Road-trip automnale de 3 jours en Suisse

novembre 8, 2021

 

Vous l’attendiez avec impatience et il est enfin là, mon article détaillé sur ma petite escapade automnale en Suisse ! Ça fait des années que j’avais envie de faire un road-trip en Suisse, même si à la base j’avais l’idée de partir une quinzaine de jours plutôt que trois. Mais début novembre et avec la neige qui arrivait, difficile de contrer la météo mi-automnale/mi-hivernale. J’ai déjà la chance d’habiter à seulement quelques kilomètres de la frontière comme pour l’Italie, je n’allais pas se plaindre ! Surtout que la Suisse est un pays qui coûte cher, très cher. Sachant que le SMIC est à plus de 4100 CHF (soit 3800€), tout à un prix plus élevé que chez nous. Faites le calcul, mais même pour les petites dépenses du quotidien comme les courses ou les sandwichs pour la rando, ça peut vite chiffrer ! Mais on avait besoin de s’évader avec ma copine Laura, et on s’est mises d’accord pour retourner en Suisse pour profiter des jolies couleurs de l’automne en montagne (je n’allais pas être beaucoup dépaysée, mais ça fait aussi du bien de changer de montagnes parfois, ahah). On a choisit d’explorer deux régions ; l’Oberland bernois, où les locaux parlent principalement l’allemand, et le Valais où tout le monde parle français.

 

Comment aller en Suisse ?

En fonction de votre situation géographique en France, plusieurs moyens de transports s’offrent à vous :

  • la voiture : si comme moi vous habitez près de la frontière suisse, la solution la plus simple, la plus pratique et la plus économique sera la voiture. Vous gagnerez du temps, mais aussi de l’argent puisque vous n’aurez pas besoin d’en louer une sur place !
  • le train : la Suisse est assez bien desservit en ce qui concerne les trains, surtout Genève qui fait parti des grandes lignes et qui propose des trajets directs depuis Paris. Il y a également beaucoup de trains qui circulent sur le territoire suisse entre vallées et montagnes.
  • l’avion : quelques aéroports internationaux vous permettent d’atterrir en Suisse, notamment à Genève, Lausanne, Bern.. A vous de voir ce qui est le plus simple pour votre situation !

Formalités d’entrée sur le territoire suisse : bien que la Suisse fasse partie de l’Europe, elle ne fait pas partie de l’Union européenne mais de l’espace Schengen. Ce qui signifie que la douane contrôle les entrées et sorties de son territoire bien plus assiduement que pour l’Italie par exemple. Pour toutes les personnes non vaccinées, quels que soit leur provenance et leur moyen de transport utilisé, il faudra se munir d’un test PCR négatif de moins de 72 heures, et remplir au préalable un formulaire obligatoire (qui peut être remplit au plus tôt 48h avant l’entrée sur le territoire), qui pourront être contrôlés aléatoirement aux douanes. Les hôtels et restaurants vous demanderont également votre pass sanitaire, avec pièce d’identité à l’appui (novembre 2021).

 

Quand aller en Suisse ?

La Suisse est le pays des montagnes, des lacs, et des glaciers, puisqu’il fait parti de la chaîne des Alpes et plus précisément des Alpes suisses. Mais c’est un pays qui se visite à toutes les saisons ; l’hiver pour ses célèbres stations de ski, et le reste de l’année pour ses superbes et nombreux chemins de randonnée. A vous de voir ce qui vous intéresse le plus, sachant qu’il y fait relativement frais toute l’année !

 

Combien de temps partir en Suisse ?

Pour les amoureux de la nature, il y a énormément de choses à voir en Suisse.. Ce pays est un vrai tableau grandeur nature ! Il y a de nombreux lacs, glaciers, lagunes, cascades, ponts suspendus, villages montagnards.. etc à observer et découvrir. D’après-moi, oui je reste fixée sur mon idée, la durée idéale pour avoir le temps de se déplacer sur le territoire et de voir différents paysages à travers les randonnées, est d’une dix-douzaine de jours. Ou alors de prévoir plusieurs escapades de quelques jours dans les différentes régions du pays pour se concentrer sur un plus petit terrain de jeu et éviter de faire de la route tous les jours. En tout cas, je pense que peut importe le temps que l’on consacre à la Suisse, ce sera toujours une bonne idée !

