Tignes – Des randos incontournables et accessibles à tous

juin 8, 2020

 

Me voilà de retour par ici pour vous parler plus en détails des balades et randos que j’ai faites dernièrement à la maison, et qui vous ont beaucoup plu en story. Elles sont toutes d’un niveau facile, et accessibles même aux moins sportifs et aux enfants ! Ce sont des randos que j’ai l’habitude de faire plusieurs fois par an depuis des années, et qui n’ont pas de difficultés particulière puisqu’elles ne nécessitent que quelques minutes de marche en général. Si vous décidez de pique-niquer dans ces endroits, rapportez vos déchets avec vous et ramassez ceux que vous trouverez s’il vous plait.. Évitez de sortir des sentiers et ne cueillez pas de fleurs, c’est comme ça que l’on préserve la montagne !

Où dormir ?

Comme vous le savez, j’habite depuis toujours à Val d’Isère. Je n’ai donc jamais eu besoin de trouver un logement pour explorer les alentours, car je suis sur place ! Mais si vous en recherchez un je vous conseille de réserver du côté de Tignes ou Val d’Isère via Airbnb, les locations d’appartement sont idéals pour la saison estivale, et bien plus abordables qu’en hiver. Si vous avez un peu plus de budget ou que vous préférez loger en hôtel, je vous conseille l’hôtel Les Campanules qui a une jolie piscine avec vue sur les montagnes sur sa terrasse, ou alors le chalet de ma meilleure amie au Villaret du Nial qui a la plus belle vue du coin !

 

img_5161

 

Le lac de la Sassière

On commence par la rando que j’ai prit l’habitude de faire dès que j’ai deux petites heures devant moi, celle qui mène au barrage du lac de la Sassière. Le lac est retenu par un barrage à plus de 2000 mètres d’altitude, au cœur de la Réserve Naturelle de la Grande Sassière. C’est une petite randonnée facile, que je ne me lasse pas de faire plusieurs fois chaque année. Le sentier, qui commence au niveau du lac du Saut, est large et quasiment sur terrain plat pendant toute sa durée ! Donc l’effort physique est loin d’être intense, surtout qu’on croise des dizaines de marmottes, des vaches, voir même des chamois ou bouquetins sur le chemin, ce qui change les idées ! Comme je vous le disais, c’est une rando que j’adore faire et refaire au cours des saisons car le décor n’est jamais vraiment le même ! Il y a de nombreuses cascades, ruisseaux et le lac de la Sassière encore gelé au début du printemps, il y a des herbes plus hautes et des centaines de fleurs en été, et des sommets déjà enneigés à l’automne ! Peu importe la période on en prend toujours plein les yeux, surtout que le lac à la particularité d’être niché au creux de grandes montagnes (notamment le sommet de la Tsanteleina qui culmine à 3602 mètre face à vous quand vous arrivez au lac), et donc d’avoir les sommets qui se reflètent à la perfection dans l’eau quand le vent n’est pas de sorti ! Pour un retour en boucle, je vous conseille de traverser le barrage et de redescendre par un sentier sur la droite qui vous ramènera au parking du barrage du Saut, ça rend la balade plus sympa ! Et je vous rappelle qu’il s’agit d’une Réserve Naturelle, les chiens sont autorisés mais doivent être tenus en laisse en permanence..

Départ de la rando : Pour accéder au départ de cette rando, il faut prendre la direction de Val d’Isère au barrage du Chevril, puis prendre sur la gauche après quelques tunnels vers le Villaret du Nial. Une fois ce village perché au dessus du lac du Chevril dépassé, continuez votre route jusqu’au parking du barrage du Saut quelques virages plus haut. Ici commence le large chemin de terre qui vous mènera jusqu’au lac de la Sassière en suivant le vallon !

Temps de rando : Il faut plus ou moins compter 45 minutes de marche à allure « normale » pour atteindre le lac, et 45 minutes de marche retour. Prévoyez 2 heures devant vous pour être tranquille.

 

img_5127.jpgimg_5129173b4469-af90-4ff1-9594-cc29b0665e52img_51162fcd3787-d046-4a9d-b2c9-91f3c70f37c1img_5117

 

 

La Gouille et la Cascade de Salin

Autre pépite que l’on peut trouver en montagne ; des cascades et des gouilles d’eau. Et sincèrement, la Gouille de Salin, qui est en fait une fait une résurgence provenant du lac de Tignes, fait partie des plus belles choses que j’ai eu pu voir à côté de chez moi ! Son eau est incroyablement claire (et fraîche), et le panorama qui l’entoure préservé et sauvage, avec vue sur le lac du Chevril dans le fond. Le sentier qui mène jusqu’à ces deux merveilles commence au niveau de Tignes le Lavachet, et est sans difficulté particulière, mais prévoyez quand même de bonnes chaussures ! Pour les amateurs de fleurs, vous aurez la chance d’en découvrir des dizaines sur votre chemin, car la commune de Tignes installe chaque été des petites fiches à côté de leurs pousses pour en savoir plus sur ces dernières. Un sentier botanique complètement naturel, protégé et en plein air ! Vous allez vous retrouver face à un ou deux croisements de sentiers, évidemment à chaque fois il faudra prendre la direction de « la Gouille de Salin ». Il faut toujours choisir le sentier qui continue tout droit ! Et après seulement quelques minutes de marche, préparez-vous à en prendre plein les yeux ! Je vous conseille d’être sur place entre onze et quinze heures, car c’est pendant cette tranche horaire que la gouille est ensoleillée.

Ce bassin d’eau turquoise niché au creux de la forêt coule ensuite le long de la roche et se transforme en cascade de plusieurs dizaines de mètres de haut ! Pour la trouver et pouvoir l’admirer, il faudra remonter un peu sur vos pas, puis prendre un sentier qui descend sur la droite (ou à gauche si vous venez du Lavachet) qui indique la direction de la cascade et du lac du Chevril. Et après seulement 10 minutes de marche supplémentaires dans un panorama encore exceptionnel, vous arriverez à destination ! Pour essayer d’apercevoir le sommet de la cascade, vous allez devoir vous tordre le cou, car elle est vraiment gigantesque et impressionnante ! Elle porte d’ailleurs le surnom du « voile de la mariée » par la forme qu’elle prend en coulant sur la roche. N’hésitez pas à tenter une douche rafraîchissante, il est plus facile de se baigner ici qu’à la gouille je trouve haha.

Départ de la rando : pour trouver le départ du sentier qui est un peu caché, il faut vous rendre à Tignes le Lavachet. Pour être un peu plus précise, une fois que vous avez passé le panneau « Tignes » à l’entrée de la station, prenez la première sur votre gauche. C’est une route qui descend légèrement au milieu de plusieurs chalets et qui passe à côté d’un télésiège. Ensuite, la route remonte, et tourne à droite. C’est ici que le sentier balisé commence juste à côté d’un pilonne en feraille ! Il faudra donc vous garer dans le coin si vous êtes en voiture, il y a quelques places gratuites un peu plus haut.

Temps de rando : Il faut environ 20 minutes pour aller jusqu’à la gouille, puis 10 minutes supplémentaires pour atteindre le bas de la cascade. En profitant un peu des lieux sur place, comptez 1h30 l’aller-retour.

Si vous aimez marcher, je peux vous proposez une randonnée plus longue qui passe par ici, avec un départ qui se fait de Tignes ou Val d’Isère (ce que je fais). Après être passé par la Gouille puis la cascade de Salin, continuez de suivre le sentier en suivante les panneaux « ancienne carrière » puis « Val d’Isère ». Vous longerez le lac du Chevril et puis les gorges avant d’arriver à Val d’Isère. Dépassez les grands bâtiments gris appelés « la Daille », puis remontez le ruisseau sur votre droite jusqu’à trouver un sentier en terre qui vous ramènera à Tignes après avoir prit de la hauteur jusqu’au plateau de Tovière. Cette plus longue randonnée dure environ 3 heures pour une douzaine de kilomètres où on en prend plein la vue !

 

598a27a2-81c5-4903-91b3-ef1b24694935img_531449a984da-93ed-486f-abd4-bb6d9b87234dimg_55491204a073-151c-4c14-957a-4d95a1e6040d

 

 

Le lac du Chevril et la cascade du Villaret-du-Nial

Je ne considère pas vraiment ces « spots » comme des randos car je n’ai pas vraiment de nom ni d’indications précises à vous donner. C’est des lieux que j’ai découvert il y a des années, ma meilleure amie habitant dans un petit village entre Tignes et Val d’Isère, au Villaret-du-Nial. Pour admirer cascade et les différents points de vue de la rivière sur le lac, il suffit d’emprunter le même chemin que pour la randonnée du lac de la Sassière, et de tourner à gauche après un tunnel pour rejoindre le Villaret-du-Nial quand vous êtes sur la route en direction de Val d’Isère. Juste avant d’arriver au petit village, la route monte en deux petites épingles à côté de cette fameuse cascade, où vous pourrez vous garer pour profiter du paysage et des alentours.

En ce qui concerne le point de vue plus en hauteur qui donne une vue imprenable sur le lac du Chevril, il faudra vous garer au même endroit, près de la cascade. La rando pour atteindre la Croix se fait par un sentier qui monte sur la rive droite du ruisseau, et donne de jolis points de vue sur les bassins des gorges et ses petites cascades. A une quinzaine de minutes du sommet, vous passerez sur un petit pont en bois qui vous fera changer de rive. Si vous voulez atteindre la Croix il faudra sortir légèrement du sentier vers la fin, pour grimper sur une colline à votre gauche. Je vous conseille de continuer de suivre le sentier quelques mètres plus loin car il mène à un autre point de vue incroyable  au sommet d’une falaise. Il y a souvent du vent là-haut, prévoyez un petit pull pour profiter pleinement du panorama !

Départ de la rando : pour tous ces spots, il faudra vous garer au niveau de la cascade sur la route du Villaret-du-Nial. Le sentier pour atteindre la Croix commence sur la gauche après avoir dépassé les premiers chalets du village. Le sentier qui traverse le ruisseau à ce même endroit peut y mener aussi, il sera juste un peu plus long. Si vous choisissez celui qui ne le traverse pas et qui reste sur la rive droite, vous y serez plus vite ! C’est aussi beau d’y aller en pleine journée qu’au coucher du soleil, les lumières sont incroyables à toutes les heures de la journée !

Temps de rando : la montée jusqu’à la Croix dure une petite heure en partant de l’entrée du village du Villaret-du-Nial.

 

24967ee3-f02b-4c2f-ae0e-acc8da90f53dimg_51310c16e15d-5f15-44fe-90ae-fb892f1cec2cimg_5128

 

 

Les Brévières

Je terminerai par la plus facile des randos, qui ressemble plus à une balade. La commune de Tignes est divisée en plusieurs hameaux, et il faudra se rendre à Tignes-les-Brévières pour commencer la balade. Pour le côté un peu plus historique, sachez qu’avant de devenir un mignon et petit village de montagne, ce hameau avait été construit uniquement pour loger les ouvriers qui ont construits le barrage de Tignes il y a plus de 70 ans ! Car avant que Tignes ne soit dispatché en plusieurs hameaux autour du lac du Chevril, le village initial se trouvait à la place de cet énorme lac artificiel. Les Tignards se sont retrouvés expulsés contre leur gré, devant abandonner leurs maisons qui sont depuis noyées sous le lac. EDF, venu en repérage à l’époque, a vu du potentiel pour créer de l’électricité ici, et malgré de nombreuses lettres et appels passé au maréchal Pétain qui avait pourtant rassuré la population sur ce gigantesque projet qui n’était pas sûr de voir le jour, les locaux se sont retrouvés impuissants et ont dû accepter ce qui arrivait après avoir tout tenté.. Aujourd’hui les générations ont passées, et rares sont les personnes qui ont connues « l’ancien Tignes ». Si vous vous rendez à Val d’Isère, vous passerez à côté de la statue de la Sarrazine qui veille sur l’ancien Tignes sous les eaux au niveau du Villaret-du-Nial.

Pour en revenir à la balade, un grand parking à l’entrée du village vous permettra de vous garer sans problème. Même si il est possible de faire une boucle autour du cours d’eau, je vous conseille plutôt de faire un aller-retour du côté forêt, c’est plus sympa que de marcher sur la route ! L’idéal est d’y aller pour pique-niquer, le coin est vraiment sympa avec de grands espaces. Même si c’est la rando la plus facile de l’article, on en prend pas moins plein les yeux avec la couleur de l’eau bleue turquoise. Un vrai lagon !

Départ de la rando : partez du village de Tignes-les-Brévières.

Temps de rando : Comptez une trentaine de minutes pour faire l’aller-retour du village jusqu’à la petite centrale.

 

img_5564img_55672005b5c6-f06f-4178-a27d-8abdf1aabdf9img_5576

 

J’espère vous avoir partagé la passion que j’ai pour mes montagnes à travers cet article remplit de photos, et que vous aurez prochainement l’occasion de faire ces petites randos si vous êtes dans le coin. Si vous avez des questions, des remarques, ou que cet article vous a simplement bien servit, n’hésitez pas à laisser un commentaire ça fait toujours plaisir ! En attendant de nouveaux articles, on se retrouve sur Instagram ! 🙂
Et si vous voulez en savoir plus sur mes escapades en France, voici les autres articles en ligne qui peuvent vous aider :

 

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Daniel juin 11, 2020 at 3:11

    Bonjour Léa,

    Je te remercie pour l’article de ton département et ta région qui est magnifique, j’adore les paysages. Tu as vraiment de la chance de pouvoir vivre dans les plus belles montagnes de France et en pleine nature. Tu as aussi raison de rappeler le côté écologique car je suis comme toi, j’aime bien la nature et je veux qu’on la respecte car ça me dégoûte quand je vois les gens qui jettent n’importe quoi dedans et aussi quand ils coupent les arbres.

    A bientôt.

  • Reply Itinera magica juin 19, 2020 at 5:40

    C’est tellement beau ! Merci pour l’inspiration !

  • Reply La Valise à Fleurs (Nathalie) juillet 21, 2020 at 7:59

    Jolies photos, ça donne envie !
    Mes vacances en Irlande venant d’être annulées je vais probablement aller dans le coin cet été comme mes parents n’habitent pas loin.
    Je me demandais est ce que tu recommandes le lac de la Sassière en août ? Je trouve ça magnifique quand la glace sur le lac est en train de fondre, mais j’imagine que c’était plutôt au début de l’été ? Merci d’avance pour tes réponses 🙂

    • Reply leadorablee juillet 25, 2020 at 3:06

      Hello Nathalie,
      Alors oui je terecommande le lac de la Sassière en Août, il est magnifique à toutes les saisons ! Mais effectivement l’eau ne sera plus gelée.. Par contre tu peux trouver ce genre de paysages en poussant la rando un peu plus loin (environ1h de marche en plus) jusqu’au glacier de Rhêmes-Golette ! Ou regarder mon artcile sur Bonneval-sur-Arc il y a des glaciers égalements 🙂

  • Reply Océane août 25, 2020 at 5:31

    Salut Léa,
    Tes photos et articles sont vraiment top et donnent vraiment envie ! J’ai dans l’idée d’en faire quelques-unes prochainement.
    Je souhaiterais savoir si tu sais si toutes ces randonnées en montagnes ainsi que les deux autres (dans l’autre article) sont accessibles aux chiens ?
    Merci d’avance pour ta réponse et au plaisir de voir de nouvelles photos 😊

    • Reply leadorablee septembre 3, 2020 at 11:38

      Hello Oceane, à priori oui, mais tenu en laisse 😊 merci pour les compliments ça me fait plaisir !

    Leave a Reply