Un week end au Mont Blanc, entre Courmayeur et Chamonix

 

Même en habitant à la montagne quasiment toute l’année, les voyages ou week-ends à la montagne resteront toujours mes séjours préférés ! Que voulez-vous, quand on tombe amoureux de la montagne, c’est pour toujours. Et comme je suis née ici, c’est encore pire ! La nature brute, les grands espaces, ce silence infini.. Je ne m’en lasserais jamais.  Le Mont-Blanc  est une montagne qui m’a toujours fait de l’œil, et que j’aperçois depuis des années de loin, depuis les pistes de ma station.

A la base, je voulais donc aller à Chamonix pour admirer le massif du Mont-Blanc de plus près, et plus précisément monter à l’Aiguille du Midi. Vous savez, c’est là-bas qu’existe la célèbre « attraction » du pas dans le vide, qui consiste à entrer dans un cube en verre, et à vous retrouvez avec plus de d’un kilomètre de vide sous vos pieds ! C’est une sortie qui coûte assez chère (environ 60€ par personne), mais qui d’après moi est à faire au moins une fois dans sa vie ! Malheureusement, j’ai apprit qu’un câble à été détecté comme défectueux, et le téléphérique pour accéder à la plus haute aiguille de Chamonix reste donc fermé le temps des travaux. Quelle déception ! J’ai donc continué à fouiller sur instagram pour remplacer cette activité, en ciblant même les stations voisines telles que Megève, Sallanches, Cluses.. Puis j’ai fini par trouver mon bonheur quand je suis tombée sur des photos de la pointe de Helbronner ! C’est le même principe que l’Aiguille du Midi mais côté Italien, ouvert seulement depuis 2015 ! Se retrouver à 3500 mètres d’altitude, entre les glaciers du Mont-Blanc, profiter d’une vue vertigineuse grâce aux nombreuses baies vitrées, je dis oui ! Ni une ni deux, avec Xavier (mon copain) on fait nos valises sur un coup de tête avant de démarrer la voiture pour un mini road-trip !

 

Jour 1 – Tunnel du Mont-Blanc,  Hôtel Locanda Bellevue

Il est 17 heures lorsque l’on prend la direction le tunnel du Mont-Blanc. C’est un tunnel routier qui relie la ville de Chamonix en France, à celle de Coumayeur, en Italie ! Comme son nom l’indique, le tunnel passe sous le Mont-Blanc et mesure 11,6 kilomètres de long. L’accès y est réglementé, et certaines mesures de sécurité sont à respecter, comme les distances de sécurité, depuis l’incendie de 1999. La traversée est bien évidemment payante, et pas des moindres ! Je vous ai trouvé un tableau sur internet qui indique les différents prix en fonction de votre véhicule. Vous remarquerez très vite qu’il est plus avantageux d’acheter un aller-retour directement plutôt qu’un aller simple !

 

Véhicules  Aller simple Aller – retour
Voitures €44,40 €55,40
Motos €29,40 €36,90
Caravanes €58,80 €73,90

 

C’est donc seulement après 20 minutes de tunnel et une quinzaine de minutes en Italie que nous arrivons à l’hôtel Locanda Bellevue dans le centre du village de Pré-Saint-Didier. L’accueil y est chaleureux et même français ! La réceptionniste nous fait visiter les lieux, et nous emmène découvrir notre chambre avec vue sur les montagnes. C’est une belle surprise, car tout est en bois avec une une décoration simple, soignée, et dans un style montagnard. Tout ce qu’on voulait pour se dépayser le temps d’un week-end !

Il est déjà tard, et nous préférons rester à l’hôtel pour dîner. Ça tombe bien, en étant clients de l’hôtel, nous avons le droit à une remise de 10% sur la note du repas ! Reste à savoir si on a prit la bonne décision en mangeant ici ! A ma grande surprise, le restaurant est plein à craquer et les plats qui passent sous nos yeux ont l’air délicieux ! La serveuse nous emmène jusqu’à notre table, située juste à côté du pizzaïolo et de son four à bois ! Il ne nous en faut pas plus pour savoir quoi commander.. C’est une évidence, une bonne pizza italienne ! L’attente n’est pas trop longue, et les pizzas sont énormes et délicieuses. Pour vous dire, je place même cette pizza dans mon top 5 des meilleures pizzas de ma vie ! (La première étant une mangée à Rome). Mais malgré notre immense appétit, impossible de finir notre assiette. C’est donc à contre cœur que nous laissons quelques parts de pizzas dans nos assiettes..

