Mon voyage aux Philippines – Coron – Partie 3/3

Voilà la troisième et dernière partie de mon séjour aux Philippines. Après l’île de Cebu, et un arrêt à El Nido, me voici à Coron, une petite île au Nord de Palawan.

JOUR 15

C’est donc après 7 heures de voyage en bateau, que nous arrivons à Coron, où plutôt sur l’île de Busuanga. Coron est en réalité une petite île en face de celle de Busuanga, ou personne n’a le droit d’y habiter, elle se visite en excursion seulement. Mais tout le monde appelle Coron l’île de Busuanga, vous verrez. Nous débarquons un à un du bateau, et arrêtons un tuck tuck pour qu’il nous amène à notre hôtel, réservé seulement quelques heures plus tôt sur booking.com. Nous lui demandons simplement de faire un arrêt à la banque de la ville, pour retirer du liquide supplémentaire. Notre hôtel est situé plutôt loin de la ville, à une quinzaine de minutes du centre. Et l’homme tu tuck tuck nous a bien eu en nous faisons croire qu’on en avait presque pour une heure de route, et nous a donc demandé un tarif élevé. Tant pis, c’est le jeu ! Nous arrivons donc à l’accueil de notre hôtel Busuanga Island Paradise, qui possède un cadre exceptionnel, en pleine nature. Il y a une piscine, deux bars, un restaurants et plusieurs petits bungalows très confortables. Mais le lieu est vide en cette fin d’après-midi, et semble presque à l’abandon.

Nous profitons de cette fin de journée pour nous reposer du trajet, et nous remettre de notre insolation d’il y a deux jours, qui n’est pas totalement passée. La literie de notre lit est incroyable, et notre sieste est des plus réparatrices. Nous nous levons pour l’heure du dîner, et sommes obligés de nous asseoir au seul restaurant à proximité, celui de notre hôtel. Les plats sont un peu chers, mais très bons heureusement. La salle se remplit peu à peu, et le restaurant est presque complets. les autres vacanciers de l’hôtel sont tous asiatiques. Nous sommes les deux seuls européens des lieux. Comme quoi ce n’est pas si abandonné que ça ici. Malgré notre sieste, nous nous couchons tôt, dans l’espoir de peut -être faire une excursion en bateau demain..

 

JOUR 16

Aujourd’hui, je sens que les effets de mon insolation ont enfin totalement disparus ! Fini les nausées, le mal de ventre et mal tête. Pour Xavier en revanche, pas de grande amélioration.. Il me dit qu’il se sent toujours mal, et a du mal à s’imaginer sur un bateau au soleil toute la journée.. Tant pis, on va se reposer un jour de plus alors ! Nous passons la journée à barboter autour de la piscine, à profiter du wifi et des jus de fruits pressés. Nous mangeons le midi comme le soir au restaurant de l’hôtel, et profitons du domaine où nous  sommes seuls.

 

