Explorer la reserve de Rio Lagartos et le lac Las Coloradas

septembre 1, 2019

 

Hôtel Punta Punto

Après avoir passé une incroyable après-midi à se balancer au bout d’une liane au cenote Oxman, on a reprit la route pour atteindre le nord de la péninsule du Yucatan. Une heure et demie de voiture suffit à rejoindre le petit village de pêcheur nommé Rio Lagartos. C’est un coin encore peu touristique de la péninsule, où on est loin des foules et des groupes de touristes comme près de Tulum. Les logements sont limités, mais même en réservant la veille, on a pu trouver notre bonheur. Une petite chambre à l’hôtel Punta Ponto avec vue sur le lagon, où l’on peut admirer un coucher de soleil sublime. Pour ce qui est du confort de la chambre, il est restreint ! Mais tant qu’il y a un lit et une douche, ça nous va. On préfère garder nos économies pour profiter des activités plutôt que de les mettre dans une chambre d’hôtel où on ne restera pas. L’activité phare à faire ici, c’est une sortie en bateau dans la biosphère pour observer crocodiles, oiseaux et flamants roses dans leur environnement naturel. C’est une des réserves les plus denses du pays, puisqu’on peut y trouver jusqu’à 400 espèces différentes d’animaux !

 

 

A peine installés dans notre petite chambre, on se fait directement accoster à même le balcon par un pêcheur pour une sortie dans la réserve le lendemain matin. Il nous propose une sortie de 3 heures pour 500 pesos (25€) chacun. Mais comme je m’étais bien renseignée sur les négociations à faire, je lui réponds qu’on trouve ça cher, et qu’on je préfère en reparler demain matin aux alentours de 7 heures.

On reprend ensuite la voiture pour aller dîner en ville, en suivant les recommandations de TripAdvisor. Et comme il n’existe pas 50 restos dans le coin, notre choix se fait rapidement pour une bâtisse située de l’autre côté du village appelée Ria Maya Restaurant. Il ne paie pas de mine, mais les plats servis étaient bons, et il est implanté dans un joli cadre au dessus de l’eau  !

 

 

JOUR 12 – Rio Lagartos et Las Coloradas

 

Pour reparler un peu des négociations à faire pour trouver une sortie en bateau au meilleur prix, sachez qu’il ne faut jamais accepter le premier prix que l’on vous propose. C’est comme pour le souk au Maroc, il faut toujours négocier pour acheter, c’est dans les mœurs. L’homme revient donc comme prévu à l’heure de notre petit-déjeuner en terrasse, pour nous annoncer qu’il est d’accord pour nous faire le tour à 350 pesos (17,50€) chacun. Même si c’est un meilleur prix, on préfère lui dire qu’on a que 500 pesos sur nous aujourd’hui (250 chacun), et qu’on ne pourra pas mettre plus que ça.. Il accepte de suite, en nous annonçant qu’il y aura une autre dame avec nous sur le bateau. Pour résumer, il nous proposait de payer 1000 pesos (50€) la veille, et en 5 minutes de négociations ce matin, son tarif à été divisé par deux puisqu’on à débourser 500 pesos (25€) chacun !

 

Excursion en bateau dans la bisophère de Rio Lagartos

Le tour de bateau peut commencer, et il est 7h30 lorsque notre vendeur de tour nous emmène voir notre bateau et notre capitaine, qui parle plus l’espagnol que l’anglais. Négociez un tour qui part avant 8 heures du matin, où vos chances d’apercevoir un crocodile dans l’eau vous passeront sous le nez, comme ce sont des animaux nocturnes ! Dès que le soleil commence à taper un peu trop fort, ils vont se cacher dans les mangroves pour dormir au frais. La sortie commence, et nous voilà au cœur de la biosphère. L’ambiance est silencieuse, mais le paysage incroyable ! Cette nature brute, ces grands espaces.. On se croirait dans un reportage du bout du monde qu’on voit sur TF1 certains après-midi. On se sent comme de vrais explorateurs partis à la recherche d’animaux sauvages à observer !

 

 

Au bout de seulement quelques minutes, on aperçoit notre premier animal sauvage ! Et c’est un crocodile ! Enfin, c’est plutôt notre capitaine qui le repère.. Heureusement que notre guide à l’œil et l’habitude. On s’approche de plus en plus près du crocodile, jusqu’à n’être qu’à deux mètres de sa silhouette. C’est vraiment impressionnant, et j’ai toujours cette petite voix dans ma tête qui me dit : »Et si il avait faim ? Il si il nous sautait dessus en moins d’une seconde ? » Les crocos qui vivent dans la réserve ne sont pas dangereux pour l’être humain, mais on garde tout de même une petite appréhension face à eux et c’est normal ! Grâce à notre capitaine qui connaît la biosphère comme sa poche, on a pu également observer une dizaine d’oiseaux différents (pélican, héron, faucon..), et même des flamants roses ! Mais pas question de brusquer ou de déranger les animaux, les locaux s’adaptent à leur mode de vie et non le contraire. Un très bon point en plus pour cette sortie où on ne force pas les choses.