Entre le prix de la chambre, le petit-déjeuné, nos deux pizzas et nos boissons, la soirée nous revient à environ 100€ pour deux ! Un prix plus que raisonnable, sans oublier la bonne position de l’établissement, et sa vue sur le massif du Mont-Blanc.

 

 

 

Jour 2 Skyway Monte Bianco, Spa Qc Terme, Hotel Mont-Blanc

C’est tout excités que l’on se lève ce matin, il est enfin temps de (vraiment) commencer notre week-end ! Il est à peine 7:15 lorsqu’on passe la porte de la salle du petit déjeuné. Du sucré, du salé, des œufs, du pain, des fruits.. Il y a différentes petites choses à grignoter, mais rien d’exceptionnel non plus ! Pour le prix de la nuit (je me répète), ça vaut largement le coup ! Aller, il est temps de charger la voiture pour aller admirer le Mont-Blanc de plus près ! Il faut revenir un peu sur nos pas pour tomber sur le téléphérique de Courmayeur, appelé « Skyway Monte Bianco ». La route est indiquée, et ce n’est qu’à 10 minutes de Pré-Saint-Didier.

Il y a quelques places gratuites à l’entrée du petit village  juste au dessus du départ du Skyway, mais elles ne sont pas souvent disponibles ! Sinon il faudra aller vous garer au parking payant, indiqué par les panneaux. On est un peu étonnés de ne voir que des skieurs déjà équipés de leurs chaussures de ski et de leur casque au pied du télécabine. On est les seuls habillés en civil ! J’en viens presque à me demander si on a le droit d’y accéder en tant que piéton.. On achète chacun un billet aller/retour jusqu’au sommet, au prix de 52€ par personne. On monte à bord de la première télécabine à 8:30, un peu serré à tous ces skieurs !

Puis quand la remontée mécanique démarre, magie ! La boule transparente qui nous entoure se met doucement à tourner à 360 degrés. On peut dons profiter d’une vue panoramique tout en prenant de la hauteur, je n’avais jamais vu ça. Et les deux téléphériques à prendre pour atteindre le sommet possèdent ce système incroyable. Une vraie merveille de technologie !

 

 

Arrivés au sommet, tous les skieurs empruntent la porte qui donne sur l’extérieur, alors on opte pour une visite au chaud pour le moment. On tombe directement sur la fameuse salle en baies vitrées que j’avais vu sur instagram la veille. Et comment vous dire.. Que c’était encore plus beau en vrai, et très impressionnant ! Même le sol a été réalisé avec des baies vitrées, on a l’impression de marcher dans le vide ! Sans parler de la vue sublime à quelques mètres du fameux Mont-Blanc ! Le coup de cœur est immédiat, j’aime déjà cet endroit !

 

 

Après avoir photographié ce lieu sous tous les angles, il est temps de découvrir l’extérieur et ses paysages féeriques qui ont l’air figés dans le temps. On en prend plein les yeux, et on en perd les mots.. La montagne brute comme je l’aime, vierge de toute trace de l’homme..

 

 

Après avoir vu ce paradis blanc, je ne voulais plus partir, et même m’installer ici.. Avoir mon propre petit chalet en bois avec d’énormes baies vitrées pour pouvoir admirer ces paysages toute la journée.. Bref, il est temps d’arrêter de rêver, et d’aller se réchauffer au restaurant de l’installation avec un bon chocolat chaud. A ma grande surprise, les prix sont plus qu’abordables pour un restaurant d’altitude avec une vue panoramique. Tout en sirotant notre boisson chaude, on observe des skieurs équipés descendre en hors piste, faire de la rando, et même du speedriding (mélange de ski et de parapente).

 

 

J’aurais clairement pu rester ici, à 3500 mètres d’altitude, toute la journée. Mais pour respecter notre programme il est l’heure pour nous de redescendre.. Il est déjà presque 13 heures, alors qu’on avait prévu de redescendre pour midi.. Oups ! Le côté positif de la descente en télécabine, c’est qu’il n’y aura pas tous les skieurs avec vous dans la cabine, car ils seront redescendu en ski ! On a donc pu profiter entièrement de l’espace et en prendre une dernière fois plein les yeux..

