage arrive vite, et je dois lutter pour faire ralentir mon coéquipier qui ne s’arrête plus de courir ! Tout se passe finalement pour le mieux, et nous rentrons au pas vers le domaine. Quelques frayeurs, beaucoup de rires et un paysages à couper le souffle, voilà le résumé de cette activité ! Je n’en suis pas déçue, mais je recommande cette sortie aux bons cavaliers, les chevaux sont un peu fougueux et il faut savoir les tenir un minimum !

 

img_3842

img_3835

img_3836

img_3837

img_3839

img_3838

img_3834

 

Nous trouvons un super bar de plage tout près, pour nous remettre de nos émotions et boire un smoothie de fruits frais. Puis sur le chemin du retour nous nous arrêtons dans un restaurant pour dîner. Ce sera notre dernier repas sur l’île ! Demain nous avions prévu de rentrer sur Bali, mais petit changement de programme, nous prendrons un bateau pour Gili Meno, pour moins de 5€ par personne..

 

 

JOUR 13 – GILI MENO

Ce n’est pas pour rien que nous nous rendons à Gili Meno aujourd’hui. Nous avons tellement aimé nager avec les tortues hier, que nous voulons recommencer ! Et Xavier, très malin, à retenu le lieu ou notre bateau avait jeté l’ancre, tout près d’une plage de Gili Meno. Le bateau est à l’heure, et en seulement une trentaine de minutes, nous voilà arrivés ! Ici aussi, les véhicules à moteur sont interdits, et on y retrouve les calèches. Comme à Gili Trawangan, nous déclinons gentillement leur offre, et partons à pied. Mais cette fois-ci, nous avons négligé la distance à parcourir ! Nous marchons longuement vers le milieu de l’île, à la recherche de notre logement : Putri Home Stay. Nous suivons un chemin de terre au milieu des cocotiers et des palmiers. Nous croisons une vache ou deux en train de brouter l’herbe, mais sinon personne, et il n’y a aucun bâtiment.

Nous finissons enfin par apercevoir notre petit hôtel. Les propriétaire sont adorables, et la chambre très confortable ! On a même le droit à un bidon d’eau potable énorme dans la chambre. Il y a vraiment un très bon rapport qualité-prix. Mais nous ne perdons pas plus de temps, les tortues nous attendent ! Nous continuons de traverser l’île, jusqu’à arriver de l’autre côté, sur la plage. Nous trouvons un petit bar, qui loue des masques, tubas et palmes.. Tout ce qu’il nous faut ! Le personnel nous indique ensuite facilement où se trouve le spot pour nager avec des tortues. Nous sommes seuls sur la plage, et fonçons directement à l’eau ! Il y a énormément de coraux par ici, il faut faire attention à ne par marcher dessus, l’eau n’est pas très haute.. Et ne pas mettre de crème solaire non plus, pour leur bien être et celui des tortues !

A une trentaine de mètres de la plage, nous trouvons enfin assez d’espace pour nager et admirer les fonds marins. Que la chasse à la tortue commence ! Nous ne nageons que quelques mètres avant d’en apercevoir une au fond de l’eau, camouflée au milieu des coraux ! Nous continuons nos brasses, et en trouvons encore une autre, elle aussi en train de savourer sa nourriture en dessous de nos pieds ! Il faut bien ouvrir les yeux, leur carapaces se confondent avec l’environnement. Avant de voir qu’il s’agit bien de tortues, on pourrait croire que ce sont des coraux qui bougent ! Soudain, une nouvelle carapace passe devant nous, elle nage vers la surface reprendre de l’air ! Nous ne voyons pas les heures défiler, et profitons de chaque instant, entourés par toutes ces magnifiques tortues qui vivent tranquillement. Nous ne ressortons de la mer que deux heures plus tard, et après avoir croisé une quinzaine de tortues au total.

 

img_3845

img_3847

img_3848

img_3844

img_3846

img_3843

 

Nous sommes épuisés, et avons bien besoin de reprendre des forces ! De retour sur la plage, nous marchons quelques mètres, jusqu’à tomber sur un restaurant très mignon, qui nous donne tout de suite envie de nous installer ! Le cadre est splendide, mais je ne vous le recommande pas, la nourriture n’était vraiment pas très bonne.

 

img_3849

img_3850

 

Nous préférons finir notre repas un peu plus loin. Nous trouvons de jolis matelas sur pilotis, où déguster un smoothie bien frais (je sais, encore..). Nous profitons de l’instant présent, et fermons les yeux quelques instants.. Sans même nous en rendre compte, nous nous endormons quelques minutes à l’ombre, avec une légère brise pour nous rafraîchir.. A notre réveil, nous retournons rapidement à l’eau avant de reprendre le chemin en direction de notre logement. Sur le retour, nous tombons sur un hôtel qui nous fait de l’œil, de petites cabanes sur la plage ! Il s’appelle Mallias Bungalows, et est situé tout près de la mer. Immédiatement, nous réservons une nuit pour demain soir. Nous nous rendons ensuite de l’autre côté de l’île, vers le centre où nous a déposé la navette nautique, pour trouver un restaurant pour ce soir. Il n’y a pas trop de choix, cette île à l’air plus abandonnée, et est plus sauvage que celle de Gilli Trawangan.. Nous trouvons finalement un établissement à la carte américaine pour nous restaurer. Il y a un écran géant où un dessin animé défile, pour distraire les enfants qui mangent. Le lieu est vraiment très sympa, mais les prix ne sont pas donnés comparé aux autres restaurants que nous avions fait sur Bali. Tant pis, nous n’avons pas trop le choix de toute façon !