JOUR 17

Nous prenons notre petit déjeuner à l’hôtel, et réservons une chambre dans un autre, apparemment situé plus vers le centre ville. La navette de notre hôtel actuel nous emmène gratuitement. Nous avons rendez-vous dans un bar appelé le Blue Moon, avant qu’un employé du second hôtel ne vienne nous chercher. Nous avions rendez-vous à 11:00, il est presque 12:00 et il n’est toujours pas là, que fait-il ? Soudain, il débarque ! Il nous aide à porter nos bagages, et nous incite à le suivre dans des petites ruelles près du port. Puis voilà que nous empruntons un ponton, avant de le voir charger nos affaires à bord d’un petit bangka. Nous montons à bord à notre tour, et il nous explique que l’hôtel est situé sur une petite île, à moins d’une dizaine de minute de navigation. Trop cool, une île rien que pour nous ! Nous finissons par nous approcher d’un autre ponton en bois, puis descendons de l’embarcation. Le personnel est adorable, et nous offre un verre de jus pressé pendant que nous réglons la chambre à l’accueil. Nous suivons ensuite une femme, qui nous fait monter beaucoup de marches d’escaliers, avant de finalement arriver à notre petite cabane dans la forêt. Cette dernière nous laisse seuls pour découvrir les lieux : le matelas « double » nous paraît très petit, et il est vraiment très fin. Le ménage n’est pas très bien fait, et surtout.. Il n’y a pas de climatisation. Avec la chaleur étouffante qu’il y a ici, c’est compliqué de s’imaginer une seule nuit sans. Nous faisons demi tour et descendons les escaliers jusqu’à l’accueil, en leur demandant si ils ont des chambres avec clim.. Malheureusement plus aucune de disponible.. Nous décidons de grignoter un bout au petit restaurant de l’hôtel, vraiment pas terrible. Nous demandons ce qu’il est possible de faire sur l’île, la réponse est rien. Pas de plage, pas de piscine, pas d’activité.. On aurait pu faire comme les autres et faire la queue pour jouer au billard, mais non merci. C’est trop. Nous regardons sur internet pour un autre hôtel avec climatisation, et y réservons une nuit. Sans même essayer de se faire rembourser, nous prenons toutes nos affaires, et demandons à la navette nautique de l’hôtel de nous ramener sur l’île principale de Busuanga. Nous attrapons ensuite un tuck tuck et direction le nouvel hôtel Coron Westown Resort ! Bon, il a l’air très touristique, mais au moins on est sûr de bien y dormir à priori. Le personnel décharge nos bagages et Xavier leur donne déjà du pourboire alors que nous ne sommes même pas installés ! J’explique ma réservation il y a quelques minutes, et je donne mon nom à l’accueil du nouvel hôtel. Problème, ils ne me trouvent pas.. Si si, j’ai réservé il y a seulement 15 minutes, ça doit être pour ça ! Tout le personnel est en panique et appelle plusieurs numéros avant de nous annoncer que la date de réservation est prévue pour demain soir, il n’existe plus aucune chambre de libre pour ce soir. La poisse.. Où allons nous aller maintenant ? Il est près de 15:00, et voilà encore une journée de gâchée.. Heureusement, l’hôtel possède un petit frère qui vient d’ouvrir ses portes, juste de l’autre côté de la route ! Et après un petit coup de téléphone, on sait qu’il leur reste de la place. Il s’agit du Mo2 Westown Lagoon. L’hôtel possède une jolie piscine, malheureusement en rénovation. L’employé qui a reçu les pourboires par Xavier nous aide donc à descendre la route en portant nos bagages. La nouvelle chambre nous ait vite attribuée, et comme la journée est déjà plus qu’entamée, nous réservons un massage en duo pour nous relaxer de ces péripéties d’hôtels en hôtels. Tout se pass pour le mieux, et le dîner du soir est bon, mais sans plus. Les plats à la carte sont une fois encore très touristiques : nous avons le choix entre des frites, des pizzas, des pâtes..

 

JOUR 18

Ce matin, c’est devant un petit déjeuner copieux, que commence notre journée. Le personnel est aux petits soins avec nous, et les pancakes et oeufs brouillés délicieux ! Ce repas n’est pas compris dans le prix de la chambre, mais c’est avec plaisir que nous payons la note ! Il est enfin temps pour nous de rejoindre l’hôtel Coron Westow Resort. Comme il est difficile d’organiser une excursion le jour même, nous passons la journée à nous prélasser au soleil, et à profiter des piscines. Le lieu est sublime, et nous faisons quelques photos.

 

img_1232-1

img_1230-1

img_1231-1

img_1229-1

 

JOUR 19

L’hôtel à beau être très confortable, il n’était pas vraiment prévu dans notre budget. Nous ne pouvons pas nous permettre de rester ici, et devons trouver un autre logement. C’est juste un peu plus bas sur la route que nous trouvons notre bonheur, à l’hôtel Coron Hilltop View Resort. Un hôtel simple, avec des chambres bien climatisées. Nous réservons pour deux nuits ici. Nous sortons ensuite sur la route, et essayons d’arrêter un tuck tuck. Ils sont beaucoup moins nombreux qu’à El Nido ici. Finalement un chauffeur s’arrête et nous invite à prendre place. Direction le centre ville de Coron avec une idée en tête : louer un scooter pour se rendre au Calauit Safari Tour. C’est une île, où vivent certains animaux comme des girafes, des zèbres, et d’autres encore. Pour s’y rendre, il faut aller au Nord Ouest de Busuanga en voiture ou scooter, puis traverser jusqu’à l’île en bateau. Une vraie aventure ! Malheureusement, lorsque nous trouvons un loueur de scooter, ce dernier nous informe que l’île est plus loin que ce qu’elle paraît, et qu’il nous faudrait près de 4 heures de deux roues pour l’atteindre. De plus, il nous informe que ce n’est pas quelque chose d’incroyable, et que beaucoup en reviennent déçus. Très bien , on fera l’impasse alors ! Il nous indique plutôt de jolies plages à aller voir, à environ une heure de route. Ni une ni deux, nous voilà partis à la découverte ! Nous roulons, roulons.. Les paysages sont très beaux, mais aucune plage à l’horizon. Nous continuons de rouler encore.. Toujours rien.. Après deux heures de route, nous décidons de faire demi tour. Il n’y a pas grand chose à voir dans ce coin que le loueur nous avait indiqué. Où alors nous sommes très nuls en orientation ! Sur la route du retour, un petit panneau nous indique un restaurant avec vue, et nous décidons de nous arrêter. Il est en fait situé près de la mer, où de nombreuses épaves japonaises ont coulées durant la deuxième guerre mondiale, à cause des bombardements américains. Se sont des sites réputés à découvrir, et plusieurs centres de plongée seront ravis de vous y emmener, pour les intéressés. Le repas était très bon, et nous continuons notre route, ou la pluie commence à tomber.. Ça faisait longtemps, tiens ! Nous repassons à l’hôtel pour nous changer et demander au personnel d’organiser une excursion pour le lendemain, puis retournons rendre le scooter, et en profitons pour manger en ville. Avant de rentrer en tuck tuck à l’hôtel, nous prenons soin de prendre des bouteilles d’eau pour l’island hopping de demain, et quelques gâteaux.