 

3012012134346786955_img_7841-2

 

On continu la visite de la biosphère en se rendant à des sortes de salines, qui prennent des couleurs roses/bleues/violettes naturellement ! C’est à cause (ou grâce à) de toutes petites crevettes qui vivent dans dans ces eaux, et qui sont elles de couleur rose, que ces bassins sont si  beaux et complètement naturels ! Notre capitaine nous montre même ces petites bêtes dans un bocal, et on peut effectivement voir leur couleur rose, bien qu’elles soient minuscules !

 

 

Avant de remonter à bord, toujours sur les bons conseils de notre capitaine, on se laisse étaler une sorte d’argile naturel sur le corps, appelée ici « bain maya ». On le laisse poser environ 30 minutes, le temps de faire le chemin inverse dans la biosphère et de croiser un second crocodile caché dans les mangroves. On fini notre excursion au bout du lagon, sur une plage de sable blanc et où l’eau est plus bleue que verte. On doit se rincer ici pour enlever notre masque corporel, et c’est difficile d’aller à l’eau en ayant vu des crocodiles se cacher dans le même lagon quelques minutes avant ! Mais même avec quelques appréhension on fini par y aller (rapidement quand même).

Voilà, notre tour en bateau dans la biosphère de Rio Lagartos (je vous ai dit que Rio Lagartos signifiait la Rivière des Alligators ?) se termine.. On retourne au port, remercie notre capitaine, et récupère notre voiture garée un peu plus loin.

Prixdu tour : 250 pesos par personne (toujours négocier)

 

 

 

Las Coloradas

Notre journée continue, et c’est maintenant vers les fameux Las Coloradas que nous nous dirigeons ! Vous savez, ce fameux lac rose qui fait fureur sur instagram depuis quelque mois ? Pour tout vous dire, j’étais un peu sceptique de ce qu’on allait trouver sur place.. Car même si l’eau à l’air d’être couleur rose bonbons sur les photos, on soupçonne toujours l’utilisation d’un filtre qui accentue le contraste des couleurs et change la réalité.. Mais à ma grande surprise, c’est une eau rose pétante que je vois défiler au loin de la fenêtre de la voiture ! Ça à l’air irréel ! On arrive sur le parking, et un mexicain nous accoste directement en nous demandant de payer 50 pesos (2,50€) à deux, pour payer une sorte de taxe pour protéger le lac. Il nous accompagne ensuite jusqu’à l’entrée des lieux, et continue de marcher avec nous le long de l’eau ! On lui demande donc gentiment si il va rester avec nous, et il nous explique que c’est maintenant devenu une obligation d’être accompagné. Trop de personnes sont venues ici en jetant des objets dans le lac (même un drone y est tombé), ou en se baignant alors que c’est interdit de toucher l’eau.. Il a fallut fixé des limites pour protéger le lac. C’est donc pour ça que chaque groupe doit payer une taxe à un guide pour approcher les lieux, qui suivra et surveillera les touristes pour éviter toute dégradation. C’est dommage de devoir en arriver là pour protéger la nature, mais il n’y a que l’homme pour pouvoir contrer l’homme !

Avoir ce guide avec nous n’enlève rien au charme des lieux, ça nous permet même d’en apprendre plus sur ce lac. Ici aussi, l’eau est devenue rose à cause de millions de petites crevettes roses qui donnent leur couleur au lac. Ce sont d’ailleurs la même famille de crevettes que celle que mange les flamants roses et qui donne cette couleur à leurs plumes. On peut aussi apercevoir une couche de sel entre la plage et l’eau, qui rend le contraste entre les couleurs encore plus flagrant. Je ne suis pas déçue de Las Coloradas, bien que les lieux peuvent avoir un air d’usine maintenant avec les guides, et qu’il manque quelque chose d’authentique. Mais c’est la première fois de ma vie que je voyais une eau aussi rose naturellement, et je suis bien contente de l’avoir observé quelques minutes !

Conseils : les meilleurs horaires pour observer le lac sont entre 11 heures et 13 heures, car le soleil brille bien haut ! 10-15 minutes sur place suffisent amplement à faire le tour du lac et le contempler.

Prix : 50 pesos par groupe

 

img_8526

 

J’espère vous avoir donné envie de découvrir le nord du Yucatan à travers cet article, et ne pas faire l’erreur de passer à côté d’une visite de la réserve de Rio Lagartos pour profiter uniquement de Las Coloradas.. En attendant le dernier article qui sera sur l’île d’Holbox, on se retrouve sur instagram ! 🙂

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply