Une journée à la découverte d’Athènes

 

Hello tout le monde ! Si je reviens sur le blog aujourd’hui, c’est pour enfin vous parler plus en détails de mon voyage en Grèce, et plus particulièrement dans les îles des Cyclades, avec ma copine Laura. Enfin.. avant d’arriver sur ces petites îles, nous avons fait un arrêt à la capitale, Athènes, et avons décidé d’y consacrer une journée entière !

Je me suis toujours imaginé qu’il y avait un tas de choses à voir à Athènes.. Entre toutes ces légendes, ses mythes et ses innombrables dieux et déesses ! Pourtant, lors de mes petites recherches d’avant voyage, je n’avais pas trouvé tant de chose à voir que ça. Pour tout vous dire, je n’ai même rien trouvé à découvrir ou observer. Hormis l’Acropole, évidemment ! Une seule journée à Athènes allait être suffisante finalement, moi qui pensais manquer de temps sur place..

Nous avons finalement sélectionné deux choses à voir dans notre journée : l’Acropole et le quartier de Plaka.

 

 

L’ACROPOLE

L’Acropole d’Athènes est un immense rocher plat de 300 mètres situé à plus de 150 mètres de hauteur, au centre de la capitale. Le lieu à tenu plusieurs rôles dans le passé, notamment celui de citadelle. Tous les monuments que la Grèce antique nous a laissé fait qu’aujourd’hui, l’Acropole est l’un des sites les plus visités au monde. On y retrouve le théâtre de Dionysos, ainsi que plusieurs temples et statues de divinités, sans oublier une vue à 360 degrés sur la capitale de la Grèce.

 

Comment s’y rendre ?
– en métro : le réseau de métro comprend 3 lignes récentes à Athènes, ce qui permet à la capitale de très bien desservir sa population. Pour l’Acropole, se rendre jusqu’à l’arrêt « Acropoli », sur la ligne 2, rouge.
– en tramway : ce dernier desserre moins bien la ville que le métro, mais vous permet de vous rendre jusqu’à la côte, et ainsi profiter de l’air marin !
– en bus : de l’aéroport au au Pirée (le port), de nombreux bus desservent les alentours de l’acropole. Les bus numéros 1, 5, 15, 040, 230 vous y emmènent. N’hésitez pas à demander votre chemin aux grecs qui seront ravis de vous l’indiquer !
– en taxi : les rues du centre ville sont très sollicitées par les véhicules, et il faudra s’armer de patience pour accéder à ce que vous voulez, surtout aux heures de pointes. La majorité des rues sont à sens unique. Privilégier donc les trajets en taxi à l’extérieur du centre ville., les tarifs sont plus attractifs que ceux en France.

 

Les horaires d’ouverture ?

Tous les jours de l’année, le site ouvre ses portes de 8:00 à 17:00, même 20:00 pendant la saison estivale. Il existe néanmoins quelques jours où le site ferme : le 1er janvier, le 25 mars, le 1er mai, le dimanche de Pâques ainsi que le 25 et 26 décembre.

 

Le prix d’entrée ?

Sachez qu’il est impossible de réserver son billet à l’avance via internet, et que vous serez donc obligé de l’acheter directement à la billetterie à l’entrée du site. Comptez 20€ pour l’entrée sur le site traditionnel et à tous les monuments, et 30€ si vous souhaitez également visiter des musées comme le musée archéologique de Kerameikos, le musée de l’ancienne Agora.. Vous pourrez aussi prendre un guide, qui vous fera directement passer avec lui, et qui vous expliquera tout le site en détails. Si j’avais su plus tôt que c’était possible, j’en aurais sûrement pris un !

 

 

 

Notre hôtel Divani Apollon Suites étant excentré du centre ville et situé près de la mer sur la côte Ouest, il fallait commencer par nous rendre dans le centre d’Athènes pour pouvoir découvrir ces fameuses et célèbres ruines grecques. Notre établissement à mis en place un fonctionnement de navettes gratuites à heures fixes, mais le premier départ est trop tard pour nous, car nous voulons être sur le site tôt afin d’éviter la foule. Notre départ se fait aux alentours de 8 heures de l’hôtel. Nous prenons donc un taxi jusqu’à l’arrêt de métro le plus proche, avant de continuer notre trajet sous terre. Sachez que cette ville est plutôt bien organisée, et très bien desservit grâce à ses bus, ses gares de métro et ses taxis. Un ticket de métro coûte 1,60€. C’est donc 15 minutes de taxi et et 15 minutes de métro plus tard, que nous arrivons dans le centre de la capitale. Des panneaux indiquent le lieu, et c’est très facilement que nous trouvons l’entrée du site. Il n’y a pas encore la queue à la billetterie, mais l’on remarque pas mal de personnes se diriger dans la même direction que nous.. On arrive à temps ! Nous prenons chacune l’entrée à 30€, pour ne pas se voir bloquées par quoi que ce soit à visiter sur le site. Une fois à l’intérieur, nous nous laissons guider pas le chemin, et par les panneaux fléchés. Le chemin grimpe un peu, et sous le soleil je vous conseille vivement d’emporter une bouteille d’eau avec vous, même tôt le matin. Nous passons devant de nombreuses statues, des ruines, ainsi que le théâtre de Dionysos. Nous passons d’ailleurs de longues minutes à admirer ce dernier. Cette vue plongeante avec la ville d’Athènes derrière, c’est un magnifique panorama ! Et puis.. Ça nous permet de reprendre un peu notre souffle car mine de rien, ça grimpe !