 

JOUR 20

Comme chaque matin où nous partons pour une excursion à la journée sur un bangka, nous sommes comme des piles électriques. Tellement pressés de découvrir de nouveaux spots et de nouveaux paysages ! Nous avons choisit l’island hopping qui se nomme Coron Island Hopping Super Ultimate Tour. Ce tour dur environ 8 heures coûte 1600 pesos par personne (32€), et comprend les sites suivants ; Kayangan Lake, Twin Lagoon, Siete Pecados, Skeleton Wreck, CYC Beach, Twin Peaks Coral Garden, et Taraw Beach.

Nous prenons les bouteilles d’eau achetées la veille, de la crème solaire et des vêtements de rechange, pas question d’attraper une insolation cette fois-ci ! Après le petit déjeuner, nous attendons dans le hall de l’hôtel qu’un van vienne nous chercher, pour nous emmener au port. Lorsque le chauffeur arrive, il est 8 heures. Ce nouveau bangka est un peu différent des deux autres que l’on avait prit à El Nido, il est possible de monter au dessus de la cabine du capitaine, et d’ainsi pouvoir s’allonger. Nous prenons immédiatement cette place, avant d’être rejoint par deux autres touristes français. Ils nous expliquent qu’ils sont arrivés hier de El Nido, et qu’eux aussi, ont été malades pendant leur séjour ! Mais d’après leurs propos, ce serait plus par rapport à la nourriture qu’au soleil. Dans tous les cas, je vous conseils de prendre quelques petits médicaments pour le ventre et pour la tête si vous venez aux Philippines, on n’est jamais trop prudents !

Le bateau démarre, et notre premier spot ne se trouve qu’à seulement quelques minutes de navigation. Il s’agit du site Siete Pecados, une zone protégée et préservée, qui abrite de nombreux coraux. Une fois les masques et tubas enfilés, il est très facile de les observer. Les coraux sont très beaux, et de nombreux poissons colorés se promènent autour d’eux. Malgré ça, cela ne vaut pas les coraux que j’ai pu voir à El Nido. Je n’ai malheureusement pas de photos à vous partager pour ce lieu.

Nous repartons après une trentaine de minutes, il nous reste encore beaucoup de choses à voir. Le deuxième arrêt prévu est CYC Beach : une minuscule plage paradisiaque au milieu des eaux turquoises et transparentes. Un lieu paisible et magnifique, un vrai petit coin de paradis !Nous ne restons pas longtemps sur place, c’est bien dommage, j’aurais pu passer la journée ici à me prélasser dans ces eaux chaudes !

 

img_0144

 

Prochain arrêt, Skeleton Wreck ! Notre bangka s’arrête au milieu de l’eau, et nous sommes invités à descendre. Ici, l’eau est tout aussi belle : entre le turquoise et le verre émeraude. Apparemment, il y aurait l’épave d’un bateau japonais quelques mètres sous nos pieds. Nous voyons beaucoup de poissons, mais pas de bateau. Certains de nos compagnons de voyage l’ont trouvé, il était juste un peu plus loin. Dommage, nous nous contenterons de nous baigner dans un cadre sublime, et d’immortaliser le moment en photo..

