Préparer son road-trip en Islande

novembre 16, 2017

 

L’Islande, l’Islande, l’Islande.. Cette petite île qui me fait toujours autant rêver, et où l’on croise trois fois plus de moutons que d’habitants. Oui oui, l’Islande est plus peuplée par les animaux (enfin les moutons), que par les hommes ! Et saviez-vous l’île fait partie des pays les plus jeunes au monde : elle est âgée de « seulement » 20 millions d’années, contre a 4,5 milliards d’années pour la Terre. Située dans l’océan Atlantique, entre le Groenland et la Norvège, sa capitale est Reykjavik (à prononcer Reykiavik), qui se situe à environ 45 minutes de route de l’aéroport international Keflavik, au Sud Ouest de l’île.

 

 

LES FORMALITÉS POUR ALLER EN ISLANDE

Bien que l’Islande ne fasse pas partie de l’Union Européenne, elle est membre de l’espace Schengen ce qui signifie que tous les citoyens de l’union européenne et des autres pays de Schengen sont autorisés à entrer en Islande en possession d’une simple carte d’identité. En résumé :

  • Pour les membres de l’Union Européenne votre simple carte d’identité suffira a vous faire entrer sur le territoire pour une durée inférieur à 3 mois, à condition que celle-ci soit encore valable 3 mois après la fin de votre séjour.
  • Pour les pays hors Union Européenne, il vous faudra obligatoirement un passeport valable 3 mois après la fin de votre séjour.

A savoir que si votre voyage en Islande dépasse 90 jours, vous devez demander un visa auprès des autorités islandaises. Petit conseil pour les têtes en l’air, pensez à prendre vos papiers d’identités et permis de conduire en photo sur votre portable en cas de perte, histoire qu’il vous reste une preuve de votre identité !

 

 

LES VACCINS

Aucune vaccination n’est demandée ou conseillée pour se rendre en Islande. La petite île est même au sommet du classement des pays en meilleure santé, tandis que la France serait classée 24ème.. Vous n’avez donc aucun problème à vous faire !

 

 

LES BILLETS D’AVION

Le meilleur moyen de se rendre en Islande depuis Paris est l’avion. Il n’existe qu’un seul aéroport international, et il se trouve a Keflavik au Sud Ouest de l’île. De nombreuses compagnies desservent cet aéroport, mais nous avons choisi la plus low-cost, qui s’appelle WOW Air. Elle effectue toute l’année et plusieurs fois par jours des vols entre Paris et Reykjavik en à peine 3h30 de vol.

Avec cette compagnie low-cost, vous n’aurez pas de collation à bord, ni d’écran ou de couverture. Sachez néanmoins qu’il est possible d’acheter des encas et boissons à bord. Pour notre voyage au mois d’octobre, nous avons payé 230€ chacun pour notre billet d’avion aller-retour, comprenant un bagage en soute et un bagage cabine. Si vous voulez découvrir l’Islande en été (haute saison), le prix des billets peut atteindre jusqu’à 400€ l’aller-retour pour un voyageur. En revanche, si vous voulez partir en hiver (basse saison), les prix varient entre 200€ et 250€ seulement.

Pour rechercher un vol, je vous recommande d’utiliser un comparateur de prix comme Skyscanner qui, d’après moi, est le meilleur site pour trouver des billets moins cher. Surtout si vos dates ne sont pas fixes, je vous conseille de sélectionner le mois entier pour comparer les billets d’un jour à l’autre et sélectionner les tarifs les plus avantageux !

 

 

QUAND PARTIR EN ISLANDE ? 

Il est possible d’explorer l’Islande toute l’année, chaque saison à ses avantages et ses inconvénients ! Tout dépend de ce que vous voulez voir et faire. Deux grosses saison se distinguent malgré tout, l’été et l’hiver. Je vous parlerais aussi de l’automne, car c’est pendant cette période que qu’on est parti.

 

HIVER

Avantages :

  • des billets d’avion moins chers
  • des logements moins chers (attention, certains ferment pendant l’hiver)
  • moins de touristes sur les sites touristiques
  • facile de voir des aurores boréales
  • découvertes de paysages enneigés et de cascades gelées
  • pratiquer des activités hivernales (moto-neige, grotte de glace..)

Inconvénients :

  • les journées sont plus courtes (seulement 2/3 heures d’ensoleillement en janvier, puis 7 heures en février).
  • c’est la mauvaise saison pour observer les macareux, et la moins favorable pour les baleines
  • des routes peuvent être barrées en cas de tempête, et l’accès aux Hautes Terres est impossible à cette période

 

 

ÉTÉ

Avantages :

  • le temps et les températures sont meilleures, attention néanmoins au vent qui souffle tous les jours de l’année
  • les journées sont longues, voir très longues, au moins de juin, le soleil se lève à 3 heures du matin et se couche aux environs de 23 heures. Vous pouvez même faire l’expérience du soleil de minuit autour du 21 juin, le soleil ne se couche pas !
  • vous pouvez explorer les Hautes Terres si vous avez un 4×4 (de mai à octobre)
  • vous pouvez observer les macareux (espèce d’oiseau marin) jusqu’à fin juillet
  • c’est la meilleure période pour observer les baleines en excursion
  • il fait assez bon pour camper et économiser sur son budget logement.

Inconvénients :

  • ce n’est pas la saison des aurores boréales
  • le prix des billets d’avion sera plus cher que le reste de l’année
  • le prix des locations de voitures sera aussi plus cher que le reste de l’année, et il faudra obligatoirement réserver plusieurs semaines à l’avance sous peine de ne plus avoir de disponibilité en temps voulu
  • il y aura beaucoup de touristes en même temps que vous sur les sites

 

 

AUTOMNE

Avantages :

  • l’été est terminé, mais il y a encore de belles journées ensoleillées
  • les hôtels sont moins chers et moins fréquentés (pas besoin de réserver à l’avance)
  • les d’avion sont moins chers
  • l’accès aux Hautes Terres est encore ouvert en septembre
  • voir des aurores boréales (de septembre à avril)
  • moins de monde qu’en haute saison sur les sites touristiques
  • les journées ne sont ni trop courtes ni trop longues (le soleil se lève à 8 heures et se couche à 18 heures)
  • peut être une chance de voir déjà voir les paysages enneigés

Inconvénients :

  • octobre est apparemment le mois le plus pluvieux de l’année en Islande, et il peut y avoir énormément de vent
  • la conduite peut être difficile certains jours avec les routes mouillées
  • l’accès aux Hautes Terres sera fermé à partir d’octobre

 

 

IMG_5840.jpg

 

 

LE DÉCALAGE HORAIRE

Vous ne risquez pas d’être déboussolé en arrivant en Islande, puisqu’il n’y a qu’une heure de décalage horaire avec la France de novembre à avril. Mais avec le fuseau horaire de la France qui change quand on passe à l’heure d’été, il y a deux heures de décalage d’avril à novembre. Il n’y a aucun fuseau horaire de déterminé sur l’île, c’est « la même heure » toute l’année !

 

 

LA LANGUE

La langue officielle du pays est l’islandais. Mais très jeunes, il apprennent à parler l’anglais et deviennent bilingue avant même de devenir adulte ! Vous n’aurez donc aucun mal à vous faire comprendre en anglais, contrairement à d’autres pays.

Petite anecdote (et fait réel en même temps), sur les noms de famille islandais qui sont surprenants comparé aux nôtres ! Les noms des hommes vont se terminer systématiquement par « son », et ceux des femmes par « dottir ». Il suffit simplement d’utiliser le prénom du père, et de rajouter « son » ou « dottir » en fonction du sexe de l’enfant !

Exemple : si votre père s’appelle Michel et que vous êtes un garçon, cela donnera Michelson ! En revanche, si vous êtes une fille, ce sera Micheldottir ! Vous n’aurez donc pas le même nom de famille que vos parents contrairement à la France. Les islandais donnent plus d’importance aux prénoms, c’est d’ailleurs par ces derniers que l’annuaires est classé.

 

 

LA MONNAIE

Comme l’Islande ne fait pas partie des pays européens, ce n’est donc pas l’euro qui est utilisé pour faire tourner le pays, mais la couronne islandaise. A savoir qu’en 2019, 1€ = 135 ISK, ce qui est plus avantageux que mon voyage en Islande en 2017.

  • pour changer des euros en couronne islandaise, vous pouvez le faire directement au bureau de change de l’aéroport, c’est ce qu’on avait fait pour notre voyage. On avait changé une grosse somme d’argent pour nos 10 jours de road-trip, en pensant payer par carte ensuite si on arrivait à court d’économie.
  • pour retirer de l’argent, vous pourrez le faire dans les banques et aux distributeurs que l’on trouve dans les villes. Mais une commission vous sera prélevée, c’est donc plus intéressant de venir avec du liquide sur vous !
  • il n’y a pas de problème particulier si vous souhaitez payer par carte pendant votre séjour, à priori tous les hôtels et guest-houses ont un terminal et peuvent vous encaisser avec ce moyen de payement. Mais ici aussi vous ferez l’objet de frais supplémentaires de quelques dizaines de centimes à chacun de vos paiements.

 

 

LA NOURRITURE

Il faut savoir que l’Islande est un des rares pays mondial qui n’a pas besoin d’importer des produits, car l’île se suffit à elle-même. Entre la pêche quotidienne, l’élevage de plus d’uj million de mouton et la culture des fruits et légumes sous serres, les islandais possèdent assez de nourriture pour nourrir le pays et ses visiteurs. Je trouve cette « organisation » remarquable, qui évite bien des transports et de la pollution !

Pour ce qui est de la spécialité du pays, il n’existe pas vraiment de plat culinaire typique en Islande, ou alors ce serait le poisson frais et l’agneau.

 

 

COMMENT SE DÉPLACER EN ISLANDE ?

Pour un premier voyage sur cette île volcanique, vous allez sûrement vous contenter des incontournables de l’Islande, qui sont déjà nombreux. Et quelle chance, la route 1, aussi appelée route circulaire, à été mise en place de sorte à passer à seulement quelques mètres de chacun de ces sites, et fait le tour de l’île par ses 1339 kilomètres.

Vous disposez de plusieurs moyens pour vous déplacer en Islande. Une fois encore, cela va dépendre de ce que vous attendez de ce voyage, de ce que vous voulez voir, de la saison, de votre budget, et du nombre que vous aller être à faire ce voyage

La marche : Si vous avez une âme d’aventurier, que vous voulez vous sentir au plus proche de la nature, sachez que certains ont déjà expérimenté la découverte de l’Islande seulement accompagné d’une bonne paire de chaussures et d’un gros sac à dos. Vous amortirez votre budget en ne payant aucun moyen de transport sur place, mais vous perdrez malheureusement beaucoup de temps. Il faudra alors vous focaliser sur une seule zone à découvrir, je vous conseille le sud de l’île. Attention au mauvais temps, les islandais aiment raconter qu’il est même possible d’avoir les quatre saisons de l’année en une seule journée, et je vous le confirme ! Un proverbe islandais dit d’ailleurs « Si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attends cinq minutes que ça passe ! »

Le vélo : Pendant notre voyage en octobre, on a croisé quelques sportifs à vélo, avec un énorme sac à dos. C’est toujours plus rapides qu’à pieds, mais n’enlèvera pas le problème de la météo. Malgré tout, pour ceux que cela intéresse, les compagnies de bus islandaises acceptent de charger votre vélo à bord, si vous achetez un ticket, évidemment. Et pour ce qui est de la location d’un vélo, il voir à Reykjavik, la capitale.