 

Comment se déplacer en Suisse ?

Pas de doute là-dessus, le meilleur moyen pour découvrir la Suisse est la voiture, voir même le van ou camping car pour un road-trip au plus proche de la nature (et des économies de faites par rapport aux hôtels). C’est clairement l’idée que j’en ai et que je compte bien réalisé un jour ! Mais pour les moins aventuriers d’entre vous le combo voiture +hôtel reste le plus simple.

 

Où dormir en Suisse ?

Comme je vous le disais juste au dessus, le meilleur moyen pour moi de découvrir la Suisse est de faire un road trip, donc trouver des villes étapes près des spots à découvrir plutôt que de se concentrer plusieurs nuits de suite au même endroit. Mais comme je vous le disais au début de l’article, la Suisse est chère, et même de petits hôtels peuvent rapidement faire monter le budget surtout si vous venez en haute-saison. N’oubliez pas de prendre ça en compte !

 

JOUR 1 – Le lac Blausee et l’hôtel The Cambrian

Lac de Blausee

Première chose que l’on fait en passant la frontière suisse, c’est d’acheter la vignette 2021 pour pouvoir circuler sans problèmes sur les autoroutes (38,50€). Puis on découvre (ou plutôt redécouvre) notre premier spot de cette escapade après 3 heures de route depuis Aix-les-Bains, dans l’Oberland bernois, près du village de Kandergrund. On était déjà venues au lac de Blausee toutes les deux il y a trois ans, mais une journée de janvier à l’ombre, l’eau n’avait clairement pas la même couleur que sur les nombreuses photos qu’on voit passer sur les réseaux sociaux. La déception avait été immense. Heureusement pour nous, le site était « fermé », donc nous n’avions pas payé les billets d’entrée. Cette année en revanche, on à bien dû les acheter. Ça peut paraître un peu bizarre pour voir un lac, mais il faut savoir que Blausee est un site aménagé et très bien entretenu, et que le ticket vous offre en plus de l’accès au lac la possibilité de faire un tour en barque. Seulement 5 minutes de marche dans la forêt suffisent à rejoindre le lac depuis l’entrée et le parking. Et cette fois-ci c’est la bonne : les couleurs sont magnifiques. Le contraste entre les couleurs chaudes des feuilles l’automne et l’eau bleue cristalline rendent le lieu féerique. Il est même difficile pour moi d’arrêter de prendre des photos, j’ai l’impression que chaque mètre il y a une lumière et des couleurs différentes. En marchant sur le pont, on peut apercevoir la statue d’une jeune fille au fond de l’eau. La légende raconte qu’elle serait morte d’un chagrin d’amour, et que ce seraient ses larmes qui auraient remplies et donné cette couleur unique au lac. Une belle histoire, mais un peu glauque à la fois je trouve.. Bien que le site soit très touristique et facilement accessible, il faut dire qu’il vaut le détour. Mais préférez comme moi une période creuse pour vous y rendre sans un afflux important de touristes, et une belle journée ensoleillée pour profiter au mieux des belles couleurs du lac ! Le bassin n’est pas très grand, et en une heure vous aurez largement eu le temps de faire le tour du site.

Prix : l’entrée à Blausee est à 10 CHF (9,50€) par personne, et le parking du site à 4 CHF (€) la journée peu importe le temps passé sur place.

 

 

 

Hotel The Cambrian

On arrive à notre hôtel en fin d’après-midi, après une petite demie heure de route. The Cambrian est situé à Adelboden, et fait parti des plus beaux hôtels de cette station de ski suisse. En plus d’être implanté au cœur du village, il possède une vue panoramique sur la vallée et les sommets environnants, avec une piscine extérieure à débordement. J’ai trouvé le cadre absolument sublime, et je donne aussi un gros point pour le buffet sucré/salé du petit-déjeuner qui était immense, délicieux et surtout fait maison. En revanche, la mauvaise surprise du séjour est découverte en arrivant à la réception de l’hôtel le matin avant de quitter les lieux.. On nous demande 20 CHF (19€) pour les frais de parking pour la nuit alors que c’est la saison creuse, que normalement les parkings d’hôtels ne sont pas payants ou alors compris dans le prix de la nuitée, et qu’il y avait énormément de places gratuites dans la rue juste en face de l’hôtel ! Mais ça ils se sont bien gardés de nous le dire au check-in en arrivant la veille..

Prix : 275€ la chambre double en automne, petit-déjeuné (incroyable) compris.

 

 

 

Jour 2 : La Giant Swing et le lac d’Oeschinensee

La Giant Swing

On reprend la route pour notre deuxième journée de road-trip en commençant par la célèbre balançoire Giant Swing. Pour la trouver, il faut suivre une petite route de montagne qui vous amène près de la station de Tschentenalp, situé sur les hauteurs d’Adelboden. Après avoir garé la voiture, il suffit de 5 minutes de marche dans l’herbe pour tomber sur cette fameuse balançoire. Au premier abord elle n’a rien de spécial, mais en prenant des photos sous un certain angle, on a l’impression de voler dans les airs et au dessus des montagnes !

Prix : gratuit

 

 

 

le lac d’Oeschinensee

Bien que cette balançoire se trouve dans un cadre sympa, ce n’est pas un endroit où l’on reste des heures. Maintenant direction Oeschinensee ! Ça fait littéralement des années que j’accumule des photos à toutes les saisons de cet immense lac dans mon téléphone. Mais comme pour le fail du lac de Blausee la première fois, c’était aussi un échec pour Oeschinensee qui était sous la neige en janvier 2019.. Logique me direz-vous ! Mais j’avais vu des vidéos où il était possible de faire du patin à glace dessus, les images avaient plutôt dues êtres prises à l’automne, d’où le choc des locaux en leur demandant notre route la première fois ! Cette fois, on est arrivées au village de Kandersteg un peu trop tard pour prendre les télécabines qui sont ouverts l’été (de début mai à fin octobre), mais assez tôt pour éviter la neige. Normalement, ce fameux télécabine d’Oescinensee vous permet d’accéder au lac sans grand effort depuis le village, pour 30 CHF (28,50€) l’aller-retour, ou 22 (21€) CHF l’aller simple. C’est ensuite à partir du lac que commencent les plus beaux chemins de randonnées, qui vous emmènent à de nombreux points de vue plus beaux les uns que les autres ! Mais comme je vous le disais, nous voilà sur place deux jours après la fermeture du télécabine, contraintes à rejoindre le lac à pieds par une petite rando de 1h20 qui se trouve également au départ de ce dernier. Si vous êtes un minimum sportif et habitué à marcher, vous serez sur place en moins d’une heure, le sentier n’a rien de compliqué ! Il va être un peu raide pendant 10 minutes, sinon il se fait très facilement au milieu des arbres et de la forêt.

Lorsqu’on arrive sur place je n’en crois pas mes yeux, ça y est j’y suis enfin ! Je suis officiellement à Oeschinensee, ce fameux lac qui me faisait de l’œil depuis 2017. Et je ne suis absolument pas déçue, je le trouve encore plus beau et plus grand en vrai ! En plus d’une parfaite réflexion des sommets enneigés dans le lac, la couleur de l’eau est absolument in-des-crip-ti-ble. D’un bleu envoûtant et intense qui provient de la fonte des glaciers qui l’entoure. On n’a qu’une envie ; se jeter à l’eau. On continuer de marcher autour du lac par sa rive gauche, en suivant le sentier numéro 8. Il commence à flanc de falaises avec une vue aérienne sur Oeschinensee, avant de grimper en épingle au bout du lac. On découvre des points de vues magnifiques, je ne pensais pas que c’était possible mais plus on prend de la hauteur plus c’est beau ! Mais comme Laura n’a pas trop l’habitude de marcher et qu’on venait de marcher plus d’une heure rien que pour accéder au lac, on ne fera pas la boucle complète de ce sentier numéro 8 qui vaut pourtant le détour. C’est déjà assez pour nos yeux, mais si vous avez la motivation ou alors si le télécabine est ouvert quand vous venez, c’est vraiment une boucle que je vous conseille de faire en randonnée, et qui ne fait que 400 mètres de dénivelé pour 2-3 heures de marche au total.

Prix : gratuit

 

 

 

Train/voiture et hôtel Chalet Royal 

Après cette longue journée à profiter d’Oeschinensee, un trajet de 2 heures de route nous attend pour rejoindre notre logement du soir situé à Veysonnaz, dans la région du Valais. Mais c’est un trajet peu commun, car en suivant notre GPS, il nous amène à la gare ferroviaire de Kandersteg, et nous fait prendre le train avec notre voiture. Oui oui, vous avez bien lu ! Après avoir réglé le péage au prix unique de 27€ par véhicule, on fini par monter dans un wagon du train, sans descendre de voiture ! Pendant une quinzaine de minutes, on passe dans un long tunnel qui nous permet de traverser tout une montagne, et de gagner 250 kilomètres contrairement à la route sans tunnel qui doit contourner plusieurs sommets. Une expérience un peu chère, mais un gain de temps considérable qui aurait doublé si l’on avait fait demi-tour.

Prix : 27€ CHF par voiture

 

Hôtel Chalet Royal

Tarif plus abordable pour notre hôtel de ce soir mais une chambre pas moins confortable, l’hôtel Chalet Royal à Veysonnaz est un peu excentré du spot que l’on à prévu pour notre dernière journée de road-trip demain, mais c’était bien moins cher que les autres logements disponibles sur place. On mange d’ailleurs dans le restaurant de l’hôtel « jumeau » au Chalet Royal situé juste en face, qui fait de très bonnes pizzas ! Si vous voulez prendre le petit-déjeuner le lendemain matin, il faudra rajouter 15 CHF par personne.

Prix : 88€ la chambre double en automne, sans petit-déjeuner

 

 

 

Jour 3 : Les Pyramides d’Euseigne et Lac Bleu d’Arolla

Les Pyramides d’Euseigne

Dernière journée de cette escapade suisse, ça passe trop vite ! Pour se rendre à notre spot du jour, on passe sous les célèbres Pyramides d’Euseigne, un phénomène naturel créée à l’époque où les glaciers arrivaient encore aussi bas dans la vallée, et qui ont forgés ces pics en pierres avec l’érosion. Il y a un parking de quelques places le long de la route pour s’arrêter les admirer et les photographier, mais hormis ça elles n’ont pas grand intérêt. En revanche, j’ai apprit à mon retour en France qu’il existait des sources chaudes juste un peu plus bas près de la rivière.. Un peu dégoûtée d’avoir raté ça, mais si vous êtes de passage dans le coin n’hésitez pas à vous renseigner pour les trouver ! J’aurais adoré les découvrir et en profiter, elles ont tellement de bienfaits pour le corps ces eaux chargées en souffre !