 

img_3460

img_3461

img_3465

img_3467

 

En revanche, plus les minutes passent, plus le site se remplit. Et on y trouve en majorité des groupes de personnes asiatiques comme dans tous les lieux touristiques ! On se fait un peu bousculer, piquer la place pour les photos, il est temps de continuer notre chemin ! Il ne nous reste que quelques marches pour atteindre le sommet de l’Acropole, et atteindre le point culminant. Profitons-en vite, il n’y a pas encore trop de monde là en haut ! Mais comment vraiment se dépêcher, tout en devant admirer la vue incroyable sur la capitale, et les magnifiques édifices en ruines. Nous trouvons un joli coin où faire des photos du Parthénon, sans trop de monde autour. Juste avant que la foule débarque et envahisse les lieux ! Ouf, on avait fini !

 

img_3547

img_0152

img_3479

img_3486

img_3482

img_7152

En retournant sur nos pas, on remarque un autre petit chemin sur la droite en descendant, et décidons de l’emprunter. Il nous emmène jusqu’à un petit rocher plus éloigné de l’acropole, qui nous offre une nouvelle vue du site, tout aussi belle ! Mais c’est en nous dirigeant vers la sortie que nous remarquons ne pas avoir eu besoin de montrer nos tickets d’entrées à 30€ à qui que ce soit pour voir ce que l’on a voulu voir. Donc si votre objectif est de faire la même chose que nous, contentez vous d’acheter le ticket à 20€, et gardez le reste pour un petit resto ou des souvenirs !

 

img_3554

 

 

LE QUARTIER DE PLAKA

Le quartier de Plaka est un quartier ancien et typique de la capitale. Les ruelles sont colorés, remplies de fleurs et très animées ! On y trouve principalement des petits restaurants et des magasins de souvenirs, accompagnés de la convivialité partagée des grecs. Ce quartier est situé en contre bas de l’acropole, à seulement quelques minutes à pieds.

L’heure tourne et nos estomacs commencent gentillement à nous faire comprendre qu’il serait temps de manger un bout. C’est donc tout naturellement que nous nous dirigeons vers ce fameux quartier de Plaka, que l’on m’a recommandé plus d’une fois ! Ce dernier se trouve à moins de 5 minute à pieds de l’acropole, ce qui nous évite un trajet en taxi ou en métro. Immédiatement, le charme opère et nous observons les environs avec de grands yeux émerveillés. Au mois de mai, la chaleur n’est pas étouffante dans les petites rues, et nous avons même beaucoup de place pour circuler, un bon point en plus. Tous les restaurants ont l’air très bons, il n’est pas difficile d’en trouver un avec des produits frais et délicieux ! Nous passerons donc ce début d’après-midi à découvrir le quartier, visiter les petits magasins, et flâner dans les jolies ruelles ensoleillées.

Si vous avez besoin de conseils, d’une direction ou d’un simple renseignement, n’hésitez surtout pas à demander gentillement à un local. Je l’ai sûrement déjà dit dans de précédents articles, mais c’est le peuple le plus gentil, le plus serviable, et le plus à l’écoute que je n’ai jamais vu. Vraiment une belle surprise ! Il n’est d’ailleurs pas rare qu’une dame vous fasse des recommandations sans aucune question à l’arrêt de bus, ou qu’un vendeur vous demande si vous trouvez tout ce qu’il faut faut dans la ville !

 

img_3558

img_3564

img_3578

img_3579

img_7981

 

 

 

MON HOTEL A ATHENES

J’ai eu la chance et le privilège de tester le palace Divani Apollon Suites durant deux nuits. Ce dernier est doté de trois restaurants, d’un bar, de deux piscines extérieures, dont une qui est remplit avec l’eau de la mer, d’une plage privée, d’un spa ainsi qu’une salle de musculation. Il y a beaucoup de chambres, et chacune d’elles possède une télévision, le wifi, la climatisation et un balcon.

Cet hôtel se situe à une vingtaine de kilomètres du centre d’Athènes, donc de l’Acropole. Pour vous déplacer, il va falloir compter sur la navette gratuite de l’hôtel qui suit un parcours dans la ville à heure fixe, sur les taxis, et sur les métros.

Mon avis : C’est un très bel établissement, avec du personnel compétant pour vous faire profiter de services millimétrés. C’est un hôtel qui accueille une certaine clientèle, qui recherche le calme, le repos et le luxe. Vous comprendrez bien vite que les prix ne sont donc pas donnés, puisqu’il faut dépenser entre 300€ et 400€ pour une seule nuit dans ce paradis au bord de la mer excentré de la capitale. Et en plus, vous n’avez pas l’accès au spa pour ce prix là ! Il vous faudra remettre la main au portefeuille pour pouvoir en profiter. A savoir ce que vous recherchez durant vos vacances ! Pour ma part, si je n’avais pas été invitée, j’aurais réservé un petit hôtel pas très loin du centre d’Athènes, pour être au plus près de tout, bien que j’ai vécu un séjour incroyable dans ce lieu..

 

img_9417.jpg

img_3634

img_3389

img_3592

img_3384-500001516-1530695165982.jpg

 

Voilà pour cet article sur Athènes. J’espère avoir répondu à vos nombreuses questions, et si vous en avez encore, n’hésitez surtout pas à me les poser en commentaire ! 🙂

 

 

 

 

Laisser un commentaire