Le bus : L’Islande possède un réseau important de bus qui dessert toutes les régions, mêmes les Hautes Terres durant la haute saison grâce à des bus tout terrain. En revanche, il est impossible d’en profiter toute l’année car ils sont mis en place du mois de mai à mi-octobre seulement. Si vous voyagez seul et avec un petit budget, ça peut être une bonne solution, bien moins cher qu’une location de voiture. Il est possible d’acheter vos voyages en bus à l’unité, en montant et payant directement dans le bus, ou  d’acheter un forfait « passeport » qui est plus avantageux au niveau du prix, qui vous permettra de faire tout le tour de l’île à la vitesse que vous voulez, mais ne pouvant pas vous permettre de revenir sur vos pas.

L’avion : Prendre l’avion est un moyen de transport très utilisé par les islandais. Iil existe une centaine d’aérodromes sur toute l’île, et quelques aéroports nationaux. Hormis si vous devez vous rendre rapidement à l’autre bout de l’Islande, cette solution ne me paraît pas vraiment idéale. En plus de devoir prévoir un budget conséquent, vous allez rater tellement de beaux paysages !

La voiture : D’après moi, la voiture est le meilleur moyen de transport pour l’Islande. Surtout si vous voyagez à plusieurs, le prix de location devient très correct. Pour le reste, vous n’aurez que des avantages ; partir à l’heure que vous voulez, passer par les routes que vous souhaitez,  vous arrêter où et quand vous voulez (et croyez-moi, vous allez vouloir vous arrêter très souvent pour immortaliser ces paysages en photos, aussi nombreux soient-ils). Choisir la voiture pour son voyage en Islande,c’est la liberté et l’autonomie !

 

IMG_5841

 

 

LOUER UNE VOITURE EN ISLANDE

Si vous avez choisi de louer une voiture, il vous reste à choisir le type de véhicule, et la compagnie de location. Pour ma part, j’ai longuement hésité entre la citadine, et le 4×4. Pour tout vous dire, je voulais vraiment un 4×4 pour être sûre de pouvoir accéder à tout ce que je voulais voir. Puis finalement, après avoir bien regardé où se trouvaient tous les spot que je voulais voir, je me suis rendue compte que je n’en avais pas besoin. Toutes les cascades, canyon, lagon et glaciers que j’avais repéré se trouvaient en fait à proximité de la route 1, qui ne nécessite pas de 4×4. Une bonne nouvelle qui nous a permis d’économiser de l’argent, car louer un 4×4 coûte 2 fois plus cher que de louer une citadine, sans compter l’essence. Pour un premier voyage, vous en aurez déjà bien assez à voir en faisant la route 1, je vous le garantis.

Une fois votre choix de véhicule fait, il vous reste à choisir la compagnie de location. Vous pouvez vous adresser à de grandes compagnies internationales, mais les les agences locales proposent des tarifs plus attractifs (exemple : Blue Car Rentals, Sad Cars, Fair Car..). Pour notre part, on est passé par MyCar, ce qui nous est revenu à 380€ les huit jours, assurance graviers comprise (que je vous recommande de prendre).

 

 

SE LOGER EN ISLANDE

Une fois encore, plusieurs choix s’offrent à vous en fonction votre budget et votre mode de vie.

Le camping : de nombreux campings ouvrent leur porte généralement du 1er Juin au 31 août, mais certains commencent à vous accueillir dès le mois de mai, et jusqu’à septembre. C’est un moyen d’amortir son budget, puisqu’une nuit en camping ne vous coûtera qu’une dizaine d’euros par personne, pour planter votre tente ainsi que l’accès aux sanitaires. Minimisez un maximum votre impact sur la nature en ne laissant rien sur place, qui n’était pas déjà là avant votre arrivée.