 

 

 

Lac Bleu, Arolla

Tout juste 40 minutes après être parties de notre hôtel, nous voilà arrivées au petit village montagnard d’Arolla connu pour son lac Bleu, joli à toutes les saisons. Il faut trouver une place où se garer à l’entrée du village, près des maisons en bois et du bassin. Le sentier démarre ici, et nous en met plein les yeux dès les premiers mètres ! Les arbres et montagnes sont aux couleurs de l’automne, encore plus qu’à Blausee et Oeschinensee. Je ne sais pas où donner de la tête tellement il y a de choses à regarder entre les mélèzes et les sommets enneigés.. Un vrai festival de couleurs ! La montée peut paraître un peu raide par endroit, mais on atteint le sommet rapidement, après une demie heure de marche. Une fois que vous passez devant les petits chalets en bois, le lac Bleu ne se trouve plus qu’à quelques mètres ! Et lorsqu’on arrive sur place, encore une fois on reste sans voix. L’eau est si transparente et si pure ! Contrairement à Oeschinensee, ici je n’ai pas résisté à une petite baignade en eau glacée. Puisque oui, la moitié du lac était déjà gelé à cause des nuits froides. C’est une rando familiale et très facile malgré quelques passages un peu plus raides que les autres, donc pour les plus gros marcheurs je vous conseille de continuer jusqu’au glacier, il paraît que ça vaut le détour ! En plus vous laisserez les trois quarts des randonneurs au lac Bleu, et profiterez ce cet endroit en plus petit comité ! Car même si le lac est extrêmement beau, il faut reconnaître qu’il est un peu victime de son succès, surtout en été..

Prix : gratuit

 

 

 

Budget du séjour

Vous avez été nombreux à me demander le budget nécessaire pour cette escapade de trois jours suite à mes story sur instagram, et le total pour deux personnes à été d’environ 700€, soit 350€ chacune absolument tout compris au départ de Aix-les-Bains : essence (65€), vignette suisse (38,50€), hôtels (363€), restaurants (156€), train/voiture (27€), courses et piques-niques (30€), entrée à Blausee (19€).

 

 

Clap de fin pour cette jolie escapade automnale en Suisse. Trois jours de bols d’air frais et en pleine nature pendant lesquels on a eu une météo de rêve et on en a prit plein les yeux ! Je me répète, mais c’était un vrai festival de couleurs et de belles découvertes ! Si vous avez des questions, des remarques, ou que cet article vous a simplement bien servit, n’hésitez pas à laisser un commentaire, ça fait toujours plaisir ! En attendant de nouveaux articles, on se retrouve sur Instagram ! 🙂

Et si vous voulez en savoir plus sur mes autres escapades en Suisse,  voici les autres articles en ligne :

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Caps novembre 8, 2021 at 10:50

    Pour avoir faire plusieurs roadtrip en Suisse (en van), il y a un défaut majeur qu’il est important de préciser. Les touristes ont tellement abusé en laissant les déchets traînés que les suisses ne sont pas fans des vanlifers et selon les cantons il est parfois très très compliqué de trouver des spots pour se garer. Et l’essence y est relativement chère… comme tout en Suisse comme tu l’as parfaitement précisé. Je viens d’y revenir après un roadtrip de 7 jours (d’où le fait d avoir commenté sur ton insta que désormais les 3/4 des téléphériques sont en maintenance) et beaucoup de cols sont fermés à cause de la neige. Mais je te rejoins sur le fait que la Suisse est un tableau grandeur nature et rien que pour ça j y retournerai encore et encore et ce, quel que soit la saison. Pour Kandersteg j’ai ri en lisant que tu t’es retrouvé dans une gare ferroviaire… on a eu la même surprise en suivant le GPS 😂 mais on a eu tellement peur de se retrouver en Italie, qu’on a fait demi tour et pris la vallée finalement (en van c est très agréable on a tout ce qu il faut dedans donc peut importe la route). Mais merci pour l info de ce train 😂

  • Reply Daniel novembre 10, 2021 at 11:26

    Bonjour Léa,

    Je te remercie pour ton article intéressant. Tu as de la chance d’habiter pas très loin de la Suisse car d’après tes magnifiques photos qui donnent envie de visiter, c’est un très beau pays. Je ne connais pas du tout la Suisse. Je t’envie car tu es très courageuse pour te baigner dans les eaux glacées. Je ne savais pas que tu habites à Aix-les-Bains.

    À bientôt.

  • Leave a Reply