Une semaine de road-trip en Norvège avec les Nordic Nomads

juillet 24, 2023

 

Après avoir passé une semaine inoubliable à randonner dans les Îles Lofoten entre filles, on enchaîne sur un road-trip en 4×4 équipé avec une tente de toit au coeur des terres et fjords norvégiens. C’est la compagnie de voyages et d’aventures Travel Base qui m’a proposé de venir tester en collaboration leur itinéraire nordique. J’étais déjà partie avec eux en 2019 pour découvrir la côte Amalfitaine en vespa avec ma maman, on avait adoré le concept et notre semaine ! D’ailleurs, si c’est un raod trip qui peut vous intéresser, sachez qu’il est toujours proposé et qu’il cartonne chaque été !

 

LES NORDICS NOMADS, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Combien de temps durent les séjours ? Tout le monde peut y participer ?

L’itinéraire conçu par les Nordics Nomads dure 7 jours et 7 nuits ! J’ai préféré choisir la Norvège car je n’y avais jamais été et que ce pays faisait parti de ma bucketlist, mais sachez qu’ils proposent exactement le même concept pour l’Islande ! Les départs sont proposés de juin à septembre chaque année mais les places partent assez rapidement, si vous êtes intéressé pour partir en 2024, sachez que les pré-inscriptions sont disponibles dès maintenant (ce qui vous permettra de réserver votre place 24 heures avant le grand public), et que les réelles inscriptions seront disponibles à l’automne. Il suffit d’avoir 21 ans et d’être titulaire du permis depuis 2 ans pour pouvoir conduire le 4×4 et participer à cette aventure.

 

Qu’est-ce qui est compris dans le prix ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Le tarif proposé par les Nordics Nomads comprend : la location d’un 4×4 équipé d’une tente de toit, de 7 nuits en campings sélectionnés, d’un GPS,  des péages, des sacs de couchage, oreillers, table de camping avec ses chaises et tout le matériel de cuisine qu’il faut ! Il faut être minimum 2 personnes pour pouvoir réserver un séjour, si vous êtes 3 une tente supplémentaire vous sera fournie pour les nuits en camping.

Ce qui n’est pas compris dans le tarif de réservation seront les vols A/R pour Bergen, les foodpacks, la navette entre l’aéroport et le camp de base, l’essence et bien évidemment les amendes si vous faites des excès de vitesse durant votre road-trip. Des activités vous seront aussi proposées lors de votre réservation ; du canyoning, du kayak et/ou du vélo électrique (ou non) ! Vous pouvez trouver le prix de toutes ces options directement sur le site des Nordic Nomads.

 

Est-on obligé de suivre le groupe ?

Pas du tout ! Une fois que vous récupérez votre 4×4 au camp de base, vous êtes complètement libre de créer l’itinéraire que vous voulez ! Vous pouvez suivre à la lettre le programme journalier et créée sur mesure par les Nordics Nomads, ne sélectionner que certains spots à voir et en choisir d’autres que vous trouvez peut-être plus intéressants de votre côté (ce que j’ai fait), ou carrément suivre vos propres envies ! Le seul impératif est d’être de retour au camp de base à l’heure à la fin de semaine avec une voiture aussi propre qu’on vous l’avait laissé le premier jour. En revanche, les campings payés ne peuvent pas être déplacés.. Ce sera la seule chose de « perdue » si vous décidez de partir de votre côté. Les rangers seront disponibles presque 24/24 pour répondre à vos questions lors du road-trip, et ils vous enverront un petit message récap de la journée qui s’annonce tous les matins !

 

La conduite en Norvège : la Norvège fait partie des pays les plus strictes au monde en ce qui concerne le code de la route, et plus particulièrement les excès de vitesse ! Les amendes que vous pouvez avoir sont hors de prix (pour 20km/h d’excès, cela va jusqu’à 800€ d’amende, et pour 5 km/h 80€) et des peines vont mêmes jusqu’à de la prison pour cela. Vous vous apercevrez donc rapidement que les gens roulent « à la cool », avec beaucoup de distances et d’espace. Il y a des radars partout et sous toutes ses formes (traditionnel au bord de la route, des caméras, avant et après les tunnels pour faire une moyenne de votre vitesse..), je vous conseille donc de rester juste en dessous de la limite autorisée lors de tous vos déplacements et de bien regarder les panneaux de signalisation qui ne cessent de changer. Sur les nationales c’est généralement 80km/h (qui peuvent se transformer en 70km/h ou 60km/h sur certains tronçons) et 50km/h en ville (qui peuvent se transformer en 40km/h et 30 km/h sur certains tronçons). Mais dans tous les cas, que ce soit le jour ou la nuit, il faut rouler avec ses feux de croisement allumés.

En ce qui concerne les ferry, vous en aurez sûrement quelques uns à prendre lors de votre road-trip, car pour les norvégiens c’est comme une prolongation de la route ! Pas besoin de les réserver en avance, il suffit de suivre votre GPS et d’arriver devant, les personnes qui travaillent sur place se chargeront de scanner votre plaque si vous possédez un véhicule de location. Ce sera très rapide et vous ne remarquerez presque rien ! La somme sera ensuite directement demandée par votre loueur à votre retour, où comme c’est le cas pour les Nordic Nomads, débité directement de votre caution.

 

 

JOUR 1 – Fossen Bratte et Steinsdalsfossen

On devait initialement arriver à Bergen en fin de matinée, mais en se trouvant dans les Lofoten la première semaine, on a dû prendre un vol qui nous faisait atterrir vers 17 heures sur place. Ce qui fait qu’on rate la navette de transfère organisée par les Nordic Nomads, et on se retrouve à payer 70€ de taxi pour 25 minutes de route. Donc le premier conseil que je peux vous donner concernant cette expérience ; ne rater pas la navette ! C’est donc en fin d’après-midi qu’on arrive au camp de base et que l’on rencontre Marie, une française venue faire sa saison d’été en Norvège. Elle nous présente notre bolide, un Toyota RAV4 hybride équipé d’une tente de toit avec sacs de couchage, oreillers, et tout le matériel de camping dont nous aurons besoin pendant cette semaine. Elle termine en nous montrant comment fonctionne la voiture, et en nous donnant notre précieux carnet de route pour les prochains jours ! Ce carnet retrace jour par jour l’itinéraire imaginé sur mesure par l’équipe des Nordics Nomads, avec tous les spots à voir loin de la foule.

On découvre aussi notre foodpack végétarien, une immense caisse remplit de vivres à cuisiner dans la semaine ; des fajitas, des pâtes au pesto, du riz masala, de la purée, des fruits, des mueslis, et plein de sachets lyophilisés pour manger en quelques secondes et ne pas perdre de temps le midi. D’ailleurs on les a trouvé délicieux, et vous avez été nombreux à me demander la marque sur Instagram ; il s’agit d’Adventure Food. Le riz cachew a été mon préféré et ça tombait bien car il était en double dans la caisse !

 

Fossen Bratte

18 heures, nous voilà de nouveaux lancées sur les routes norvégiennes ! Notre nouveau bolide est tellement plus agréable à conduire que l’ancien dans les Lofoten ! Les premiers spots de l’itinéraire se trouvent à 45 minutes de route du camp de base, et ce sont des cascades ! La première est Fossen Bratte, une chute d’eau de 80 mètres de haut qui se trouve à la fois en pleine nature et à proximité de la route. Il ne faut que quelques pour la rejoindre à pied, et on est complètement seules sur place pour en profiter !

Prix : l’accès et le parking sont gratuits

 

 

 

Steinsdalsfossen

Seulement quelques minutes plus loin, on fait de nouveau un stop pour notre deuxième cascade du jour, Steinsdalsfossen. Entre la chute d’eau, le petit point, la rivière, l’arbre et la maison rouge, on dirait une vraie carte postale ! Dommage pour l’heure avancée, on se retrouve à l’ombre face à ce paysage.. Comme pour les Lofoten, le soleil ne se couche jamais vraiment à cette période, mais il se baisse et passe derrière certains sommets, ce qui donne une luminosité sombre. On se retrouve avec seulement une famille sur place, c’est fou comme ces endroits sont loin de la foule et des touristes ! La particularité de cette cascade est le fait de pouvoir passer derrière la chute d’eau, comme pour Seljalandsfoss en Islande et Berglistuber en Suisse. Ça donne d’autres points de vue et ça rafraîchit !

Prix : accès et stationnement gratuits

 

 

Avec un après-midi de retard, le programme de cette journée n’aura pas le temps d’être aboutit. Entre la rando de ce matin aux Lofoten, le trajet en avion, et de nouveau un peu de route en 4×4, on préfère s’arrêter pour aujourd’hui et être de nouveau en pleine forme demain matin. On ne profite donc pas du camping réservé en amont par les Nordic Nomads. On se trouve un super spot complètement seules le long d’un fjord, on monte la tente de toit en une seconde, et on commence à découvrir et entamer notre foodpack végétarien en commençant par les burritos. Puis au moment de rincer les assiettes, on se fait surprendre par quelques marsouins vennus chasser à seulement quelques mètres de nous ! Ils sautent devant nous et crachent de l’eau à la surface ! On en reste bouche bée.. On n’était tellement pas prêtes à voir ça, cette deuxième semaine commence en beauté !

 

 

JOUR 2 – Bondhusvatnet, Fjellhaugvatn Foss, Vøringfossen

Bondhusvatnet

On se réveille d’une courte mais très bonne première nuit dans notre tente de toit, l’air était frais c’était parfait ! On ne se trouve qu’à quelques minutes en voiture de notre premier spot de la journée à voir (qui était initialement prévu hier dans notre programme) ; le lac glaciaire du Bondhusvatnet. Il faut régler le prix du parking avant de commencer la randonnée, la borne se trouve à droite à l’entrée. Il est 7 heures lorsqu’on part à pieds du parking, il suffit de se laisser guider par le sentier et de remonter la rivière. Même si les rayons du soleil ne passent pas encore au dessus des sommets, les couleurs sur l’eau sont incroyables. On dirait un sentier enchantée ! Et après 20-30 minutes de marche facile, on atteint notre but qui est niché au coeur des montagnes. L’eau n’a aucun mouvement ce matin là, on dirait un lac d’huile où les sommets et glaciers environnants se reflètent. Le ponton et la barque donnent un charme supplémentaire à l’endroit, on est complètement sous le charme ! D’autant qu’il n’y a aucun bruit, cet endroit est un vrai petit paradis. Si vous avez du temps devant vous, marcher autour du lac et atteindre le glacier vaut apparement le détour ! On repart de là trop heureuses de cette petite pépite dénichée par les Nordic Nomads !

Prix : 100 NOK le stationnement (environ 8€)

 

 

 

Fjellhaugvatn Foss

On enchaîne avec un lac un peu plus au sud qui ne fait pas parti de l’itinéraire des Nordic Nomads (comme je vous l’ai expliqué, vous pouvez adapter sans problème l’itinéraire à celui qui vous ressemble le plus). Il s’agit du lac de Fjellhaugvatn, et rien que le chemin pour y arriver est sublime. Il longe plusieurs lacs via une petite route un peu sinueuse, au milieu d’immenses rochers. Le point que l’on veut vraiment voir se trouve tout au bout du lac, il s’agit d’une cascade qui sort des roches via une retenue d’eau. Malheureusement pour nous, ce jour là l’eau ne coule pas assez et le rendu n’est donc évidemment pas le même que sur les photos que l’on avait vu en amont.. Mais l’endroit reste spectaculaire avec ces immenses roches plates et son eau turquoise ! On n’est pas déçues d’avoir mis ce détour (de 2 heures tout de même) sur notre route, d’autant qu’on était encore une fois seules sur les lieux !

Prix : les lieux où stationner sont gratuits

 

 

 

Vøringfossen

Il faut que l’on revienne en arrière pour continuer notre road-trip norvégien, et maintenant prendre la route vers le nord. Mais au bout de près de 3 heures de route, on s’échappe de nouveau de l’itinéraire pour découvrir un paysage grandiose ; la cascade de Voringfossen. Les nuages qui ne sont jamais très loin depuis ce matin nous ont rattrapé, c’est donc sous la pluie que l’on découvre ce gouffre immense depuis la passerelle aménagée. C’est la première fois du voyage que l’on se retrouve sur un lieu aussi touristique (il y avait plusieurs cars sur place), mais je comprends que la vue en attire plus d’un. Je n’avais pas spécialement eu de coup de coeur en ayant vu des photos de cet endroit en amont, mais c’est en étant sur place que l’on se rend compte de l’immensité et de la hauteur des lieux. La plus haute chute d’eau mesure 163 mètres de haut, j’y ai clairement vu des airs d’Islande ! On roulera un maximum de kilomètres cette fin d’après-midi pour se rapprocher des spots à voir sur notre itinéraire, mais pas assez pour atteindre le camping du jour dans notre programme. Ça fera deux nuits sans vraiment se laver, pas grave on a l’habitude après une semaine dans les Lofoten, les lingettes feront très bien l’affaire une fois de plus !

Prix : l’accès et le stationnement sont gratuits

 

 

 

 

JOUR 3 – Skjervsfossen, Tvindefossen, Stegastein, église de Borgund, Vindhellavegen, The Knight’s Leap et Snohetta

Skjervsfossen et Tvindefossen

On se réveille sous la pluie ce matin, car elle n’a pas cessé depuis hier soir.. Mais avec le programme de cette matinée, on aurait été mouillées dans tous les cas ! Premier arrêt à la cascade de Skjervsfossen, pour laquelle je n’ai pas eu un immense coup de coeur.. En revanche, la vue depuis ses toilettes publiques gratuits qui donnaient sur la rivière était à tomber ! Je n’avais jamais vu des toilettes avec une vue pareille de ma vie, et rien que pour ça le stop à la cascade vaut le détour ! On enchaîne directement avec la cascade de Tvindefossen qui se trouve 30 minutes plus loin, et là c’est un gros coup de cœur. La chute d’eau mesure plus de 150 mètres de haut, et tombe sur plusieurs étages de roches avant de se rassembler de nouveau et de poursuivre dans la rivière. C’est la plus belle qu’on ai pu voir jusque là, et pourtant on en a vu un paquet ! Mais on en à profité à temps, un car arrive pile au moment où on repart. La découverte et le timing étaient parfaits !

Prix : l’accès et le stationnement sont gratuits

 

 

 

Point de vue de Stegastein

Le temps ne se découvre pas, et en arrivant sur le prochain spot de l’itinéraire des Nordic Nomads on se retrouve la tête dans les nuages. Littéralement ! On est censé pouvoir profiter d’une passerelle panoramique avec une vue plongeante sur un fjord, mais c’est tout juste si l’on voit le bout de cette dernière avec le brouillard.. À peine garées on remonte à bord de notre 4×4, l’un des plus beaux spots du jour nous passe malheureusement sous le nez.. Les aléas du voyage et de la météo ! Mais une belle surprise à laquelle on ne s’attendait pas se profil devant nous juste après cet échec ; on entre dans le plus long tunnel routier du monde ! On ne s’en ai pas rendu compte tout de suite que ce tunnel était si spécial, mais après plus de 20 minutes à rouler sous une montagne et deux « zones bleues » de traversées, on se devait de regarder sur internet à la sortie du Laerdalstunnelen. C’est donc à ce moment précis qu’on se rend compte que l’on vient de traverser le plus long tunnel routier du monde, soit 24,5 kilomètres ! Et les deux « zones bleues » un peu plus larges imitent en fait les aurores boréales, et servent à faire demi-tour si jamais vous vous êtes trompé de route pour vous éviter de faire 50 kilomètres de tunnel pour rien.