 

Conseils :

  • Faire une pause entre les deux téléphériques : si vous n’avez pas l’habitude de l’altitude ou si votre corps réagit mal à la diminution d’oxygène, prenez votre temps entre les deux remontés mécaniques et reprenez votre souffle ! La vue est déjà sublime vue du premier tronçon, puis il n’y a pas de limite de temps dans la journée pour utiliser votre ticket.
  • S’habiller chaudement : même si à Courmayeur il fait chaud, même si le soleil à l’air de taper fort aujourd’hui, prenez une veste chaude et un bonnet pour monter admirer la vue du pic de Helbronner, il fait souvent bien moins chaud que l’on ne l’imagine !
  • Explorer tous les chemins : n’hésitez pas à vous perdre dans les galeries, les pièces, les passerelles ou encore les escaliers destinés au public ! Chaque endroit est plus beau que le précédent, ce serait dommage d’en perdre une miette.

 

 

On redescend du paradis pour en trouver un autre, puisqu’on a prévu de passer l’après-midi au spa QC Terme Monte Bianco ! Avant d’être un spa, cet établissement est d’abord un hôtel 3 étoiles où les couples et familles viennent se détendre. La brochure indiquait 1000 m² de salles et bassins, avec une vue directe sur le Mont-Blanc. On a hâte de découvrir ça ! Il y a plusieurs places de parking disponibles juste devant l’établissement, ce qui nous indique le niveau de fréquentation actuel : on ne devrait pas se marcher dessus ! On demande deux entrées pour le spa à l’accueil, qui nous coûte 48€ chacun. On nous donne une carte, à échangé à l’étage inférieur contre serviettes, peignoirs, et claquettes avant de nous indiquer la direction du spa. N’oubliez pas d’apporter de la monnaie avec vous, car pour fermer le casier, une pièce de 1€ est demandée !

 

 

Une fois changés, direction le spa ! Et à notre plus grande surprise.. Il est complètement vide. Pas la moindre personne en vue, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Comme de bons clients, on commence par faire le tour des aménagements pour découvrir la totalité des lieux ; il y a plusieurs salles de bien être, bassins, hammam, sauna intérieur et extérieur, piscine chauffée avec vue sur le Mont-Blanc.. Avec toutes les explications d’utilisation et les bienfaits de chacun traduit en français. Il y a même un distributeur d’eau fraîche et de jus de pomme pour rester hydrater tout au long de la journée. Le petit point négatif est pour moi l’absence de buffet. On comptait grignoter quelques fruits ou yaourts sur place, mais il fallait encore débourser une quinzaine d’euros par personne, ce que nous n’avions pas prévu.. Tant pis, pas de repas, on mangera mieux ce soir ! Il est 17 heures et les clients de l’hôtel commencent petit à petit à entrer dans le spa, et même si ils sont peu nombreux, on décide de retourner aux vestiaires nous changer, et utiliser les produits mis à disposition par l’établissement (shampoing, après-shampoing, crèmes..).

 

 

Il existe un autre établissement à quelques mètres de là, le QC Terme de Pré-Saint-Didier, qui propose quelque chose de similaire au QC Terme Monte Bianco. Je l’ai testé il y a deux ans, et c’est un service plus « complet » qui y est proposé, mais également avec plus de monde. L’entrée est également au prix de 48€ par personne avec peignoir, serviette et claquettes. Mais le spa est trois fois plus grand que le précédent, et surtout avec un buffet de fruits, yaourts, gâteaux et jus de fruits à volonté et compris dans le prix de l’entrée. Voilà donc pourquoi je m’attendais à trouver un buffet dans notre spa de la journée !

 

Conclusion :

  • QC Terme Monte Bianco : 

+ la tranquillité, la vue sur le Mont-Blanc

– peu de bassins et de salles différentes, l’absence d’un buffet

  • QC Terme Pré Saint Didier : 

+ le nombre de bassins et d’aménagements, le buffet gratuit

– la fréquentation élevée du spa

 

 

C’est reparti pour la traverser du tunnel du Mont-Blanc ! Si comme nous vous achetez directement l’aller-retour la première fois (ce que je vous conseille de faire), faites bien attention à ne pas perdre ou jeter ce ticket unique qui vous servira de passe retour ! On n’avait aucune idée de ce qu’on en avait fait juste avant d’arriver au tunnel, on a dû retourner toute la voiture pour finalement mettre le doigt dessus au dernier moment ! Ouf ! En à peine 30 minutes, nous voilà de retour en France, et à la deuxième et dernière étape de notre voyage ; à Chamonix. On trouve sans grandes difficultés l’Hôtel Mont-Blanc (oui oui, on reste toujours dans le même thème du Mont-Blanc, ahah), qui possède un parking privé et gratuit derrière un portail électrique. C’est un bâtiment à la façade plutôt atypique, qui nous transporte quelques années en arrière avec un style ancien. Pourtant, il bien s’agit d’un hôtel 5 étoiles réputé dans la région.

Le bagagiste nous retrouve directement sur le parking pour nous aider à prendre nos bagages, et nous emmène à la réception. C’est ensuite au tour de la réceptionniste de prendre le relais, et de nous faire visiter les parties communes du rez de chausser encore peu fréquentées en cette fin d’après-midi. Bar en rondins de bois, salon avec piano, bibliothèque  et restaurant, chacune de ces salles spacieuses est décorée avec gout, et avec la particularité d’avoir un plafond très haut ce qui donne encore plus de charme au lieu. On se croirait dans un château ! Pour ce qui est du spa, il faut descendre au sous-sol. Les portes de l’ascenseur s’ouvrent, et l’on sent une odeur chaude et enivrante nous accueillir. La réceptionniste nous apprend que l’hôtel est en collaboration avec la marque Clarins, donc la quasi totalité des produits utilisés ici sont de cette marque, même les échantillons de crème et les shampoings disponibles en chambre. La visite continue par un couloir lumineux et coloré. On passe devant des salles de hammam, sauna et sport, avant d’emprunter les escaliers qui mènent au paradis ; le jacuzzi et la piscine extérieure chauffée. Je sais clairement où je passerais mon temps libre durant le séjour !

 

 

Il est temps de découvrir notre chambre, située au 4ème étage. On apprend dans l’ascenseur qu’on a été surclassés dans une suite junior.. Quelle chance, c’est quelque chose qui ne m’était encore jamais arrivé ! Lorsque l’on pousse la porte d’entrée, on en reste bouche bée ; la chambre est plus grande que notre appartement ! Tout est en taille XXL ici : le lit, la baignoire, la douche.. Vu la taille du matelas on ne risque pas de se croiser de la nuit avec Xavier ! Et la vue de nos fenêtres donne directement sur la piscine de l’hôtel et le Mont-Blanc ! Décidément, on l’aura vu sous les angles après ce week-end je crois ! Il y a même une bouteille de champagne et des macarons sur le bureau pour nous souhaiter la bienvenue. Et je vous ai dit que la douche pouvait également se transformer en hammam privatif ? Et que tout ce qui est dans le minibar était gratuit ?

 

 

Avant d’aller manger, on décide de se promener dans la ville de Chamonix, où règne une ambiance de fête grâce à ses nombreuses façades décorées et colorées. Mais pour tout vous dire, la ville n’est clairement pas un coup de cœur. Il n’y règne pas la même ambiance qu’en station de ski et on ne retrouve pas de jolis chalets en bois, de trottoirs enneigés ou de pistes de ski à proximité. Malgré tout ça, un restaurant appelé « Joséphine » nous attire au coin d’une rue, avec ses nombreuses lumières et sa décoration un peu à l’ancienne, avec du bois et de grosses lanternes. Parfait, mon repas préféré est à la carte, la fondue savoyarde ! Le personnel est souriant et aux petits soins, mais malheureusement la fondue n’était vraiment pas très bonne.. Et je sais de quoi je parle ! En revanche, si vous êtes un fan de fruits de mer, les produits devraient vous plaire, puisque le restaurant est réputé pour ça. Même avec un œil de végétarienne, je peux vous dire que les plats avaient l’air de qualité ! Mais si comme moi vous recherchez un restaurant qui propose des plats montagnards tels que la fondue ou la tartiflette, passez votre chemin.

A notre retour à l’hôtel, on découvre un joli sachet de meringues sur le lit, accompagné d’une petite carte où est inscrite la météo de demain. Une petite attention qui a fait son effet !

 

 

Jour 3 – Hôtel Mont Blanc, Mer de Glace

Comme prévu, je n’ai pas croisé Xavier de la nuit sur cet immense matelas, seulement aperçut au loin ! Si vous êtes du genre matinal comme moi, je vous conseille d’être le premier à profiter de la piscine de l’hôtel ! Elle ouvre à 7:30 chaque matin, ainsi que le reste des installations (sauna, hammam, salle de sport..)  La majorité des clients dorment encore à cette heure là, et vous aurez toute la tranquillité du monde !