 

img_1261-2

img_1243-1img_1244-1img_1237-1img_1242-1

img_1260-2img_1269-2

img_1238-1img_1239-1

 

L’heure de manger arrive, il est un peu plus de midi ! Nous amarons le bateau sur une plage juste en face de notre site, Taraw Beach. Un grand buffet est déjà dressé, et beaucoup de bateaux touristiques y sont arrêtés aussi. Nous nous servons tous un à un dans les énormes plats de riz, de légumes, et de poissons, avant de trouver une petite table de libre pour tout déguster. Les français rencontrés sur le bangka nous racontent leurs aventures sur le territoire philippin, et leurs autres voyages à travers le monde. Nous faisons de même. C’est aussi ça les voyages, faire des rencontres et pouvoir échanger ! Juste avant de remonter sur notre bateau, nous arrêtons un homme et sa glacière, pour lui acheter des glaces contre quelques pesos. Nous croquons dans cette dernière une fois sur le bangka, pendant qu’il démarre.. C’est pas la belle vie ça ? Manger une glace sur un bateau aux milieu de la mer des Philippines ? Nous n’en oublions pas notre but premier, qui est la découverte de spots incroyables. Nous sommes donc lachés un peu plus loin, pour admirer les jolis coraux du Twin Peaks Coral Garden. Mais une fois encore, ils ne valent pas ceux que j’ai pu voir à El Nido.

Il est à présent temps de nous rendre au lieu dont je rêve depuis des semaines, Kayangan Lake. J’ai vu et enregistré des dizaines de photos de ce fameux point de vue. Malheureusement, notre équipage nous informe un petit changement de programme : nous nous dirigeons vers Barracuda Lake. Quoi ? Mais comment ça ? Le capitaine du bangka nous explique que ce site est fermé depuis environ une semaine, avec pour cause la mort d’un homme. Nous n’en saurons pas plus. Toute ma gaieté et mon excitation s’en vont. J’accuse un peu le coup. J’attendais ce moment depuis tellement longtemps ! Ce sera peut être pour une autre fois alors.. Je vous partage une photo du fameux point de vue, qui vient d’internet.

 

must-famous-view-of-coron

 

Nous arrivons donc au Barracuda Lake, et essayons de trouver une petite place pour ranger notre bateau. Déjà énormément de bangkas sont sur place, et nous devons marcher sur toutes ces embarcations pour accéder au ponton en bois, puis monter des ecaliers. Le lac ce trouve juste derrière les rochers. Il est immense, et très beau. C’est une fois encore un très beau spot que nous avons la chance de découvrir. Mais malgré ça, je reste avec le coeur un peu serré, d’avoir raté Kayangan Lake durant mon séjour, et j’ai complètement oublié de prendre des photo du lieu.

Il nous reste un dernier site à voir pour la journée, et il s’agit du Twin Lagoon. Nous naviguons entre de nombreux rochers et hautes falaises. L’eau est très claire, c’est un vrai coup de cœur pour ce chemin vers notre site ! Nous arrivons finalement dans un cul de sac, coincés entre ces falaises. Pour atteindre le site, il faut passer par un trou entre des rochers, où quelques escaliers en bois ont été construis. Donc soit à la nage sous ce ponton, soit par dessus, à pieds. Nous prenons le seul et unique kayak de notre bangka, et partons découvrir à nous deux ce fameux lagon ! Notre embarcation passe tout juste en dessous du ponton, il faut nous allonger le plus possible pour qu’il n’y ait pas d’accrochage. Nous sommes les premiers sur les lieux, et quel spectacle ! Une certaine lumière règne ici. L’eau est de couleur émeraude, et paraît un peu trouble. Vous savez, comme quand on met du sirop de menthe dans de l’eau ? C’est exactement le même effet qui est rendu ici ! Je suis sous le charme, c’est un fait ! Surtout avec le peu de présence humaine ici..

 

img_1262-2

img_1263-2

 

Nous profitons pleinement du lieu, mais sommes rapidement rappelés sur le bangka par l’équipage. Avant de rentrer sur l’île de Busuanga, nous avons le droit à un petit goûter préparé seulement quelques secondes plus tôt sur le bateau : des bananes caramélisées et grillées ! Un pur délice ! Si vous faîtes cette excursion, j’espère que vous aurez vous aussi le droit à cette petite attention de la part de votre équipage !

 

img_1264-2

 

Nous sommes à présent de retour au port, et le même van qui est venue nous chercher ce matin à l’hôtel, est venue pour nous ramener. Il est presque 18:00 lorsque nous arrivons dans notre chambre. Et c’est sans dîner que nous nous endormons épuisés de notre longue journée au soleil, avec une insolation d’évitée cette fois-ci..