Une fois bien rassasiés, nous changeons quelques euros en roupie indonésienne au seul bureau de change de l’île. Il est à présent temps de rentrer dormir, notre chambre n’est pas tout près et il faut traverser la moitié de l’île dans le noir. Nous y sommes en 15 minutes, et même si nous avons fait une sieste cette après-midi, nous tombons très vite dans les bras de Morphée ce soir..

 

JOUR 14 – GILI MENO

Nous nous faisons réveiller à 4, ou 5 heures du matin par une prière. Ah oui, nous ne le savions pas, mais sur les îles Gili, c’est la religion musulmane qui prône. Impossible de se rendormir complètement, j’ai l’impression que la mosquée est dans la chambre d’à côté, et elle ne cesse de recommencer chaque heure.. C’est en nous levant vers 8:00, que nous réalisons que la mosquée est située à seulement quelques mètres de notre hôtel.. Quand je disais que j’avais l’impression qu’elle était dans la chambre juste à côté, je n’avais pas complètement tort ! Je me demande même comment nous avons pu passer à côté, vu sa hauteur ! Nous prenons place dans la cour de l’établissement pour le petit-déjeuner, au milieu de poules et coqs. Les pancakes à la bananes faits maisons sont tout simplement délicieux ! Aujourd’hui, nous avons envie de passer une vraie journée de vacances. C’est donc nos sacs sous le bras que nous rejoignons notre nouvel hôtel, puis accédons à notre petite cabane privée. Le lieu est très calme, et on s’y sent tout de suite à l’aise. Ici aussi, il y a de petites cabanes sur pilotis ou l’on peut se reposer à l’ombre, et des transats en plein soleil sur la plage. Nous optons pour la deuxième option, histoire de prendre quelques couleurs en cette matinée ensoleillée. La couleur de l’eau devant nous est incroyable, translucide. Un jus de fruit pressé à la main, les doigts de pieds en éventails, c’est ça aussi les vacances !

 

img_3860

img_3861

img_3862

img_3858

img_3859

 

Une dame vient nous accoster, et nous propose un massage d’une heure pour à peine quelques euros ! Avec plaisir, et c’est Xavier qui se fait masser à l’ombre d’un parasol. Au moment de repartir, la masseuse nous fait même cadeau d’une mangue, un de nos fruits préférés ! Nous la remercions mille fois avant de la laisse continuer son chemin et de proposer ses services aux autres touristes. Pour l’heure du déjeuner, nous décidons de retourner au petit restaurant de la veille, où nous nous étions endormis dans les cabanes sur pilotis. Entre soleil, plage et trempette, notre après-midi n’a guère été plus chargée !

Pour le dîner, nous cherchons un restaurant sur la plage, et partons explorer un côté que nous ne connaissons pas encore. Belle surprise, des locaux proposent des plats de nouilles autour de jolies tables éclairées. Mais nous sautons sur l’occasion de manger au sommet d’une cabane, dans un arbre. Il faut grimper par une échelle, mais la vue est splendide au coucher du soleil ! Et il y a même un hamac à l’intérieur ! Le rêve ! Les plats de nouilles ne coûtent presque rien et sont délicieux, on en commandera même une deuxième fois ! Mais une envie nous prend, celle du chocolat ! Nous repérons un hôtel luxueux situé à côté, et tentons notre chance ! Nous demandons la carte pour ne commander qu’une glace au chocolat à partager, qui fut aussi chère que nos deux plats du dîner ! Mais qu’est-ce que c’était bon ! C’est donc sur une très bonne note que notre dernière soirée à Gili Meno s’achève, demain nous reprendrons le bateau pour Gili Trawangan, puis pour l’île de Bali..

 

img_3856

img_3854

img_3855

img_3853

img_3852

img_3867

img_3863

img_3864

 

 

JOUR 15 – GILI MENO, GILI TRAWANGAN, BALI

Cette dernière nuit a été très agréable, et le petit déjeuné sur la plage à tomber ! Mais il faut se dépêcher, une petite calèche nous attend devant la réception pour nous emmener prendre notre bateau. Ces moyens de locomotion sont plus rares ici que sur Gili Trawagan, donc n’hésitez pas à  donner rendez-vous au chauffeur la veille (comme nous l’avons fait ici), où à demander à votre hôtel d’en trouver un. Nous chargeons tous nos sacs à  bord avant de monter à notre tour dedans, et traverser pour la dernière fois cette petite île sauvage. Nous payons le même prix qu’à l’aller pour retourner à Gili Trawangan, soit moins de 5€ chacun.

 

img_3868

 

En attendant notre bateau, nous nous servons d’un wifi alentour pour réserver un hôtel pour ce soir, nous avions complètement oublié de le faire ! N+6ous choisissons la ville de  Kuta, et le même hôtel dans lequel nous avions séjourné plus tôt : Bali Lodge Kuta. Un vrai coup de cœur, et le rapport qualité/ prix est incomparable. De plus, la famille qui s’occupe de cet hôtel à été une incroyable rencontre pour nous.

Il est temps d’embarquer, nous montons à bord avec d’autres personnes, direction Gili Trawangan ! Nous avons tout juste le temps de prendre un dernier smoothie aux bananes et fruits du dragon sur l’île festive, avant d’embarquer de nouveau pour Bali, retour aux sources !

 

img_3865

img_3866

 

La troisième et dernière partie de mon voyage sera publiée très bientôt, d’autres articles sur Bali sont déjà en ligne si vous ne les avez pas encore lu ! 🙂

Laisser un commentaire