Dormir dans sa voiture : si je n’avais pas programmé mon voyage à la mi-octobre, j’aurais sûrement choisi cette solution. C’est trouver le milieu entre le côté économique et le côté pratique. De plus en plus de compagnies islandaises proposent ces services ; louer une voiture ou petite camionnette, aménagée avec un matelas confortable, voir même d’une cuisinière. De quoi économiser sur les repas au restaurant, et les hôtels hors de prix. Le seul petit bémol étant la douche, il est possible, en demandant aux campings, de négocier une douche contre quelques euros seulement. Vous l’aurez donc compris, ces véhicules multifonctions sont une très bonnes alternative pour les budget un peu serrés. Et il existe même des 4×4 amménagés, pour ceux qui souhaitent se déplacer jusqu’aux Hautes Terres, et autres lieux un peu plus difficile d’accès. Ces compagnies proposent même de vous louer duvets, oreillers, tables, chaises, skateboard, ou encore grill pour faire de bonnes grillades vous-même ! Je vous laisse le lien d’un site qui m’a beaucoup plu, et qui a énormément d’avis positifs ; Kuku Campers.

Les Guest houses : le luxe d’une chambre privée, la cuisine et la salle de bain à partager. C’est encore un moyen d’économiser quelques euros pour se loger. Hormis pour prendre une douche où pour vous faire à manger, vous ne serez pas dérangé. N’oubliez pas de réserver votre nuit dans un établissement à l’avance, surtout si vous comptez voyager pendant la haute saison ! Ce moyen de logement n’a rien  envier aux hôtels, car vous pourrez vous cuisiner de bons petits plats vous-même, et pour seulement quelques euros !

Les hôtels : Il s’agit du moyen de logement le plus cher en Islande. Vous trouverez rarement des chambres à moins de 100€ la nuit en dehors de la capitale. Et pour ce prix, ne vous attendez pas à trouver une télé et un lit bien bordé ! Il s’agit généralement d’hôtels équivalents à des deux étoiles en France. Vous risquez de trouver le prix aussi cher que je l’ai moi, mais il s’agit de l’Islande, et la plupart des choses sont plus chères que chez nous, c’est comme ça. Mais le point positif, c’est que leurs petits-déjeuners sucrés/salés sont très bons.

 

IMG_5842.jpg

 

 

Voilà pour cet article axé sur l’organisation d’un séjour en Islande. J’espère vous avoir aidé au mieux à préparer votre road-trip, et éclairé sur d’autres choses ! Si vous avez des questions, des remarques, ou que cet article vous a simplement bien servit, n’hésitez pas à laisser un commentaire ! En attendant de nouveaux articles, on se retrouve sur Instagram ! 🙂

Et si vous voulez en savoir plus sur l’Islande, voici les autres articles en ligne qui peuvent vous aider :

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Lisa novembre 16, 2017 at 5:53

    Pour les gesthouses tu conseilles un site en particulier ? Comment s’y prendre pour les réserver ?
    Ton article est top, hâte de voir la suite ! Je parts début mars 🙂

    • Reply leadorablee novembre 24, 2017 at 7:58

      Hello Lisa ! Quand j’ai séjourné dans des guesthouses, j’ai réservé sur booking. com, malheureusement je ne connais pas de site spécifique !
      merci beaucoup, tu vas adorer ! Tu pourras encore vois des aurores boréales en plus 😉

  • Reply Mamie bulle novembre 17, 2017 at 12:07

    Avec tous ces renseignements, tu me donnes envie d’y aller, surtout qu’il ne reste plus qu’à suivre tes conseils.
    Avant je pense que je ferai les Îles Lofoten, il y a longtemps que j’en parle.
    Bisous à tous les deux

    • Reply leadorablee novembre 24, 2017 at 7:58

      Ca à l’ai top aussi ces petites îles ! 🙂

    Leave a Reply