 

JOUR 21

C’est sans projet précis pour la journée que nous nous réveillons ce matin. Nous décidons de gardé un jour de plus notre chambre, et payons une nuit supplémentaire à l’accueil. Comme cela, pas besoin de déplacer nos affaires une fois de plus et de faire une journée galère. Mais ensuite, qu’allons nous faire de notre journée ? Une petite idée me trotte en tête.. Notre hôtel ne possédant pas de piscine, pourquoi ne pas aller en profiter dans un autre ? Et plus précisément d’un hôtel ou nous avons déjà été ? Cette petite combine avait bien marché durant notre passage à El Nido.. Nous retournons donc à l’hôtel Coron Westown Resort, en essayant d’être sûr de nous. Au moment de passer devant l’accueil de l’hôtel, nous prenons un air déterminé, et fonçons tête baissée avec nos sacs de plage vers la piscine. C’est passé, yes ! Il n’y a quasiment personne au bord des bassins, tous les clients ont l’air d’être partis en expédition. Un grand soleil surplomb nos têtes, et nous ne voyons pas passer la matinée. Un petit arrêt du bronzage pour manger un morceau au restaurant de l’hôtel, et nous revoilà sur nos transats.

Pour la fin d’après-midi, nous avons quelque chose de prévu en revanche. Ce sont nos deux amis français de la veille qui nous ont fortement conseillé un spot pour le coucher de soleil : le Mont Tapyas. Attention, la montée au sommet est une épreuve un peu sportive, qui est composée de plus de 700 marches. L’ascension se fait en plein soleil (logique, puisqu’il faut être au sommet pour le coucher de soleil), et il n’y a pas de vendeurs d’eau. Prévoyez donc d’emporter de l’eau avec vous pour vous rafraîchir et vous hydrater. Il faut compter environ entre 30 à 45 minutes pour une montée avec une petite pause. Il faut donc bien se motiver, mais la vue que la nature nous offre une fois en haut est spectaculaire et magique ! Les lumières changent lentement de couleur, et des tons chaud et chaleureux font leur apparition. Je ne regrette pour rien au monde toutes ces marches grimpées une à une. Ce n’était pas facile, mais pas infaisable. Au sommet se trouve d’énormes lettre représentant CORON, comme le signe Hollywood à Los Angeles.

 

img_1248-2

img_1247-2

img_1265-2

img_1266-2

img_1246-1

 

Nous mangeons ensuite dans un  restaurant du centre de Coron, avant de rentrer à l’hôtel, et de réserver un nouvel hôtel pour demain soir, et une nouvelle excursion pour notre dernier jour sur l’île..

 

 

JOUR 22

Aujourd’hui, nous rassemblons toutes nos affaires, et déposons nos bagages derrière le comptoir de l’accueil. Nous les reprendrons à la fin de notre excursion, juste avant de rejoindre notre nouvel hôtel. Comme la dernière fois, un van passe nous prendre devant notre logement pour nous emmener au port. L’island hopping que nous avons choisit se nomme Island Escapade Tour, et comporte trois spots : Malcapuya Island, Banana Island, et Bulog Dos Island. Nous payons 1700 pesos chacun, ce qui fait 37€ pour la journée. Le temps n’est pas des plus favorable malheureusement. Beaucoup de nuages sont présents et je nous vous parle pas du vent, de vraies rafales ! Notre équipage de la journée nous assure pourtant que ça va aller, nous croisons tous les doigts à bord.

Dès la sortie du port, nous bravons les vagues, qui se font de plus en plus hautes. Après environ 500 mètres, l’aventure commence. Il faut faire demi tour, le bateau n’arrive pas à avancer, et nous risquons de nous renverser. Il faut changer de technique ! Nous essayons de longer les côtes pour être au maximum à l’abris du vent.. Ça a l’air de marcher ! Le bateau bouge beaucoup moins, et avance un peu plus vite ! Malheureusement, il arrive un moment où il n’y a plus de côtes.. Le cauchemar reprend le dessus. Des vagues énormes nous font chavirer dans tous les sens, le pont du bateau est recouvert d’eau, puisque les vagues viennent s’éclater dessus. Tout le monde se jette sur son gilet de sauvetage, et personne ne se fait prier pour l’enfiler. Et si le bateau se retourne ? Même avec mon gilet de sauvetage, est-ce que j’arriverais à nager jusqu’aux côtes avec cette mer plus qu’agitée ? Et mon sac imperméable ou sont rangés mon appareil photo et mon portable.. Peut-on vraiment parler d’imperméabilité si ce dernier tombe à l’eau ? Même si j’ai l’air plutôt stressée en vous écrivant ces lignes, nous étions les deux personnes les plus calmes à bord. Les autres touristes asiatiques étaient décomposés. Et si il y avait eu plus de gilet de sauvetage, ils les auraient tous enfilé, croyez-moi ! Le capitaine se résigne, et nous annonce que nous devons rentrer au port rapidement. Le temps est bien trop instable pour continuer quoi que ce soit et jouer avec nos vies. Même si d’une part je suis un peu déçue de l’annulation de cette excursion, il faut se rendre à l’évidence, c’était bien trop dangereux que de vouloir continuer. Nous rentrons tant bien que mal au port, tous sains et saufs. L’équipage nous rembourse un par un avant de nous laisser partir.

Qu’allons nous bien pouvoir faire de cette journée « perdue » ? Nous passons prendre nos billets d’avion dans une boutique ou nous les avions achetés quelques jours plus tôt, le départ est prévu pour demain. Puis, pour nous consoler, nous entrons dans un restaurant pour nous commander un énorme petit déjeuner. Il était délicieux ! Il est à présent temps de repasser l’hôtel prendre nos bagages, et de les emmener au second. Par chance, une fois arrivés à notre dernier hôtel du séjour, le temps se découvre, et un immense soleil fait son apparition ! Nous allons pouvoir profiter de la piscine du Funny Lion comme il se doit ! Le cadre est sublime, et nous sommes seuls à en profiter ! Entre bronzette, photos et cocktails, nous arrivons tout de même à passer un bon dernier jour sur l’île de Coron. Nous pouvons même admirer le coucher de soleil du sommet du bâtiment, dans un jacuzzi avec vue sur la baie..

 

img_1249-2

img_1250-2

img_1253-2

img_1251-2

img_1252-2

img_1267-2

img_1268-2

 

JOUR 23

Dernier réveil sur le territoire philippin pour nous.. Le petit déjeuner de l’hôtel est délicieux, on y trouve de tout ! Du salé, du sucré, des boissons chaudes, et des jus de fruits pressés. Mais l’heure de se rendre à l’aéroport arrive vite, et c’est le van de l’hôtel qui nous y emmène gratuitement. Nous arrivons en avance, près de 3 heures d’attente nous attendent avant d’embarquer. Le temps est long, il fait chaud et il y a du monde.. Puis, une demie heure avant l’embarquement, un appel au mircophone nous fait comprendre que notre vol aura plus d’une heure de retard.. Génial. On attend encore, on grignote, on boit, on lit.. Ça y est, il est temps ! Nous sortons sur la piste de décollage pour atteindre notre avion. Mais une fois tous bien installés à bord, les hôtesses nous annoncent que la grosse machine à un problème, et qu’on doit tous redescendre de l’engin. C’est pas possible ! Nous retournons donc attendre dans la salle d’attente qu’un avion soit à notre disposition. C’est seulement une heure plus tard que nous pouvons embarquer de nouveau, et cette fois, c’est la bonne ! La durée de vol dure moins longtemps que le temps d’attente que nous avons eu à l’aéroport..

Arrivés à Manille, il nous suffit de prendre une navette gratuite pour nous emmener au bon terminal pour notre retour en France. Et aussi, attendre 7 heures au nouvel aéroport, puis faire les 18 heures de vol qui nous séparent de chez nous.. Cela aura été une journée d’attente interminable, vous l’aurez compris !

 

Malgré de nombreuses galères et péripéties, j’ai vécu des choses incroyables et des monuments inoubliables dans ces îles. Si vous voulez lire ou relire mes autres aventures sur l’île de Cebu et à El Nido, vous pouvez les retrouvé juste ici :

 

 

CONSEILS

– si vous ne partez pas en excursion, privilégiez des hôtels avec piscine pour y passer un moment de la journée, les plages ne sont pas aussi accessibles qu’à El Nido !

– ne vous en faites pas, il y a des banques, des bureaux de change et même des compagnies aériennes pour réserver vos billets d’avion sur place.

– pour moi, un passage à Coron est inévitable ! Mais si vous ne faites pas d’island hopping, ne vous éternisez pas ici.

 

Si vous voulez plus d’informations sur les Philippines, et les détails de mon voyage sur le territoire philippin, n’hésitez pas à lire les articles ci-dessous :

Laisser un commentaire