 

 

Église de Borgund et ancienne route de Vindhellavegen

Le soleil est plus ou moins de retour lorsqu’on arrive, après une heure de route, sur les lieux historiques de Borgund et de Vindhellavegen. Le premier est une église médiévale en bois datant de 1180, la seule aussi bien conservée de l’époque. Mais pour être honnête avec vous, je l’ai trouvé plus belle en photo qu’en vrai. Bien que l’ambiance sur place soit dingue avec toutes les tombes qui entourent l’édifice ! Si vous voulez entrer dans l’église, il faudra débourser 90 NOK, soit près de 8€. Ce qu’on trouve un peu cher, donc on se contente de rester à l’extérieur du muret en pierres. On peut parfaitement voir l’église d’ici, et pour nous c’est suffisant. Pour trouver l’ancienne route de Vindhellavegen, vous pouvez emprunter un sentier très sympa qui part de l’église, ou vous garer un peu plus loin et marcher quelques minutes pour la trouver. Je pensais être un peu déçue comme pour l’église, mais finalement c’est tout l’inverse ! Le lieu à un charme fou, c’est indescriptible ! Et il est si photogénique ! On découvre cette route raide en épingle qui a été construite avant que la dynamite n’existe avec émerveillement, mais on apprendra aussi grâce à notre carnet de route qu’elle n’a jamais été terminée, que l’idée de s’en servir a finalement été abandonnée quelques mois plus tard..

Prix : l’accès à cette ancienne route est complètement gratuite contrairement à l’église

 

 

 

Ridderspsranget

Le troisième stop de la journée se trouve deux heure de route plus loin, après avoir emprunté des cols, forêts et virages magnifiques. Une des plus belles routes du pays, Valdresfly, où le panneau de signalisation « élan » nous a donné l’espoir d’apercevoir ce géant des forêts à chaque kilomètres, en vain. Mais on trouve en revanche un petit joyau au coeur de la forêt, les gorges de Ridderspsranget. En réalité, le point de vue à voir s’appelle The Knight’s Leap, c’est pour ça qu’on avait du mal à le situer sur la carte avant d’arriver ! Il y a 2-3 vans déjà installés pour la nuit sur le parking quand on arrive sur place, mais personne près des gorges. On découvre un torrent bleu turquoise, qui se fracasse avec puissance contre les roches. Le moindre faux pas ou le moindre glissement et on fini à l’eau ! D’ailleurs les panneaux sont clairs ; il ne faut pas s’approcher trop près du bord et plus particulièrement les jours de pluie car le terrain est glissant et il y a des morts ici chaque année. Ça a de quoi nous calmer ! On profite quelques instants du paysage qui est à la fois brutal et apaisant, avant de remonter à bord de notre 4×4 et de continuer la route  jusqu’au dernier spot de la journée !

Prix : stationnnement et accès gratuits

 

 

 

L’observatoire de Snohetta

Heureusement que les journées sont longues en Norvège ! D’après l’itinéraire des Nordic Nomads, on aurait dû s’arrêter dormir dans un camping près de l’église de Borgund, maison voulait avancer un maximum  pour pouvoir profiter de l’observatoire de Snohetta en pleine nuit (tout est relatif étant donné qu’on est en pleine période de soleil de minuit), afin de profiter du lieu le plus calmement possible. Le parking nous informe que les stationnements sont gratuits, mais qu’il est interdit de dormir et camper sur place, ainsi qu’à l’observatoire. On mange un de nos paquets lyophilisés en quelques minutes (vraiment un gain de temps ces sachets), puis on s’attaque à la rapide randonnée qui mène jusqu’à l’observatoire à 22 heures. Elle est plus rapide que ce qu’on avait prévu, car on arrive sur place seulement 20-30 minutes plus tard. On est absolument seules sur place une fois encore, hormis un photographe qui shoote la cabine de l’extérieur.