 

 

Il est 9:00 lorsqu’on rentre de notre petite escapade matinale, on arrive juste à temps pour accueillir le petit-déjeuné servit en chambre ! Et comme il nous reste encore du temps pour profiter des lieux, on décide d’aller s’installer dans notre bain de mousse pour dévorer tous ces bons produits face au Mont-Blanc ! Je crois qu’on a eu les yeux un peu plus gros que le ventre, puisqu’on n’a pas réussit à finir tout notre plateau..

 

 

Finalement, on n’aura même pas eu le temps de tester notre douche/hammam privatisée, puisqu’il est presque 11:00, et nous avons un train à prendre ! Et oui, après avoir fermé nos bagages et rendu les clés de la chambre, nous voilà en train de garer notre voiture près de la gare de Montenvers, située juste derrière la gare sncf. L’ancienne et typique locomotive de la gare trône devant les grillages, pendant que sa remplaçante rouge flamboyante nous attend. On apprend au guichet que la grotte de glace est fermée exceptionnellement quelques jours, ce qui rend sa visite impossible. Entre l’aiguille du Midi et  ça, ça fait beaucoup d’activités annulées pour un week-end ! Mais on voulait tellement voir cette mer de glace de nos propres yeux avant qu’elle ne fonde encore davantage, qu’on achète quand même les billets, au prix de 33,50€ l’aller-retour. Le conducteur du train nous presse un peu, le départ est imminent ! On grimpe donc dans le train rouge qui a de sérieux airs du Poudlard Express !

 

 

Le voyage commence, et on se retrouve vite à gravir la montagne dans la forêt. On se croirait dans un conte de fée ! On commence par apercevoir des sapins, puis on passe dans quelques tunnels, avant de profiter d’une vue panoramique sur la ville de Chamonix. En à peine 20 minutes, nous voilà arrivés à la Mer de Glace ! Le temps semble s’être arrêté ici, il n’y a pas un bruit et l’air et froid. On se dirige directement vers la plateforme pour observer la mer de glace, qui à l’air de couler entre les montagnes. C’est le plus grand glacier français, qui mesurait encore 11 kilomètres de long il y a quelques années, et descendait jusque dans la vallée de Chamonix. Le temps n’est pas vraiment de notre côté, mais on a la chance d’apercevoir le sommet des aiguilles rocailleuses qui trônent au dessus de la mer de glace, juste avant que le brouillard ne vienne s’en mêler !

 

 

On poursuit notre visite avec la galerie des cristaux et le glacorium, situé un peu plus bas. Ce dernier nous explique à travers photos et vidéos l’évolution de la fonte du glacier à cause du réchauffement climatique. Les clichés avant/après de la mer de glace sont assez impressionnants, voir même désastreux à regarder. J’en avais le cœur serré ! Certaines personnes qui viennent ici d’années en années voient même la différence à l’œil nu.. En effet, d’après les prévisions des spécialistes, ce glacier pourrait entièrement disparaître en moins de 30 000 ans, alors que l’épaisseur de la glace mesure près de 200 mètres (400 mètres il y a quelques années). On apprend également les facteurs qui accélèrent ce réchauffement climatique (notamment l’homme), ainsi que les différents animaux qui vivent à l’intérieur des glaciers.

 

 

Une heure nous aura suffit à faire le tour du site, puisque la grotte de glace n’est pas accessible, ni le restaurant panoramique. Un dernier au revoir à la mer de glace et nous voilà à bord du petit train de Montenvers pour 20 minutes de voyage. Il est maintenant temps de rentrer à la maison, mais ce sera avec des étoiles plein les yeux ! Je ne regrette pas d’avoir raté l’Aiguille du midi car la découverte du Skyway Monte Bianco était incroyable. Mais je reviendrais quand même un jour la faire, ainsi que la grotte de glace !

J’ai clairement passé l’un des meilleurs week-ends de toute ma vie et je suis déjà en train de prévoir une autres sortie vers le Mont-Blanc côté italien, mais cette fois ci je viendrais avec mes skis !

 

Comme d’habitude, on se retrouve sur instagram pour suivre mes aventures en direct ! Pour ce qui est de l’hôtel Mont-Blanc, j’ai été gentiment invitée sur place, mais je reste libre de mes ressenties et de mes écrits.

One Reply to “Un week end au Mont Blanc, entre Courmayeur et Chamonix”

  1. C’est merveilleux ton week-end !!! Je te souhaite une bonne et heureuse année 2019 !!! Et surtout la santé. Continues a nous faire partager tes expériences de voyages et autres.

Laisser un commentaire