Je trouve l’architecture de cet observatoire vraiment canon, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. Tout le mobilier intérieur est en bois, avec un poêle pour faire du feu les jours de grand froid et une immense baie vitrée qui donne sur les montagnes et le cirque d’en face. Et d’après ce qu’on a lu sur les panneaux, il est rare mais possible d’observer des rennes ou des boeufs musqués sauvages. Or, d’après les retours trouvés sur internet, ce n’est pas arrivé depuis plusieurs années ! Et pourtant.. Mon amie s’approche de la baie vitrée, et me demande si je vois les deux points noirs au loin. Je sors mon iPhone de ma poche, active le mode vidéo et zoom au maximum sur ces fameux points noirs qui se trouvent à ces centaines de mètres devant nous. On ne voit pas bien ce que c’est, mais ils bougent ! Ça se voit à la caméra ! Ni une ni deux, on sort de l’observatoire pour trouver le photographe et lui demander de regarder avec son appareil. Verdict ; ce sont deux boeufs musqués venus s’abreuver à la l’étang au milieu de la plaine ! Mon dieu mais qu’est-ce qu’on est chanceuses je n’en reviens pas !  Le seul regret que l’on a est celui de ne pas avoir prit de jumelles avec nous.. On aurait tellement pu mieux en profiter. On rentre quand même au parking avec des étoiles plein les yeux, ON A VU DES BOEUFS MUSQUÉS SAUVAGES ! On passe notre dernière nuit « sauvage » nous aussi, demain on retrouvera les campings pré-réservés par les Nordic Nomads et surtout des douches !

Prix : stationnement et accès gratuits

 

 

 

 

JOUR 4 – Les gorges de Magalaupet, Vinnufossen, Rampestreken, Trollstigen

Les Gorges de Magalaupet

C’est reparti pour un nouveau réveil sous la pluie malheureusement.. Et en roulant en direction de notre premier spot de la journée, on se demande si il vaut vraiment le coup.. Ce sont des gorges réputées pour avoir une eau cristalline où l’on peut se baigner, mais lorsque l’on remonte le long de la rivière en roulant, on voit cette dernière déchaînée et marron. C’est un des endroits du road-trip que j’avais le plus hâte de découvrir, malheureusement on fait une croix dessus à contre coeur pour s’éviter de perdre du temps supplémentaire.. Mais si jamais vous passez dans le coin et qu’il fait beau, je pense que c’est un incontournable ! Prévoyez aussi 30 NOK en cash pour réglé l’accès à ces gorges qu’il faudra glisser dans une boite à l’entrée du sentier. Les norvégiens sont très respectueux et font confiance à leur prochain, il n’y aura donc personne sur place pour vérifier votre geste mais je compte sur vous et votre honnêteté !

 

 

Cascade de Vinnufossen

C’est donc après une heure et demie de route depuis Snohetta qu’on arrive sur le parking de Vinnufossen, la plus haute cascade d’Europe. Elle mesure 865 mètres de hauteur, elle est vraiment immense ! Son départ se trouve au sommet de la montagne, mais il est difficile de l’apercevoir entre la pluie et les nuages du jour.. Une rapide randonnée via des escaliers permet de se rapprocher des chutes d’eau, puis un sentier boueux permet de monter encore un peu plus haut et de s ‘éloigner de la foule. On trouve même une boîte avec un carnet type « Livre d’Or » comme aux Lofoten pour inscrire la date de notre venue ! Après la cascade la plus puissante d’Europe en Islande, je peux cocher la case de la cascade le plus haute d’Europe sur ma petite bucket-list ! C’est un must à faire si vous venez en Norvège !

Prix : accès et stationnement gratuits

 

 

 

Trollstigen

Le temps ne va pas en s’arrangeant aujourd’hui malheureusement, la deuxième passerelle du road-trip nous passe de nouveau sous le nez pour cause de brouillard.. Et c’est de justesse que et avec une bonne visibilité qu’on arrive sur la célèbre route en épingle de Trollstigen qui fait partie des plus belles routes de Norvège. Dommage pour nous, à peine arrivées au sommet que l’on se retrouve de nouveaux la tête dans les nuages. On ne peut donc pas profiter de l’une des plus belles vues du pays depuis le belvédère qui se trouve au sommet de ces épingles.. C’est la première journée de la semaine où l’on passe plus de temps à l’intérieur de notre 4×4 plutôt qu’à l’extérieur.. Mais la bonne nouvelle c’est que le prochain stop est le camping et les douches chaudes !

Prix : accès et stationnement gratuit

 

 

 

 

JOUR 5 – Kayak sur Storfjord, fjord de Geiranger et lac de Lovatnet

Kayak sur Storfjord

Il n’y a pas à dire, la nuit en camping a fait du bien au moral ! Même si l’on repart pour une nouvelle journée sous la pluie.. On avait choisit l’option « activité kayak » lors de notre réservation, et le jour J est aujourd’hui ! On retrouve d’autres duos qui font partie de la team des Nordic Nomads, et nous voilà lancé après quelques explications sur un fjord norvégien ! Il arrive qu’on doive faire face à des rafales de vents (et donc de pluie), mais nos deux guides sont super et nous apprennent plein de choses sur les légendes du fjord ! Ils nous invitent même à gouter des algues qui poussent au fond de l’eau. Les 3 heures de navigation se terminent sans qu’on les voit passer, et on remercie chaleureusement l’équipe pour leur bonne humeur malgré la météo capricieuse, le road-trip continu pour nous !

Prix : à voir directement sur le site des Nordic Nomads

 

 

 

Fjord de Geiranger

Après une petite heure de route depuis notre sport de kayak, on arrive au plus célèbre et beau fjord de Norvège : Geiranger. C’est ici que se trouve la fameuse cascades des 7 soeurs connue dans le monde entier, une randonnée panoramique et des points de vue et belvédères où il ne faut pas avoir le vertige ! N’ayant pas le temps dans notre programme de faire la randonnée panoramique, on s’arrête à chaque coin ou bord de route que l’on trouve joli, et je peux vous dire qu’il y en a un paquet ! En revanche, victime de son succès, le fjord accueille des bateaux de croisières et tout le bateau était débarqué et dans les alentours pile au moment où nous y étions.. Ce qui fait que les parkings étaient remplis de bus de touristes en plus des voitures et vans provenants du pays, ce qui fait qu’il pouvait être difficile de se garer parfois ! On ne s’éternise pas sur place, d’autant plus que le prochain stop prévu sur la route est un endroit que je rêve de voir depuis des années..

Prix : stationnement gratuit

 

 

 

Lac de Lovatnet

Une toute petite déviation de l’itinéraire initial nous permet de rejoindre un nouvel endroit qui ne faisait pas parti du circuit des Nordic Nomads mais de mes envies, le lac du Lovatnet. Bien avant que je prévois ce voyage en Norvège, des photos de ce lieu étaient enregistrées sur mon téléphone. Je voulais voir ce lac aux teintes féériques au moins une fois dans ma vie. Son eau limpide et turquoise provient des nombreux glaciers qui l’entourent, notamment Jostedal qui est le plus grand d’Europe. Et quelle belle surprise d’avoir une éclaircie pile le temps de notre venue ! Dès la première vue que j’ai eu sur le lac, j’en suis tombée amoureuse.. Il était aussi beau que l’idée que j’en avais jusque là ! La route qui le longe est étroite, à tel point qu’il est souvent impossible de passer à deux véhicules alors qu’elle est pourtant bien à double sens. Et qu’il y a des bus qui empruntent aussi cette route. Il y a certains passages un peu plus larges, qui servent à ces croisements, il ne faut donc pas rouler trop vite pour ne pas les rater si un véhicule arrive en face. Il y a plusieurs petites « plages » où s’arrêter et se baigner, on a trouvé notre bonheur à plusieurs endroits du lac ! En revanche l’eau était plutôt fraîche, entre 10 et 15 degrés au mois de juin !

 

 

 

 

Glamping de Jølstraholmen

Pour notre dernière nuit en camping du road-trip (hormis celle au camp de base le dernier soir), on a réservé en supplément l’un des logements insolites du camping. C’est à dire que la nuit en camping était réglée par les Nordic Nomads pour un emplacement comme les autres soirs, mais on a rajouté une certaine somme de notre poche pour pouvoir dormir dans cette cabane en bord de rivière. J’avais étudié notre itinéraire de road-trip en avance et je savais donc que l’on dormirait ici, ce qui m’a permis de réserver ce tipi en bois très prisé et souvent complet plusieurs semaines à l’avance. La vue depuis la chambre et la salle de bain étaient tellement apaisante, j’aurais pu en profiter pendant des heures ! Et après deux semaines à parcourir la Norvège en van, ça nous a fait un bien fou de pouvoir profiter d’un vrai lit et d’un espace un peu plus grand pour vivre. Ce camping est celui de Jolstraholmen, et ce logement insolite « River Suite 2.0 » nous à couté environ 350€ la nuit, on a cassé la tirelire mais on en aura bien profité !

 

 

 

JOUR 6 – Bergen

C’est la première fois qu’on ne met pas le réveil à 6 heures aujourd’hui. D’habitude on s’empresse de se lever de notre courte nuit pour profiter au maximum de notre journée et des spots à voir, mais ce matin on préférait faire un bout de grasse matinée et de profiter un peu plus du logement. Difficile de quitter ce petit cocon près de la rivière, on s’y est senties tellement bien ! De toute façon, le programme de la journée n’est pas « très » chargé.

 

Bergen

Après 3 heures de route, nous voilà arrivée à notre dernière étape du road-trip en début d’après-midi ; Bergen. La deuxième plus grande ville du pays, qui a la réputation d’être très colorée. Grâce au petit message journalier et matinal de nos rangers, on trouve une rapidement un parking dans le centre ville où se garer. Comme pour les Lofoten, on se sert de l’application EasyPark pour régler notre durée de stationnement en ligne. On se dirige directement vers le plus beau quartier de la ville qui est Bryggen ! On découvre alors les fameuses maisons, ruelles et passages piétons colorés. Quelques passages permettent de passer derrière ces maisons, où se nichent plein de petits magasins souvenirs ! Ici les décors ressemblent à ceux de Disneyland je trouve l’endroit super mignon ! Mais on en fait le tour assez rapidement, en une heure le petit quartier est bouclé. J’ai quand même deux petites adresses à vous partager qu’on a adoré si vous voulez manger un morceau sur place :

– un restaurant italien : Villani Skostredet

– un café où manger des roulés à la canelle : Baker Brun

 

 

 

Clap de fin pour cette semaine de road-trip avec les Nordic Nomads, et pour notre séjour de deux semaines en Norvège. Ce pays centré sur la nature m’a encore plus émerveillé que ce que je pensais. Merci à Travel Base et aux Nordic Nomads pour cette invitation qui me ressemblait parfaitement, j’ai adoré explorer le pays cette deuxième semaine avec leur itinéraire. On en a encore une fois pris plein les yeux c’était magique ! On retourne en France avec pas mal de fatigue suite à nos courtes nuits, mais avec des souvenirs plein la tête !

Si vous voulez revoir ma petite escapade avec plus de photos et vidéos, ou suivre mes aventures en direct, rendez-vous sur Instagram ! Et si vous avez des questions, des remarques, ou que cet article vous a simplement bien servit, n’hésitez pas à laisser un commentaire, ça fait toujours plaisir ! Si vous voulez trouver mon article sur les Lofoten il se trouve juste ici : Une semaine de randos dans les Îles Lofoten. Puis si vous voulez en savoir plus sur mes autres escapades en Europe, il suffit de cliquer ici 🙂

 

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Alice D août 4, 2023 at 7:09 pm

    Bonjour Lea, merci pour tes articles et tes photos de qualités. Tu m’as convaincu de partir en Norvège l’année prochaine. Si tu devais choisir entre les iles Lofoten et les fjords, que choisirais tu? Car je pense ne partir qu’une semaine :/ Pareil, a te lire j’ai l’ impression que la formule tente de toit+ camping était plus confort que le van?
    Merci beaucoup 😊

    • Reply leadorablee août 8, 2023 at 9:08 am

      Bonjour Alice,

      Merci beaucoup pour tes compliments ça me touche 🙂 Ah, le choix est difficile car les deux n’ont rien à voir ! Mais je pense que je choisirais les Îles Lofoten bien que ce soit plus touristique 😊

      Les deux étaient tops, tu peux aussi aller en camping avec ton van, on voulait simplement profiter de la nature un peu plus la première semaine 🙂

    Leave a Reply